16 juillet 2011

Quelle semaine !

Je suis HS. 3 soirs de concert. C'est pu d'mon âge, on dirait. Les 3 Jean c'était mercredi, très bien, première partie un peu longue avec des tas de remerciements because anniversaire du festival. Puis jeudi, exceptionnellement un concert non prévu, avec mon homme, car invitation gratuite avec buffet avant. Bon, on a vu un peu comment ça se passait chez les sponsors, ils invitent et soignent bien leurs clients, enfin en quantité, en qualité, c'est moyen. Puis nous avions des places VIP. Ouh la la, pour une fois, j'ai cru voir le spectacle du fond d'un siège réservé à cette catégorie. Mais quand j'ai présenté mon ticket, j'ai vu et le contrôleur aussi que c'était VIP mais pas tribune, PELOUSE. Et c'est où Monsieur pour les VIP PELOUSE, ben c'est sur la pelouse où vous voulez. Ah donc j'ai repris ma place habituelle. Ne pas se plaindre, ce concert, je ne l'ai pas payé. J'étais un peu VIP pour une fois mais niveau 0, l'an prochain, faudrait que je dégote VIP 1. Première partie, je me souviens pas du nom. Inconnu. Puis l'ex chanteur de Supertramp. Très bien. Et puis hier, j'aurais presque revendu ma place tant je me disais que c'était dingue un 3ème soir. Mais c'était prévu avec ma fille. Et puis je crois que j'aurais regretté après. Nous voilà parti pour Jam.l  D..b..ze et avant lui un p'tit nouveau super Kev Ad..... Bonne soirée également mais vers la fin j'ai cru que j'allais devoir m'asseoir car tout ça, M'ssieurs Dames, c'est debout que ça se passe. Les nuits sont courtes. Et ce soir j'ai un apéro de prévu. Quelle vie de fou !

Posté par melancolie85 à 18:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]


13 juillet 2011

souci du moment

En ce moment, c'est une maison qui envahit mes pensées. Pas la mienne. Celle de ma mère. Ma mère est en maison de retraite depuis 7 ans et je ne vous cache pas que ça coute cher. Pour aider, nous louons sa petite maison. Nous avons déjà eu 3 locataires différents. Le dernier vient de partir, c'est d'ailleurs quasiment un soulagement : il fallait réclamer le loyer, il entretenait très mal, il a failli mettre le feu dans la maison et j'en passe. Question : que faisons nous maintenant ? Je suis avec ma soeur et ma mère propriétaire du bien. Cette maison est mal située : bord de route, quand je dis bord, c'est vraiment bord, route très très passagère, pas d'autre sortie que sur la façade. Ma mère n'a plus d'avis sur tout cela, elle ne gère plus rien. Cette maison est restée dans son jus depuis 1990, date à laquelle elle avait été grandement améliorée, puisqu'une chambre au rez de chaussée avait été créée et wc-salle d'eau aussi. Avant c'était sans. Elle est un peu humide. Elle avait été tapissée. Nous décidons de la ravigoter au plus bas coût : décoller la tapisserie, laver, et repeindre. Sauf que plus j'y travaille, plus je me dis qu'elle mériterait mieux, mais je ne suis pas décisionnaire. Il faudrait changer la porte d'entrée, il faudrait, il faudrait............ mais les avis divergent. Alors je ne sais plus quoi penser. Elle n'est pas vendable. Sauf à moi éventuellement.

Posté par melancolie85 à 09:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 juillet 2011

mon Dieu

J'aimerais que tu me donnes encore une autre vie parce que maintenant j'ai tout compris, mais j'ai raté le départ. Au fil du temps j'ai compris mais je ne peux mettre en application, les autres sont déjà partis et pas moi. On ne m'a pas donné le mode d'emploi, on m'a donné une vie comme ils avaient, eux. J'aurais du vite comprendre et faire autrement. Cà m'a pris trop de temps. Alors maintenant que je sais, je pourrais faire mieux, je pourrais faire autrement. Certains croient à plusieurs vies, moi ça m'arrange aussi, mais je ne sais pas, j'hésite, je ne sais qui a raison, où sont les preuves. Si je renaissais, alors je cultiverais l'amitié et l'amour tout de suite sans perdre de temps, je n'aurais pas peur des autres, je penserais que les hommes sont bons ou peuvent l'être au moins, j'irai vers eux, je me lancerais dans la foule, je vivrais quoi.... mais j'ai perdu tellement de temps qu'à présent je ne peux changer à ce point, les jeux sont faits.

Posté par melancolie85 à 23:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

soir de juillet

Alors qu'il aurait pu faire chaud comme la saison l'indique, hier c'était gris et frisquet. J'ai avancé ma séance d'ostéo car j'en avais grand besoin. C'était une remplaçante super qui a pris le temps, avec laquelle j'ai bien discuté, elle a bien travaillé, je me suis sentie beaucoup plus détendue. J'avais peur d'être ko car j'avais deux réunions après, l'une pour l'asso, et l'autre entre voisines. Celle pour l'asso s'est beaucoup mieux passée que je ne pensais. J'ai été entendue. Ils avaient pris des décisions sans tenir compte d'éléments importants, d'ailleurs j'ai du mal à comprendre ce genre de fonctionnement. Tout rentre dans l'ordre. Puis j'ai retrouvé mes voisines. Puis nous sommes repartis pour le pique nique de la fin de saison avec l'asso, je n'étais pas très motivée mais mon homme ne travaillait pas, nous n'avions pas d'excuse, et je dois faire des efforts. Il faisait froid. Nous avons mangé tard. Je me suis sentie moyennement à l'aise. J'ai fait une année bizarre avec très peu de participations aux réunions, j'ai l'impression de voir dans les yeux une espèce de petit jugement du genre : "c'est quoi ton problème exactement ? qu'est ce que tu nous racontes". J'interprète sans doute une pensée qu'ils n'ont même pas. Du coup, ils ne me demandent pas du tout comment je vais, ce que je fais cet été, ou autres. Rien. Ils ne s'intéressent pas. Et moi, je me suis intéressée à eux, comme je le fais souvent, sans retour. C'est curieux. C'est comme ça. La nature humaine. Il y avait un homme qui fait partie de l'asso et dont l'épouse a des soucis du même genre que moi, elle était là, je ne l'avais jamais rencontrée, elle est partie au bout d'un moment, il m'a dit qu'elle ne se sentait pas à l'aise, j'aurais du lui parler, je n'ai pas réussi, je trouvais que ce n'était pas le moment ni l'endroit parmi les autres qui étaient du style "apéro, apéro". Je l'ai laissée partir. Certains ne s'en sont pas aperçus, d'autres oui, mais ça ne va pas plus loin. Les gens à problèmes n'intéressent que peu ceux qui sont fêtards, bruyants, rigolards. Cà coupe trop l'ambiance. Bien sur, une fois de plus, j'ai rêvé d'être comme eux, il faut que j'arrête, je ne serai jamais comme eux, pourtant j'aime rire aussi mais ce n'est pas pareil. Ils parlaient tous de leur semaine surchargée de soirées festives : anniversaires et compagnie. Limite, ils s'en plaignent presque parce que ça fait les nuits courtes. J'en déduis qu'ils auraient trop d'amis. Est ce qu'on a les amis qu'on mérite ? J'aimerais bien que vous planchiez là dessus philosophiquement. EST CE QU ON A LES AMIS QU ON MERITE ? A vos commentaires.

Posté par melancolie85 à 11:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 juillet 2011

Fatigue.

Encore mal à la tête ce soir, pourtant j'étais moins embêttée depuis longtemps. Hélas, ça revient. J'ai pris un rendez vous chez l'ostéo, je ne suis pas relaxée, il faut remettre tout ça, assouplir.

Je ne vous avais pas reparlé de ma compta, je ne voulais pas vous assommer de mes chiffres. Figurez vous que l'autre jour, j'ai déchanté car plus tard, j'avais une grosse erreur, impossible à trouver. Ainsi j'ai du tout dépointer et tout reprendre à zéro. J'ai réussi, et ce matin, j'ai tout porté chez mon comptable. Maintenant il appelle régulièrement avec des questions, et des questions auxquelles je dois tenter de répondre. Vivement que ce soit fini.

J'ai eu des nouvelles de mon fils, ça va, il ne fait rien d'intéressant mais ça va.

Demain soir, j'ai une réunion de l'asso gym/danse. On va parler tarifs et là je vais devoir tenter de me faire entendre, car les nouvelles personnes veulent augmenter les prix considérablement. Je ne suis pas d'accord. Va falloir mener le combat et je n'aime pas ça. Puis ils font un pique nique après, je ne suis pas sure d'y rester, l'homme étant occupé aux travaux de saison, je n'ai pas trop envie d'y aller seule. On verra.

Et, Yog, est ce que ça aussi c'est une conversation de café ?

Posté par melancolie85 à 19:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]


06 juillet 2011

allez je vous jette encore des fleurs,

ça peut pas vous faire de mal bien au contraire :2011_06_07_133

 

Posté par melancolie85 à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

festival

Bientôt, le festival. A la différence des autres années, je n'ai pas pris le pass. Il était en vente trop tôt sans que l'on connaisse le programme. Alors on s'est dit "des fois qu'aucun spectacle ne nous plairait, on ne le prend pas". Quelle erreur, finalement j'ai acheté 6 concerts un à un et la note est plus enflée que d'habitude. Ce sera Tri Yan pour commencer, avec ma cousine, puis Jamel Debouze, avec ma fille, car ma cousine ne peut pas le voir, puis Y. Noah (je le vois pour la 3ème fois et j'en redemande à chaque fois) avec mon mari car ces places là ont été en vente plus tard, concert supplémentaire non prévu au départ, J.L.Aubert-Louis Chedid avec ma cousine, Ph Katherine-R. Gothainer avec ma cousine, les cow boy fringuants avec ma cousine. Après tout ça, je risque d'être sur les genoux, mais le temps que ça durera, je savourerai l'instant. J'aime l'endroit du festival, je n'aime pas forcément la foule quoique c'est parfois magique d'humanité. Ce que je n'aime pas, c'est quand on arrive et que l'on croise des connaissances, pas très envie de ça, pas envie de bouger pour aller dire bonjour, j'ai peur de ne pas retrouver ma place. En principe, je me place et je ne bouge plus guère, même pas pour faire pipi.

Ce que je n'ai pas aimé cette année, c'est que quand j'ai dit que j'allais voir J. Debouze, certaines me regardent avec un air de dégoût. "ah je peux pas le voir, il est sans gêne, impoli, etc etc etc". Moi, je l'ai souvent regardé en dvd avec mon jeune fils qui l'imitait dans ses sketches, et qu'est ce que j'ai pu rigoler. Sinon, je peux pas dire que je le connaisse et que je sache grand chose de lui. On verra bien.

Posté par melancolie85 à 09:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juillet 2011

Heureusement

2011_06_07_101

J'ai des fleurs, elles sont un vrai bonheur pour passer l'été, quand ça ne va pas, je vais leur parler.

Ici ce sont des géraniums lierre et des euphorbes, découverte de cette année. Et en plus, si vous cherchez la petite bête, vous allez la trouver .......

Bientot d'autres photos pour égayer ce blog austère.

Posté par melancolie85 à 21:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 juillet 2011

un dimanche

On devait se retrouver 3 couples et une amie comme nous le faisons tous les ans. C'était prévu ce dimanche mais il y a quelque temps, un couple s'était désisté car ils avaient un baptême. Puis, ces derniers jours, l'une m'a dit que son homme serait surement aux moissons, j'ai répondu que chez nous ce serait surement pareil. Pas question d'annuler pour autant, mon amie qui est seule m'interroge récemment, je lui dis que c'est toujours d'actualité mais qu'on sera seulement toutes les trois.

Hier je passe chez S., on devait s'appeler, je n'avais pas de nouvelle. Il faut toujours que j'active. Du coup, je l'appelle ce matin, finalement je ne la sens pas convaincue de venir dès le midi, j'appelle R. qui est mon ancienne voisine, elle est partie car elle a vendue suite à son divorce, je lui demande si elle a préparé son pic nic. Non, alors je lui propose de venir manger avec moi. Le melon et le poulet feront l'affaire pour nous deux. Mon mari est venu manger tôt. Nous avons déjeuné toutes les deux dehors. Puis S. est arrivée pour le café. Je l'avais sentie gênée de laisser son homme manger seul. Avec R., quand on était toutes les deux, on a parlé de tout, de rien, je lui ai parlé du S.E.L. Puis nous sommes parties toutes les trois marcher, un circuit habituel dans la forêt 10 km, à l'ombre, au soleil, le temps était parfait.

On a parlé, il y avait des conversations qui m'ont énervée, par rapport aux étrangers, je sens toujours la méfiance, etc. Je n'aime pas ça. Et puis par rapport à marcher ou courir seule, c'est trop dangereux maintenant et patati, et patata. Non, je ne veux tomber dans la peur extrême. J'ai des peurs, mais pas celle là alors laissez moi croire qu'on peut encore se promener tout seul sans craindre le pire. Ce style de conversation ne m'aide pas, si elles savaient.

Puis au retour, bien fatiguées, nous avons mangé de la tarte et bu pour nous rafraichir.  Mon fils aîné était là et il m'a quasi présenté sa nouvelle amie. J'étais mal à l'aise car S. et R. étaient encore là. Elles sont parties. Ils ont vite goûté la tarte. Puis j'ai du les emmener à la gare. Elle a l'air très sympa. Toujours le même genre de fille : brune, plutôt grande, et cheveux longs épais ondulés. A la différence que celle ci est américaine. Bon, je n'y avais pas pensé mais qu'est ce que ça fait. Rien. C'est une fille qui a l'air bien dans sa peau, qui a apprécié notre région, qui semble très vivante et gaie. Si mon fils est heureux, alors tout va bien.

Posté par melancolie85 à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2011

la vie va

Aujourd'hui, mon jeune fils est parti. Je sais qu'il est bien arrivé. Ces derniers jours, tout s'est mis en place pour lui, en Belgique, il a de la chance, un agriculteur de là bas le prend en stage et une connaissance professionnelle le logera. J'ai eu l'impression au téléphone de ne tomber que sur de bonnes personnes. Il n'a fait aucun effort pour trouver ce stage, mais si au moins ça se passe bien, ça lui prouvera que ça valait la peine et ça lui donnera peut être envie de voyager un peu.

 Ma fille est rentrée hier soir de quelques jours de vacances en Normandie, elle était contente de son séjour. Mon aîné est là pour le week end. Je n'aurais jamais pensé qu'ils aimeraient autant revenir à la maison une fois adulte, on s'est tellement embrouillé souvent, finalement tout va bien maintenant.

Je suis allée voir ma mère cet après midi et nous avons regardé le tour de France ensemble. Oh elle n'a pas tout capté, mais nous avons passé ce moment en regardant la télé, je ne suis pas sure qu'elle s'en souvienne, hélas, pas sure du tout. Elle avait rangé des vêtements propres n'importe où.

Ce soir, je suis seule à la maison, l'homme est parti dans les champs pour la première récolte de l'été. Week end ou pas, quand faut y aller, faut y aller. C'est calme, ça me fait du bien le calme. Je ne peux pas vivre dans l'agitation continuellement. Mon cerveau ne le supporte pas. Je vous souhaite une bonne nuit. Je vais me coucher.

 

Posté par melancolie85 à 23:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]