En apprendre régulièrement des mauvaises nouvelles :

la voisine qui n'est jamais malade et qui s'est retrouvée dans le coma, et qui va heureusement mieux maintenant,

la dame qui vient cet après midi et qui m'apprend que son mari est désormais en maison de retraite car elle ne peut plus s'occuper de lui

un grave accident dans la commune d'à côté et quelqu'un qui se bat contre la mort

un suicide d'un jeune que je ne connais pas mais dont je connais les grand parents qui habitent ma commune d'enfance

quelqu'un de l'entourage qui fait des va et vient en hopital psy et qui se bat

Entendre tout ça, novembre est il propice aux mauvaises nouvelles ?

Soutenir ceux que l'on peut soutenir, prendre le temps de discuter avec ceux qui nous en parlent.

Relativiser, ce n'est pas nous. Mais ce sont eux, et ils comptent.

Tenter de ne pas se laisser engluer par tout ça.

La vie ne fait pas toujours de cadeau.

Pourtant la vie est aussi pleine de cadeaux.