Oh la la ce soleil qui fait seulement coucou et qui s'en va .... la pluie .... je ne sais pas si c'est ça.

Je me sens triste. Je ne sais même pas pourquoi. Je m'endors. Je voudrais dormir, beaucoup dormir. Je dors beaucoup déjà.

Peut être que cette semaine a trop remué le passé ? il fallait bien de toute façon le faire un jour ce déménagement et nous avons la chance d'avoir trouvé un acquéreur. Voulais je vraiment vendre cette maison ? je sais que si elle avait été placée ailleurs je l'aurais gardée. Mais placée où elle est, au bord d'une route qui est si passagère, aucun plaisir à y passer du temps. Nous aurions pu continuer à la louer mais nous sommes deux, il faut être d'accord, et puis ce sont pas mal de contraintes de gérer des locations.

Hier midi, mes enfants étaient là au déjeuner, c'était cool. Hier soir, rien de spécial. J'ai regardé les césars. D'habitude je ne regarde pas. J'ai apprécié. Je me suis rendue compte que j'étais loin d'être cinéphile, il y a des films dont j'ignorais l'existence, d'autres dont j'avais entendu parler et "le sens de la fête" que j'avais vu mais qui est reparti bredouille. J'ai regretté aussitôt ne pas avoir vu les autres films. Pour aller au ciné, il nous faut faire minimum 15 km. Cà compte. Et puis mon mari ne s'intéresse pas au cinéma. Peut être qu'autrement, on serait plus motivé. Il est d'accord pour venir quand je le suggère, c'est tout.

Aujourd'hui je suis sans aucune motivation. Là je suis dans le bureau, j'ai fait quelques trucs : virements, classement... mais je vois comme une montagne devant moi et je n'ai pas envie.

Aucune motivation : du gris dans ma tête. Il faut que le soleil revienne, que je sorte, que je coupe, que je taille, que je marche.

J'imagine que le téléphone pourrait sonner, là, pour me sortir de ce gris. Rien.

Demain nous sortirons un peu, ça passera peut être.