La semaine dernière, j'ai zappé la chorale : j'ai l'impression d'avoir de temps à autre besoin d'une respiration. Ce jour là nous nous affairions à finir le déménagement, pour me libérer la tête, pour ne pas devoir regarder ma montre sans arrêt, j'ai préféré annuler et aussitôt, plus du tout de pression. Je ne sais comment font ceux qui font rendez vous sur rendez vous. Je ne peux pas fonctionner comme ça. Il me faut du temps devant moi.

Il y a eu la réunion d'association trimestrielle. Autant dire que ce n'est pas très motivant. Des personnes du bureau qui ne viennent quasiment plus à ces réunions de préparation  ni aux autres. Moi même j'ai laissé tomber les deux dernières. Un discours plein d'humanité et puis après, juste quelques miettes. Quelque chose ne tourne pas rond.

Un week end agréable. Samedi soir télé. Dimanche, repas avec petit cabaret dans la commune d'à côté. Nous y allons tous les ans, grâce à une amie qui a des billets. Tout le monde est réjoui de leurs sketches et leurs chansons. Un moment joyeux. Et en arrivant chez nous, mon homme qui me propose d'aller marcher un peu, il est 18 h nous avons été 5 heures à table. J'aime quand c'est lui qui propose. Il fait bientôt brun, et nous marchons sur le long chemin tout droit, lui en profite pour traverser le champ à côté pour quelques observations. Puis nous longeons l'étang. Personne. Après cet après midi tout en tintamarre, le silence fait du bien.

Petit à petit, le mieux être revient. Hier soir, j'ai repris la chorale. Chanter pendant presque 2 heures, c'est bon pour la santé. En parlant de santé, j'ai aussi consulté mon médecin pour mon traitement habituel. Une tension un peu haute malgré le traitement. Elle m'a dit de surveiller de près. J'ai hérité de mes familles. Plus de marche, moins de kilos seraient surement une bonne chose.

Se motiver.