Je devais reprendre la gym ce soir, pas été une seule fois en janvier, d'abord la santé, puis le décès, puis maintenant la trouille de reprendre. Ce matin, c'était sûr : je reprendrais ce soir. Et dans l'après midi, mon homme me dit qu'il doit partir avec la voiture, je ne dis rien, ne riposte même pas. Quel bel alibi pour ne pas reprendre ce soir ! Je n'ai pas de voiture, ce n'est donc pas possible. Et loin de moi l'idée d'appeler des personnes qui pourraient m'emmener. Je suis très bien là, j'ai fait plein de travaux en retard dans mon bureau. Et je suis tellement à l'abri. Aucun mot ne me blesse, aucun regard ne me croise. J'oublie vite que des mots auraient pu me réconforter, des regards auraient pu être si compatissants. Quand on voit gris, on voit gris, n'est ce pas. Le gris l'emporte fatalement. C'est donc repoussé d'une semaine.