sensiblement

15 juillet 2018

Juillet

Alors que c'est pour la plupart la période des vacances, des rencontres, des plages, des randonnées, des apéros, des feux d'artifice, chez nous c'est autrement. Il y a bien longtemps que je suis allée à un feu d'artifice le 14 juillet. Je prie presque pour qu'on soit peu dérangé, je fais savoir que nous sommes débordés. Notre travail se passant en partie sur notre lieu de vie, ce n'est franchement pas évident. Alors que certains se promènent et que nous sommes chez nous, ils ont sans doute du mal à comprendre qu'on n'ait pas de temps pour eux. C'est pourtant le cas. Comme nous sommes polis, une fois les personnes sur place, nous n'osons pas trop dire que nous n'avons pas le temps. Mais de plus en plus, on ose dire malgré tout. C'est comme si on allait déranger un salarié sur son lieu de travail, ça ne se fait pas voyons. Et bien pourquoi chez nous ça se ferait ?

C'est toujours une période difficile, les travaux d'été, il y a justement la chaleur et tout ce tumulte des vacanciers.

En ce moment, ce sont les moissons de blé. Il y a aussi toutes les autres cultures (plantes, légumes secs, légumes verts) à entretenir (binage). Il y a l'irrigation à gérer. Il y a eu cette récolte qui n'a pas pu se terminer et qui nous a plombé le moral, à cause de trop de mauvaises herbes et cette mauvaise plante est toxique.

Non l'été ce n'est pas très marrant.

C'est notre job. C'est ce qui sera dans les assiettes dans quelque temps. 

Nourrir les gens.... et le mieux possible.

Posté par melancolie85 à 14:58 - Commentaires [8] - Permalien [#]


07 juillet 2018

dormir ....

Rien sur moi, ça va au début mais plus tard dans la nuit j'ai froid.

La couette que j'ai, trop chaude, même si c'est une seule des deux combinées ensemble pour faire les 4 saisons.

Un seul drap, un peu juste quand il fait moins chaud.

Existe t elle la couette toute toute toute légère que je pourrais mettre dans mes housses ? 

Si vous le savez, alors dites le moi.

 

Posté par melancolie85 à 16:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 juillet 2018

Une tasse d'été ?

J'ai trouvé cela joli comme nom d'émission de radio ce matin. Bref, j'ai juste entendu ça. En ce moment, pratiquement ni radio, ni télé. L'été chez moi ça se bouscule, non pas en vacances, en temps plein. Et la météo ne nous aide en rien, c'est le bazar de partout. Je vous passe les détails, tout est compliqué. De mon côté, je suis en clôture d'exercice pour deux structures et il me reste encore des trucs. Après, je pourrai me consacrer davantage aux légumes et compagnie. La maison est un peu laissée de côté. Presque pas mis de fleurs cette année. Vraiment je ne suis pas fière de moi....

Et puis forcément je me laisse entraîner dans le voyage de mon fils. Je traque la moindre information. Cà va bien pour lui. Mon colis envoyé n'est pas arrivé à temps, je suis déçue. J'espère qu'il récupérera le deuxième un peu plus loin. 

Sinon, tout s'arrête. Nous avons fait l'Assemblée Générale de l'association. Comme d'habitude, très peu de monde. Pas beaucoup de motivation. On verra l'année prochaine. Même pas prévu de pique nique de fin de saison. Franchement, ça ne s'arrange pas.

La chorale s'arrête aussi.

Sous prétexte que tout le monde est parti en vacances voir du monde, tout s'arrête. C'est bien je fais une pause. Pour ma part, je retrouve plus de silence et ça me fait du bien. Les hommes sont très occupés dehors. Et moi je suis plutôt dedans.

Le jardin potager m'oblige à sortir de temps à autre. La récolte commence.

Et puis fin d'été, il y a le mariage, j'en parle peu. Je pense que ça m'angoisse. Ils l'ont voulu simple et champêtre mais il faut quand même ce qu'il faut. J'ai peur qu'on ne soit pas prêt. Ma tenue n'est pas achetée. Et j'ai un bouquet à faire.

Je ne m'ennuierai pas cet été. Mais de plus en plus, je fuis l'agitation. Samedi, c'était déjà une fête concernant ce mariage. Je ne me suis pas sentie à mon aise. Beaucoup de jeunesse, beaucoup de trucs à boire que je n'aime pas. Mon monde n'est pas celui là.

Il me faudra composer.

Bel été à vous.

Ce blog est bien calme.

Posté par melancolie85 à 21:24 - Commentaires [10] - Permalien [#]

15 juin 2018

Grand jour

Le week end dernier fut riche en émotion. Je chantais dans ma chorale pour la 3ème fois en concert dans une église. Tout s'est bien passé à part un couac, ma voisine s'est trompée de couplet, et ça m'a perturbée, je ne savais plus où j'en étais. Je me suis reprise par la suite. Quant à ma fille, elle donnait son dernier gala de danse dans l'association qui l'employait depuis une dizaine d'années. Elle a besoin d'un break, c'est un métier épuisant à cause des horaires et du stress. Une pause s'impose. Elle a été tant et tant remerciée. Les petites filles pleuraient à cause de son départ. C'était très émouvant. Et puis mon grand fils partait dimanche matin pour sa grande aventure. C'était le départ de chez lui pour rejoindre la grande ville où l'aventure commence. J'avais fait une banderole, nous n'étions que sa petite famille. Voilà le vélo parti destination Rhone Alpes. Il a mis 4 jours.

Et c'est aujourd'hui le grand départ à vélo solaire. Ce n'est pas sa première expérience. Il a déjà voyagé de chez nous jusqu'en Angleterre, et plus loin encore aux iles shetland en revenant par l'Irlande, en vélo à voile et retour chez nous. L'an dernier, c'était le premier voyage en vélo solaire pour 2000 km dans le pays alpin. Là c'est destination la Chine et donc 12 000 km à parcourir si tout va bien. Seulement l'aller.

Moi l'anxieuse, j'ai ça à vivre.

 

Posté par melancolie85 à 16:22 - Commentaires [16] - Permalien [#]

12 juin 2018

La conférence

Cela fait une semaine que nous y sommes allés. Impossible pour moi de vous faire le résumé. Je n'ai pas pris de note. J'étais avec mon mari qui a pris ce temps là pour moi, et pour lui sans doute, il a donc ralenti..... J'ai eu peur que ça ne fonctionne pas car la liaison a mis un peu de temps à s'établir, comme la dernière fois. Mieux que la dernière fois puisqu'au bout de 10 mn d'attente tout a fonctionné et on n'a rien perdu de la diffusion. Il n'y avait pas énormément de monde mais c'était une très grande salle.

J'y ai entendu ce qui me fait du bien d'entendre, ce que je sais un peu déjà. Ce qui permet de ralentir : la méditation bien sur (nous en avons fait deux guidées par C. André), la lecture, l'écriture, la marche, les arbres, la nature. J'ai bu les paroles mais ne peut en dire plus.

Je vous invite à écouter la conférence sur le site de France inter, toutes les conférences sont en ligne.

Nous sommes rentrés paisibles et heureux de ce que nous savions déjà, mais qu'il est bon de réentendre.

Posté par melancolie85 à 17:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 juin 2018

Ralentir

Demain soir, j'espère pouvoir aller à la grande ville voir la conférence de France Inter au cinéma. Ralentir, c'est le thème. Ai je besoin de ralentir ? Pas vraiment. Je n'aime pas être débordée d'activités. Je ne supporte pas d'avoir dans mon journée mon travail plus plein de choses à l'extérieur. Ce week end il nous fallait distribuer des invitations. J'ai commencé vendredi soir par aller écouter deux chorales, j'avais également une autre proposition. Devoir choisir m'a pris du temps. Je n'ai pas regretté, c'était très agréable.

Puis samedi, il était convenu d'aller chez des amis. Ils nous avaient invité à diner pour l'occasion. Dimanche, nous avons réussi à en porter deux autres, l'une en après midi, et l'autre plus tard le soir. Je stressais à l'idée de gérer ce timing. A côté de moi, il a bien du mal à comprendre mon stress.

C'est dû certainement à mon hypersensibilité. Passer de maison en maison avec des ambiances différentes. Dans l'une d'autres personnes étaient là. Je suis rentrée hier soir avec un cerveau en ébullition.

Ce serait bien qu'il veuille ralentir mais on n'en est pas là.

Demain soir, je verrai si beaucoup de gens sont intéressés par cette idée de ralentir.

En attendant cette semaine s'annonce assez chargée pour moi avec une répétition de chorale dès ce soir, on prépare un concert, puis la soirée ciné conférence, puis j'ai invité du monde mercredi. Me reste jeudi pour souffler.  Ensuite ce sera V - S - D complet.

Avez vous envie de ralentir ?

Ne me répondez pas qu'on va bien y être obligé : 80 au lieu de 90.

 

Posté par melancolie85 à 11:49 - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 mai 2018

le pèlerin

Depuis avril, j'ai reçu des pèlerins : 1 homme seul, 1 autre homme seul, 1 couple allant sur le Mont St Michel, 1 autre couple également pour le Mont st Michel, puis un homme seul. C'était vendredi soir. Quand il avait réservé, j'avais dit oui sans me rappeler que ce même soir j'avais réunion. Puis je comptais sur mon mari pour assurer l'accueil ce soir là. Sauf que lui également reçut une invitation par ailleurs. Bref, soit je rappelais ce monsieur pour annuler sa réservation, soit j'acceptais qu'il reste seul à la maison. J'ai vite choisi la deuxième option. C'était donc la première fois. Nous avons dîné rapidement ensemble puis je suis partie, l'esprit tranquille. Quand nous sommes rentrés l'un et l'autre, bien entendu il devait dormir comme un loir, très fatigué par ses trop nombreux kilomètres de la journée. J'ai passé ma soirée tranquille à la réunion sans me tracasser de la situation. Seul bémol, lui avait peut être envie d'échanger davantage. Mais le principal, il avait un toit et tout ce qu'il fallait pour repartir d'un bon pied le lendemain.

Cette semaine, j'accueillerai deux femmes.

 

Posté par melancolie85 à 09:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 mai 2018

Apprendre ....

Encore tant à apprendre, sur moi même. Les réflexions des unes et des autres m'ont remise en question. Je le savais pourtant qu'il ne fallait rien attendre des autres et j'en suis encore là. A vouloir que les autres fassent ceci ou cela pour moi. Quelle leçon ! jamais ils ne feront ce que je souhaite comme je le souhaite. Non jamais. Je m'en rends malade de cette connerie. Depuis ces échanges, je me dis que c'est moi qui mène la danse de ma vie. C'est vrai, pourquoi toujours attendre ? L'une de vous m'a dit que du jour où elle avait compris cela, elle avait été enfin libérée.

Cette semaine j'ai raté le yoga, je recevais des pèlerins ce jour là. Je me suis dit au début : que vont elles dire de mon absence qui se cumule de semaine en semaine ? Elles ne se sont sans doute même pas aperçu de mon absence. Alors pourquoi penser cela ? Pour tout dire, le yoga ne me dit plus grand chose. Je vais vers l'abandon. Pas assez d'explication, ambiance froide, saine mais trop froide pour moi. Je me questionne.

Il est clair que rien attendre est reposant pour le cerveau. Et même si je le savais, je me comportais autrement.

Etre heureux par soi, avec soi, sans attendre. Je vais y arriver.

Posté par melancolie85 à 11:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]

14 mai 2018

Retour

Je m'en doutais. Les retours sont toujours difficiles. Comment expliquer ? Là bas, bien entendu, aucun souci. Que du bon temps ! il est bien évident que ce n'est pas la vie. Des rencontres intéressantes. Des activités intéressantes. Je me plais à constater que je n'ai pas de difficulté à tisser du lien social facilement. Ma fille et son petit sont venus nous rejoindre les derniers jours. Nous avons participé ensemble à un atelier cuisine. Enfin prendre son temps. C'est si précieux. Dire aurevoir autour d'un goûter improvisé à deux couples que j'ai beaucoup appréciés. Ils me manquent depuis mon retour. Est ce idéaliste de penser que là bas c'est mieux qu'ailleurs ? Sans doute.

Une semaine. Celle de mon anniversaire en plus. Encore plus difficile. En finir du linge qui traîne, en finir du rangement. Reprendre la chorale dès le lundi, plutôt une bonne chose pour moi. Puis les fériés. Les laisser passer sans rien de plus. Trainasser. Tenter de se remettre en route. Le jour d'anniversaire et son lendemain furent compliqués. Mon amie qui ne loupe pas d'habitude ce jour là me prévient qu'elle ne peut venir. Je me décide à aller acheter des gâteaux car je n'ai pas l'énergie pour en faire. En vain, personne ne viendra. Il m'est arrivé bien des fois dans ma vie de ne recevoir aucune visite ce jour là et de ne pas en faire un plat. Mais là, vu que je me débats, je suis d'une tristesse incroyable. Ma soeur m'a appelée, elle ne se déplace jamais. Un appel, c'est déjà ça. J'apprends que mes belle soeurs se retrouvent autour d'un atelier couture, avec des jeunes de la famille. Au début, je supporte l'idée et puis ça devient insupportable. Le lendemain j'adresse des sms à celle qui a organisé, et qui a daigné m'envoyer un sms tard le soir, pour dire mon ressenti. La CNV me sert. J'ai appris à ne jamais dire "tu". Je parle en "Je". Je dis ma tristesse. Elle me répond que rien n'était pas prémédité. Encore heureux !

Le lendemain, ouf, avec tous nos enfants, nous allons au restaurant pour l'occasion.

Quand vais je apprendre à ne plus rien attendre des autres ?

Quand vais je gérer cet égo surdimensionné ?

Ma lutte continue.

Posté par melancolie85 à 12:06 - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 avril 2018

Super kiné

Avant de partir, je n ai pas pris le temps d aller chez le médecin pour l ordonnance. Par contre j avais déjà contacté la Kiné pour fixer trois rendez vous (un par semaine). Depuis les deux capsulites mes épaules ont vieilli et ont du mal à retrouver leur souplesse. Dès la première année ici je l avais trouvé merveilleuse, là les séances avaient été prescrites. Depuis chaque année je m offre deux ou trois séances. Elles ne me sont pas remboursées. On se fiche de moi car il suffirait de voir un médecin. Qu importe. C est un cadeau que je me fais. C est comme une séance d esthétique, ce n est pas remboursé. Elle a des mains extraordinaires et elle est très sympathique. C est une espagnole. Je crois que dans ce domaine ils sont plus forts que les français. Allez à l année prochaine chère Kiné, c était ma dernière séance ce matin et je vous raconte ça assise sur un banc en plein soleil.

 

 

Posté par melancolie85 à 10:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]