Il avait émis l'idée, les médias en parlaient. Moi je n'entendais rien, trop occupée à me moucher, tousser, cracher, respirer. Disons que "Marcel" je n'avais pas capté. Il avait émis l'idée, c'était important que je m'en rende compte. Le matin, je lui ai demandé des nouvelles de cette tempête. Il n'osait plus trop en parler car il voyait bien que je n'étais pas au top. Samedi après midi, j'avais décidé de ne rien faire, j'étais dans le canapé, je regardais je ne sais plus quel documentaire, ça frappe à la porte. Combien de samedis j'ai passés, espérant des visites, sans rien voir venir. Là, sans prévenir, O arrive avec ses enfants me porter des billets, j'ai géré la situation et les ai reçus jusqu'à ce que l'homme arrive et s'occupe d'eux.

Et on a décidé d'y aller. Je resterais dans la voiture bien au chaud. C'est ce qu'on a fait. Garés sur un parking très célèbre, face à la mer, on a vu le spectacle. Il est sorti un peu prendre l'air. Moi non. Il y avait du soleil, j'étais très bien. A côté de nous, d'autres voitures se garaient tour à tour et vivaient le même scénario. L'homme descendait, la femme parfois ou pas. On a pris le temps de regarder à droite, en face, à gauche. On ne se lasse pas de la mer argentée qui roule plus fort qu'à l'habitude. Et l'écume qui vole, folle, un peu partout. C'était magnifique.

Après on s'est un peu perdu volontairement dans la zone portuaire, toujours en voiture bien sur. On a profité que c'était dimanche et que la circulation était moins pressante qu'en semaine ou en saison touristique. Et on a terminé par une petite creperie, on s'est garé juste à côté, je ne voulais pas prendre froid. Quand on est entré, ils on fait exception, ils étaient prêts à fermer, la veine ! et hop une bonne crêpe pommes caramel, et non pas du cidre, une infusion pour l'occasion....

DSCN2095 (2)