17 septembre 2013

le docteur

J'avais rendez vous de nouveau chez le docteur : tous les deux mois, il renouvelle mon arrêt de travail qui vaut ce qu'il vaut étant donné que je ne suis pas salariée mais bon j'ai un dossier ouvert chez mon assureur privé. Faut pas louper la date, il faut que ça se suive. Je n'avais pas envie d'y aller, pas envie de revoir le méchant docteur. Tant pis, je me force, j'y vais. Je respire profondément dans la salle d'attente quand la porte s'ouvre et qu'est ce que je vois ? un autre docteur bien plus petit, bien plus jeune. Cool, l'autre est absent pour la semaine. Du coup, je dois tout lui expliquer mais celui là est gentil. Il me refait mon papier et hop je suis partie. Elle est pas belle la vie ! Franchement l'autre il a vraiment besoin de congés, de longs congés........

Posté par melancolie85 à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 septembre 2013

fin de saison

Hier journée de pluie, nous sommes sortis faire des courses, des trucs vite fait, puis passés au magasin de meubles car il va bien falloir trouver une solution d'aménagement du salon, petit à petit. Et hier soir, rien de spécial à faire, repos, j'en ai vraiment besoin, je me sens très fatiguée.

Aujourd'hui, un pique nique de prévu depuis longtemps avec 2 couples et une amie. Il semble faire meilleur mais ça alterne entre rayons de soleil chaud et coups de froid, je suis crispée. Nous avons quand même mangé dehors. Puis certains ont décidé de marcher pour rejoindre le bourg et découvrir quelque patrimoine. Moi et mon amie, nous sommes restées, elle était fatiguée et moi pareil, pas d'énergie pour marcher, hélas.

J'aurais bien du m'acheter des chaussures de saison et des pulls hier. Va bien falloir admettre que l'été est derrière et ça ce n'est pas pour me plaire. Les douleurs sont encore pire quand on a froid.

Je ne peux pas dire que j'ai apprécié cette journée, les échanges n'étaient pas fructueux, y a des jours vraiment ça ne le fait pas.

Je rêve d'amitiés comme dans les films, la belle, la vraie.

Elle m'a raconté un problème d'amitié. Je lui ai dit que j'étais souvent déçue en amitié.

Je vous en ai souvent parlé mais c'est toujours ma quête. Faudrait bien que je me raisonne !

Alors que d'autres ont l'air si satisfait, moi je bougonne.

Posté par melancolie85 à 21:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 septembre 2013

en vrac

Je me sens hyper fatiguée, ces fichues douleurs aux épaules, le traitement anti biotique.... Je n'ai pas pris mon rendez vous d'IRM, je n'avance pas, finalement je n'ai pas très envie de me faire opérer, d'ailleurs ce n'est peut être pas possible, ça tourne dans la tête, ça tourne dans la tête, j'ai mal à la tête........

Hier soir, c'était la présentation de l'année pour l'atelier d'écriture. J'y suis allée, même fatiguée, juste pour le plaisir de revoir le groupe et un nouveau que j'ai encouragé à venir. Il écrit bien, je le sais et ça lui ferait surement du bien. Mais il est juste venu voir la présentation. L'animatrice lui a proposé un atelier sans engagement. Je crois qu'il va venir. Nous avons aussi parlé de l'atelier du samedi qui se passera chez moi. Cà va bien me faire stresser ça.

Ma soeur est venue chez moi hier. Des papiers, des tas de papiers à remplir pour ma mère, pour le financement de la maison de retraite. Je ne peux pas dire que j'ai vraiment apprécié ce moment. Je nous trouve si différentes maintenant.

Ma mère a fugué de la maison de retraite : jeudi dernier, lorsque je suis allée la voir, elle était sortie, pas bien loin, j'ai eu le temps d'avoir peur, personne ne s'était rendu compte de rien, j'ai alerté presque toute la maison, quelqu'un du bourg l'a ramenée. Elle a refugué dimanche, a descendu tout le bourg à pieds et c'est une de mes cousines qui passait en voiture qui l'a reconnue et ramenée à la maison de retraite, ça commence à faire beaucoup et le sujet est grave. Nous avons, ma soeur et moi, chacune de notre côté contacté quelqu'un du conseil d'administration pour trouver du conseil. Ils ont une réunion aujourd'hui et doivent en parler. Je ne sais quelle sera la réaction. La maison n'est pas fermée et ne sera jamais fermée, il nous faut, d'après eux, accepter le risque. Mon Dieu, qu'ils se mettent un peu à notre place deux minutes...... Lorsque ma cousine l'a trouvée, ma mère était toute perdue et tremblante. Je me demande comment je serai à cet âge et ce n'est vraiment pas encourageant.

J'ai remis la maison à louer (celle de ma mère), le locataire actuel était là pour trois mois, pour une fois, il était super ce locataire, dommage que ce soit si court. L'annonce à peine passée, j'ai déjà des coups de fil et des mails mais rien de fait. Nous ne voulons pas de chien (désolée pour ceux qui aiment les chiens.....) il n'y a pas de cour, il n'y a pas de terrain, il y a des voisins..... Tous les cas de figure, je ne vous dis pas. Et ça intéresse beaucoup ceux qui se séparent, faut trouver vite fait et à pas cher, le malheur des uns fait le bonheur des autres, c'est bien connu.

Ce soir j'ai une réunion pour l'association des anxieux avec la journaliste pour le journal justement. Allez, j'y vais, c'est pour la bonne cause.

Mon plus jeune prépare son départ de la maison, j'essaie de ne pas y penser..... Je le verrai de toute façon tous les midis pour déjeuner.

 

Posté par melancolie85 à 16:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 septembre 2013

la ceinture

Hier je suis allée chercher des poulets chez un agriculteur. En revenant, je suis inquiète, la voiture me fait des siennes. L'alarme de la ceinture se met en route à 4 km de chez moi, je bouge la mienne, toujours l'alarme. Je m'arrête, je coupe le moteur. Je démarre, ça continue, l'alarme..... Je comprends rien, y a un truc. Je pense que la voiture est en train de tomber en panne. Je le dis en arrivant, tout le monde s'en fiche, ça doit pas être grave. Ce matin, nous devons reprendre la voiture, je me méfie, elle va refaire comme hier ? Mon mari me demande : tu n'avais rien posé sur un des sièges. Ben, si, mon sac plein de poulets. Arf, j'ai oublié de mettre la ceinture à mes poulets..... !!!!!! bon ben une autre fois, vous les poulets, ben dans le coffre !!!!

Posté par melancolie85 à 16:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 septembre 2013

belle journée !

Mon grand fils est rentré et n'a pas manqué de revenir chez nous ce week end, il a passé un mois en Californie, a assisté à deux mariages, a fait une rando dans le grand parc naturel, une rando de cow boy, à cheval, organisée. Ils étaient seulement deux touristes à s'être inscrits. Il nous a raconté. Son amie n'a pas fait cette rando, elle n'est pas chez nous non plus ce week end. Ils sont très indépendants. Ma fille et son ami viennent aussi pour déjeuner, il y a également mon jeune fils et son amie, on est presque tous autour de la table pour un déjeuner un peu improvisé. Et je prends conscience que j'ai vraiment de la chance. Pas encore de petits enfants mais çà viendra sans doute un jour. Ils sont tous sains, ont tous du travail, ils ont ri ensemble, parlé de leurs projets. Ma fille a plein d'inscrites à ses cours de danse, elle a du quitter une association tant les deux autres grossissent, elle est enchantée. L'amie de mon jeune fils qui a juste quitté ses études a de suite trouvé un travail près de chez nous. Ils ont du plaisir à se voir. Ils ont joué ensemble après au jeu en bois que je viens d'acheter, moi aussi j'ai joué en fin d'après midi après avoir reçu une amie. Plein de petits plaisirs simples, savoir les observer, savoir être heureux !!!!!

Posté par melancolie85 à 21:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


05 septembre 2013

Et à part ça ?

euh à part ça, ça va pas fort. Un bon mal de gorge qui me donne la fièvre, je crois, ou bien c'est la chaleur, ou des bouffées de chaleur de ménopause, je ne sais pas.... une visite chez mon médecin traitant qui restera longtemps dans mes souvenirs : je suis tombée sur le mauvais jour ou quoi ? il a été odieux, ne m'a pas entendu dans ma demande de complément d'examen, n'a pas aimé que je lui donne mes souhaits, n'a pas voulu entendre ce que moi j'entends autour de moi, il est monté sur ses grands chevaux, j'ai failli me mettre à pleurer dans son cabinet. Je lui ai dit que je trouvais sa réaction désolante. Il ne disait plus rien, il a fini par me faire une prescription pour IRM. Je suis dégoûtée, j'avais besoin de soutien, d'aide, pour le physique et pour le moral, non j'ai eu tout le contraire. Je suis sortie de chez lui, direction la pharmacie où j'ai failli me sentir mal, j'ai expliqué en deux mots à la pharmacienne que j'aime bien, elle m'a dit qu'il vieillissait mal, le docteur et il y en avait d'autres, des comme lui. Elle m'a donné un verre d'eau et un sucre, ma tension n'était pas bonne chez le médecin, tu parles, il y a eu de quoi la dérégler. Bref, journée de merde hier. Plus tard j'avais une réunion de la dite asso où je n'ai plus trop de place, il fallait parler salaires, j'avais encore un peu mon mot à dire, pour tout le reste, ils ont géré. Cà s'est malgré tout bien passé et j'ai apprécié les retrouvailles. J'ai moins apprécié de ne pas pouvoir dormir en rentrant, sans doute à cause du cerveau encore dans la réunion et du problème avec le médecin l'après midi.

C'est drôle comme c'est compliqué de se faire entendre. Il y a pourtant des moments où il faut se faire entendre, n'est ce pas.

 

Posté par melancolie85 à 14:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 septembre 2013

quelques jours !

Jeudi dernier, j'ai suivi la ligne verte à Nantes (le Voyage à Nantes). J'étais avec ma fille et la mère de son ami. Il faisait très chaud. Nous n'avons pas fait tout le parcours (environ 10 km dans la ville). Partis trop tard. Se garer. Nous démarrions le circuit à 11 h. Nantes est vraiment une très belle ville. Nous sommes entrées dans la Cathédrale, au théatre Graslin et quelques autres endroits dont j'ai déjà oublié les noms. Ah, le pire moment ça a été la Tour de Bretagne où je me suis laissée embarquer. 32 étages en ascenseur et tout à coup, je me suis sentie sans jambe, toute molle. A peine sorties tout là haut, impossible de rien faire, me suis assise scotchée au fauteuil, et j'ai voulu au plus vite redescendre. J'ai bien mis un quart d'heure à m'en remettre. Nous avons déjeuné dans une creperie. J'étais bien ko le soir mais je n'ai qu'une envie c'est retourner pour visiter plus en détails le Jardin des Plantes, le quartier des Machines, le lieu unique et bien d'autres encore.

Depuis j'ai mal de gorge, chaud et froid, émotion ???? pas la forme.

Samedi, c'était mariage au Chateau pour la 2ème fois cet été. Une fille de nos propriétaires. Nous avons eu droit à une messe franco/anglaise et un cocktail international. Mes cours d'anglais ne m'ont pas été d'un grand secours. Nous sommes restés bien en groupe, notre petit groupe !!!! c'était quand même plus confortable.

Hier, alors qu'il n'y avait rien au programme, cela ne m'inquiètait guère, je sentais le besoin de repos et de la flanerie. Raté ! nous avons eu des visiteurs toute la soirée....

Alors que tant de gens parlent de rentrée, je ne sais plus ce que ça veut dire. Pas de rentrée chez nous. C'est l'habituel. De nouvelles récoltes se profilent à l'horizon. Mon bureau ne désemplit pas. Je n'ai pas de nouvelle des inscriptions faites sans moi vendredi, une première depuis tant d'années, même pas de nouvelle ....... Vous aviez raison, faut vraiment que je parte et je laisse ma place. Et pour l'instant, surtout ne rien prévoir. Mes épaules sont écrasées par la gêne et la douleur, est ce que ça veut dire quelque chose ?

 

Posté par melancolie85 à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 août 2013

et l'été passe !

Nous nous sommes réunis pour préparer la rentrée de l'association d'aide aux anxieux, nous sommes plus nombreux, des nouveaux sont entrés dans le bureau à l'assemblée générale. Le président est sortant, il ne va pas bien, une personne se propose, c'est super.... Le groupe est sympa, les réunions à thème du trimestre sont trouvés. Nous reparlons du pique nique, malheureusement nous étions si peu, l'idée semble bonne, l'association doit aussi se vivre en dehors des réunions. Nous avons les contacts, pourquoi ne pas nous appeler pour faire des choses ensemble (sorties, démarches, etc), s'entr'aider, j'ai dit que moi c'est ce que j'attendais de l'association, mais je ne suis pas sure que ce point de vue soit partagé. Nous venons tous de communes différentes et sommes donc plus ou moins éloignés les uns des autres. On verra bien. Il semble qu'il y ait une bonne dynamique de départ. Si nous sommes là, c'est que nous ressentons un besoin, alors ......

L'autre asso que je devais quitter, et bien je crois que c'est elle qui me quitte doucement : je suis allée voir ce matin la personne qui me remplace pour la partie secrétariat et je sens carrément un tournant. Elle ne fera plus autant de concessions que je faisais, c'est ça le changement ...... et je sens vraiment qu'elle me pousse vers la sortie. Peut être que c'est ce qu'il faut puisque je ne sais pas trop partir toute seule. Je ne m'occupe plus du tout des inscriptions et de toute façon, je ne peux pas reprendre la gym, cela coupe l'élan, je ne me sens plus beaucoup concernée.  Cà fait toujours un peu mal de quitter : il y a eu les joies et les peines au sein de cette asso, il m'a fallu prendre sur moi très souvent, me rendre compte de mes faiblesses, m'en rendre malade, et puis parfois voir que finalement j'"étais capable de". J'ai pu rencontrer des gens. J'y ai mis tout mon coeur, ça s'est sur. Qu'en reste-t-il ? surement pas grand chose dans quelque temps. J'ai toujours les comptes en main, c'est tout. J'ai tout de même peur du vide d'après, il me faudrait déjà un autre projet. J'avais pensé aux petits frères des Pauvres, je vais me donner le temps. Cà va beaucoup limiter mon relationnel ça s'est sur.

J'ai besoin de me sentir utile quelque part, parfois j'ai des idées qui me viennent, de création, mais je ne pense pas être capable de me lancer toute seule.

Autre chose : j'avais créé une page F.B. avec des consignes d'écriture, à partir de photos, hélas sans succès du tout ! je vais donc faire un second blog avec ce thème là. Une photo que je poste, et en commentaires j'attends les textes qu'elle inspire. Est ce que ça vous dit ? Je ne serai jamais animatrice d'un atelier, il faut vraiment des capacités, ce sera juste pour s'amuser..... Sans être diplômée en lettres, ni douée, ni connaisseuse, j'aime les mots qui s'animent et s'assemblent joliment.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 15:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

26 août 2013

santé !

Cela fait un an que cette capsulite a commencé. Après plusieurs rendez vous chez l'ostéopathe, rien ne s'améliorait. Je fus donc confiée à la médecine classique. Les radios annonçaient une tendinite calcifiante de l'épaule gauche. Après deux infiltrations, la douleur s'atténuait mais l'épaule était gelée. On s'occupa donc uniquement de la capsulite avec de très nombreuses séances de kiné, encore actuellement. Le premier rhumato a pris sa retraite depuis mes premières consultations, j'en ai vu un autre qui confirma le dire de l'autre : capsulite à soigner, calcification en régression. Il m'orienta vers une possible intervention pour diminuer la douleur sous anesthésie, je n'en sais plus le nom, c'était une infiltration avec caméra. Mon médecin traitant et le kiné ne me l'ont pas conseillée. Ce rhumato avait un très mauvais relationnel. Il parait que j'avais vraiment choisi le plus mauvais en contact. Je ne retournerai pas chez lui.

Qu'est ce que je deviens depuis tout ce temps ? J'ai eu de très nombreuses séances, et encore ce matin. Mon médecin me voit régulièrement pour constater l'état et établir un arrêt de travail, j'ai eu une assurance privée qui me verse des I.J. Dernièrement, j'ai vu un médecin conseil qui après m'avoir auscultée m'a déclarée en reprise partielle, donc plus d'indemnité, tout cela malgré la description du kiné qui lui dit que la capsulite n'est surtout pas guérie. On m'avait prévenue, il faut au minimum un an. L'assurance me lâche comme une vieille chaussette.

Sauf que désormais j'ai mal aussi à l'épaule droite, que la gauche évolue bien au niveau ouverture, il fut un temps où j'avais le bras collé au corps, mais j'ai aussi une douleur aigue à gauche de temps à autre, tout comme à droite, comme des aiguilles. Il se pourrait que les tendons ne soient pas au mieux. J'ai bientôt un rendez vous chez une autre rhumato qui parait il n'est pas des plus agréables, mais pour avoir quelqu'un d'autre il faut trop de temps. J'ai pensé aussi à consulter un chirurgien qui a opéré des patients de mon kiné (opération faite même avec une capsulite alors que logiquement ça ne se fait pas.

A qui faire confiance ? Mon médecin traitant ne m'oriente aucunement, il me confie à d'autres.....

S'il y a tendinites calcifiantes des deux côtés en plus de la capsulite, il faudra sans doute opération ou peut être est ce une excroissance et il faut raboter, et le pire c'est qu'après ce genre d'intervention, il y en a qui développe une capsulite. Je suis perdue avec cette situation. Je ne sais plus quoi faire.

J'avais vraiment espéré une rentrée sereine et en bonne forme, je vois que je ne reprendrai pas la gym encore cette saison, pourtant j'en aurais bien besoin..... je vois que l'automne et l'hiver seront en mode restreint. Quant on a mal aux épaules, beaucoup de choses deviennent difficiles voire impossibles. Tout ce qui demande de l'amplitude de mouvement : repasser, faire du grand ménage, faire les vitres, faire du rangement, conduire longtemps, etc. Et ces douleurs sont très fatiguantes.

Si j'écris ça, c'est parce que parmi vous, certain(e)s connaissent peut être le sujet et pourraient m'éclairer. J'espère.

Posté par melancolie85 à 14:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 août 2013

et Dieu, dans tout ça ?

Mes parents comme beaucoup d'autres ont construit leur vie avec la religion, ce fut leurs principales occasions de sortir et encore les miens n'ont pas fait de pélérinage : mais la messe, les vêpres, les processions, et tout ce qui s'en suit.

Bien sur, je suis allée en école privée, faut dire qu'à mon époque il n'y en avait pas d'autre dans la commune, mais de toute façon, le choix aurait été vite fait. Je suis allée à la messe, mais raisonnablement, quand j'étais petite, mes parents y allaient moins car la maladie était là, mais dès que j'ai pu y aller à vélo, en mobylette et en voiture, j'y allais. Une fois ado, aussi, sinon pas de sortie, c'était la condition. Je n'aimais pas le catéchisme car j'avais beaucoup de mal à retenir les prières qu'on devait savoir par coeur, pour certaines pas de souci et pour les plus longues, impossible : le "je confesse à dieu" et le "je crois en dieu" me restent en travers, bien des fois, j'ai fait semblant..... encore aujourd'hui à l'occasion.

La religion régissait leur vie, il fallait aimer Dieu, Dieu existait de toute façon, il les punirait si .......

J'ai l'impression qu'ils se sont donnés à Dieu, qu'ils ont adoré Dieu, qu'ils ont pris le temps pour Dieu...... et beaucoup moins pour ceux autour d'eux, dont MOI évidemment : je ne les ai pas entendu me dire qu'ils m'aimaient, d'ailleurs mon père n'aimait pas grand monde.

C'est drôle tout ça - le contraire de ce qu'il aurait fallu faire - se dévouer à quelqu'un qu'on n'est pas sur qu'il existe.

J'ai également, par tradition, envoyé mes enfants en école privée..... Si c'était à refaire, je ne le referai pas...... Ils ont été baptisés, ils ont fait leurs communions, confirmation..... Je ne sais pas ce qu'il en reste.

Quant à moi, j'ai pris de la distance. J'aime entrer dans les églises, j'aime entendre les chorales, mais je ne sais toujours pas si Dieu existe. Et je ne veux pas m'enfermer là dedans.

Posté par melancolie85 à 15:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]