13 août 2013

coup de blues

Pour ceux qui me suivent, bien sur, vous ne serez pas étonnés. Je crois que j'y ai droit chaque été (en vérité, plus souvent que ça). Après les quelques fêtes de familles, le festival, le pique nique d'amis, la rando familiale, les 2 jours à la mer, plus grand chose à l'horizon..... Je ne suis plus beaucoup reliée aux autres. Hier soir, je n'étais pas bien, pas bien du tout. J'envoyais tout promener, même moi. Je me suis envoyée faire une ballade nocturne pour m'aérer les idées, j'ai même eu peur en rentrant, une voiture garée dans la forêt, des bruits de nuit, moi qui m'imaginais presque passer la nuit dehors, pas vraiment question, la petite fille est rentrée. Elle est fragile la petite fille. Elle n'arrive pas à accepter la vie telle qu'elle est. Et oui, tout le monde semble disparu en vacances, les derniers rencontrés dimanche dernier au cours d'un repas (très sympathique) n'avaient que ces mots à la bouche : ils partent bientôt, pour un couple, c'est le Canada, pour l'autre, le canal du Midi. Bien sur, ils ont du prévoir ça depuis longtemps, ils ont du faire des concessions, peut être n'étaient ils pas d'accord ? puis tout s'est mis dans l'ordre.

Chez moi, il n'a jamais été question de partir. Hier soir les mots ont fait mal. ON ne peut pas partir, c'est une année spéciale (comme tous les ans d'ailleurs), les salariés sont prioritaires, il y a tant à faire, on n'abandonne pas les cultures. Je sais, je réagis en vraie gamine. Quand je pense que parfois on nous jalouse. Vive la vie salariée, je vous le dis.

J'ai beaucoup stimulé depuis le début de l'été, pour les fêtes de famille, pour les quelques sorties, j'envoie des mails, je propose, mais à l'inverse c'est si rare. Cela existe malgré tout puisque dimanche nous avions reçu une invitation. Mais c'est beaucoup plus souvent dans l'autre sens. Tout à coup, je me sens épuisée de ce côté là, comme si il n'y avait plus rien, comme si j'étais vide.

J'ai malgré tout encore une fois tendu la perche pour un concert demain soir et la personne a répondu oui. Mais je sens bien que ça ne pourra pas durer, que j'ai aussi besoin de recevoir.

Je pense à Jeanne qui n'arrête pas aussi de stimuler tout le monde, mais si j'ai bien compris, elle a quand même les retours. Peut être que je ne vois pas les retours, que je ne sais pas les voir.

L'automne et l'hiver me font peur. Mon jeune fils va sans doute partir de la maison. Nous nous retrouverons seuls. Qu'est ce que je vais bien pouvoir imaginer pour m'en sortir. Plus de chimie, non, je n'en veux plus. Pourtant, cela m'a fait tenir des années.

Comment dire aux amis combien on a besoin d'eux, je suis bien trop pudique pour leur dire.

Mon mari se donne entièrement à son travail et c'est ainsi. Je pourrai dire ce que je veux, cela ne changera pas, ou alors c'est qu'il sera très malade.

Mes mots lui ont fait mal.

Posté par melancolie85 à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 août 2013

deux jours

ou plutôt un jour et demi sans internet, c'est pas mal, j'arrive à tenir. Cà ne m'a pas manqué.

A la place j'ai eu le soleil et la mer. Je suis partie avec S. vendredi après midi, nous sommes arrivées là bas pour poser nos affaires et vite partir à la visite du joli bourg, que nous n'arrivons jamais à découvrir totalement au fil des années, tant il a de ruelles. On ne s'y perd pas, on déambule parmi les roses trémières et les hortensias. Vite arrive l'heure du dîner et nous n'en finissons pas de savoir où nous allons manger. Nous avons opté pour deux jours sans cuisine. Finalement il fait pas chaud ce soir là, le vent est assez fort, nous mangerons à l'intérieur, nous avons opté pour une salade et un dessert. Ce sera léger ce soir. Quelques pas dans les rues nous guideront vers un orchestre installé sur la terrasse d'un autre restaurant. Des vieux jeunes jouent les Shadows. C'est agréable, mais il fait vraiment froid. Ainsi nous remontons vite vers la maison et c'est déjà une journée terminée. Je vais mal dormir, est ce la mer ? l'an dernier aussi j'avais mal dormi. Il fait très chaud dans la maison.

Le lendemain, nous partons vers 10 h au marché qui grouille de monde. Nous faisons quelques amplettes, je me force, car je n'aime pas trop acheter sur les marchés. Je vais être comblée. A chaque fois que je demande d'où viennent les produits (vêtements) c'est chinois, et devant ma consternation, on me répond que tout est chinois sur le marché sinon ce ne sera pas les mêmes prix, j'hésite et finalement, tant pis, je prends : une écharpe, un haut en soie (qui lui vient d'Italie apparemment) et une robe que je n'essaie pas et là oh grand malheur quand je l'essaierai plus tard, elle sera bien sur trop petite. Il est déjà l'heure de déjeuner, et c'est dans une crêperie que nous nous installons pour une galette boudinière (c'est bien normal qu'après les robes soient trop petites) puis une crêpe beurre - sucre et bien sur du cidre (ouh que c'était bon). Ensuite nous passons un moment tranquille sur un banc face aux bateaux et nous observons ce qui se passe autour. Il y aurait bien eu matière à écrire mais je ne l'ai pas fait. Après nous longeons la mer sur la plage ou sur le sentier douanier pendant un long moment, c'est agréable de soleil et vent marin, de mer qui brille tant, et de cerf volant fou. Il est l'heure de rentrer après une bonne gaufre d'été et un diabolo menthe, on ne se refuse rien en sortie. Il faut remonter à la maison et déjà penser au départ. Comme cela passe vite.

Pour mon trajet voiture, j'aurais du emprunter le grand pont. Mais ma phobie est toujours là et c'est au dessus de mes forces. Alors j'ai trouvé un autre itinéraire qui rallonge le temps mais qui me sécurise. J'en ai fait l'expérience pour cette fois, cela fonctionne, je suis sortie juste après le pont à l'aller, et au retour, il me faut sortir juste avant le pont et passer par la ville. C'est jouable, maintenant j'ai la solution.

Cet endroit est vraiment très joli et beaucoup plus calme que la mer la plus près de chez moi (à une heure), là il faut deux heures et demi pour rejoindre la mer du côté de Guérande, mais c'est le paradis.

Dès ce matin, je ne peux m'empêcher de venir sur ce PC voir les nouvelles, et je suis un peu déçue. Mes nombreux envois de photos sont restés sans réponse, je n'ai pas non plus de nouvelle de mon grand fils parti en Californie....................

Posté par melancolie85 à 08:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 août 2013

ma B.A. du jour !

L'an dernier, j'avais tenté de réserver mais c'était complet. Cette fois, j'en parle suffisamment tôt à ma soeur qui me dit : je ne sais pas, je vais leur demander (à ces petits enfants), s'ils n'ont pas envie, on n'ira pas, j'ai pas envie de les trainer. Ouh la ça commence mal, si c'est les enfants qui commandent maintenant........ J'envoie un mail avec les infos, on verra bien. Ils ont dit OUI les petits, OUF !

Alors on y va : rendez vous 14 h 30 : il s'agit d'une petite rando nature avec animateur faune et flore. Je l'ai déjà faite cette rando et je l'avais trouvé très bien. Nous étions une vingtaine, ça dure 2 heures, et on apprend des tas de choses dans un cadre superbe. De plus, il fait beau. Je fais plein de photos. Ma soeur connait deux femmes qui sont là, moi j'en reconnais une des deux, autrefois à la même école. Je prends des notes, ça servira pour mes photos.

A la fin de la rando, sur le même lieu, il y a un moulin à vent à visiter, il fonctionne : on y va, c'est oppressant, trop petit pour le monde qu'il y a, je fais quelques photos, mais je n'écoute pas bien l'animatrice. Il faut dire que j'aime les moulins, mon père était meunier et bien sur mes ancêtres, même du côté de ma mère, ça je le sais depuis peu, en faisant de la généalogie. Techniquement je n'y comprends pas grand chose au fonctionnement des moulins, mais j'ai tout de même des souvenirs de gamine, les odeurs surtout, le moulin de chez nous s'est arrêté, j'avais 12 ans.

On termine l'après midi en allant voir des vestiges de moulins, il n'en reste que la base : il y en a un qui m'intéresse particulièrement car il porte mon nom de famille (le nom de mon père) avec un deuxième nom accolé, je n'en ai jamais entendu parler dans mon enfance, mais il se pourrait en remontant bien loin que ce soit de notre famille.

Nous aurions bien pris un goûter au bar-restaurant, manque de bol il est fermé le mercredi et rien d'autre à l'horizon. Alors on se quitte, la bouche sèche. Elle repart avec les 3 petits de son côté et moi du mien. J'ai pris l'adresse mail de la dame rencontrée qui s'intéressait beaucoup aux dires de l'animateur. Elle voulait recopier, je lui ai proposé de lui envoyer les photos et les notes par mail.

Hier soir, tard, j'ai donc fait mon album picasa avec peine, je ne me souviens jamais à chaque fois comme retourner sur mon compte, j'ai réussi par je ne sais quel miracle, et j'ai envoyé aux parents des petits, à ma soeur, à mes enfants, à la dame rencontrée, les jolies photos. J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à faire ce reportage et à l'envoyer, je me sens bien dans cette communication, je le fais souvent tandis que ceux qui m'entourent ne veulent pas s'embarasser de l'appareil, ne savent pas faire un album, n'ont pas envie de prendre le temps d'envoyer les photos, pour moi ça reste un plaisir et de la communication positive.

J'ai eu hier soir aussitôt des messages de remerciement pour l'envoi de l'album, même de la dame rencontrée, et cela m'a touché.

J'aspire à beaucoup de belle communication, hélas ce n'est pas simple, j'ai bien l'impression que tout le monde n'est pas prêt, la plupart se contente de son petit groupe familial ou amical, et craint ouvrir davantage ses yeux. Est ce qu'un jour je verrai les choses évoluer ? je serais bien tentée de recontacter cette dame, ce n'est pas celle que je connaissais, je sais qu'elle est veuve et elle aime les sentiers. Mais sans se connaître plus, n'est ce pas indécent ? dans son message de remerciement, elle me dit : peut être à bientôt sur les sentiers. Ce serait bien étonnant qu'on se retrouve. Par contre, si je l'invite à marcher sur mon sentier............ je ne sais pas, j'hésite.

Je vous mets au plus vite quelques photos.

 

Posté par melancolie85 à 23:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 août 2013

de quoi vous parle-je ?

A chaque fois c'est pareil ! j'aimerais trouver THE sujet qui va intéresser ! et non, je vais juste parler de moi, c'est tant pis pour vous, finalement je suis totalement égocentrique, c'est comme ça, voilà sans doute pourquoi j'ai tant de soucis.

J'ai l'opportunité, si je le souhaite, de m'offrir 2 jours de bord de mer, et je me tâte. J'ai appelé l'amie qui était venue avec moi l'an dernier, dans les mêmes conditions. Elle ne peut pas, son agenda ne le permet pas. Après j'ai un peu déchanté. Puis ce soir, je vois une voisine et lui propose, elle ne pourra pas juste à cause d'un anniversaire que le gars, si elle n'y va pas, va lui faire la gueule !!!! ah bon ! j'hésite à appeler S. qui va me lire sans doute, je l'ai au téléphone l'autre jour, je n'ai pas osé lui en parler...... je culpabilise un peu car si je pars deux jours, je laisse et le jardin, et la paperasse, et le linge, et la cuisine, et les deux hommes à la maison. Et puis si personne ne veut venir avec moi, je pourrais même y aller seule, pourquoi pas ? je me reposerais. Finalement ce n'est pas clair dans ma tête.

La nuit va peut être me porter conseil.

Posté par melancolie85 à 22:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 août 2013

difficultés

L'été parait toujours magnifique de bons moments, de légèreté, d'idéal, de voyages, d'amis, etc.

En ce moment, hélas, je ne ressens pas tout ça. Je ressens de la fatigue et pas d'envie, de la pression autour de moi, trop d'agitation, trop de choses qui m'agacent. J'espère que ça va évoluer en mieux être.

Même hier, alors que nous étions en pique nique, ils m'énervaient. Voilà que je ne supporterais donc plus grand chose.....

 

Posté par melancolie85 à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 août 2013

tout en contraste

J'aime l'été mais dès qu'il fait trop chaud, je suis ramollo et à ce moment là je préfère l'hiver.

J'aime l'hiver mais dès qu'il fait vraiment trop froid, je préfère l'été..........

J'aime être seule mais dès que je le suis trop je préfère être accompagnée

J'aime être en groupe mais dès que ça se prolonge un peu je préfère être seule

.................

Moi je dis : jamais contente !!!

Posté par melancolie85 à 15:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 juillet 2013

quelques sorties !

un spectacle de fin de stage donné par ma fille et deux autres personnes dont un prof hip hop et un musicien : 12 stagiaires et un bon résultat, c'était son projet, elle est contente et moi aussi - un spectacle en cloture qui est super après 5 jours de travail seulement...........

un concert au festival avec voca people, ils sont vraiment bien, et de la danse rock the ballet par un "vrai" soir d'été, ce sera mon dernier concert pour ce festival, vraiment on n'a plus autant la pêche, avant on en faisait bien plus .............

une visite à ma mère qui finalement se rétablit assez bien à la grande surprise de tous ...................

un pique nique de famille élargie où deux oncle et tante (jumeaux) fêtent leurs 85 ans avec tous ceux qui ont bien voulu venir..... et mes enfants y sont venus aussi, comme quoi la famille prend tout son sens..................

un aller retour sur la côte pour déjeuner au restaurant où travaille notre neveu depuis peu, avec quelques personnes, pas déçus, super rapport qualité prix.................

une escapade entre filles pour un anniversaire, elle a 57 ans et deux cousines veulent la sortir pour l'occasion, elles me le proposent, et hop nous voilà à 4 parties sur la côte pour un repas au restau, c'est une première et promis, nous le referons...................

un soir à faire des roses pour le mariage de samedi, un mariage à chapeaux j'appelle ça, un autre monde, nos propriétaires marient leur 4ème enfant, les fermiers sont invités.................................... J'ai tout de même réussi à apprendre à quelques uns à faire des roses avec des serviettes, alors que les plus anciennes les faisaient en papier de soie, je préfère la méthode des serviettes, tout le monde y arrive, et tout le monde est ravi.

Aucun stress pour tout ça - une phobie sociale qui diminue vraiment alors que je ne prends plus du tout de chimie.

Est ce l'âge, la sagesse, l'aide de tant de gens autour de moi indirectement car ils ne savent pas qu'ils m'aident, mais c'est en vivant de plus en plus avec les autres que j'apprends à gérer et c'est bon, vraiment bon........................

Il y aura sans doute encore dans certains contextes des "bugs" mais j'avance........................... je prends confiance ..................

 

 

Posté par melancolie85 à 16:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 juillet 2013

les mots

qui dit vacances dit :

distance, errance, silence, je pense, confidence, abondance, je danse, France,

assistance, opulence, méfiance, cadence, présence, relance,

chance, absence, alliance, souffrance, j'avance,

malchance, aisance, clémence,

sens !

 

les-mots

 

 

 

 

 

Posté par melancolie85 à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2013

et un deuxième pour aujourd'hui !

Finalement un autre pendant que je suis lancée !

Je suis très surprise de cette façon actuellement où les gens se disent qu'ils s'aiment pour un oui, pour un non. C'est surement moi qui ne suis pas dans le coup. J'aime bien F.B. parce que je suis en lien avec quelques personnes de ma famille et quelques amis et connaissances. On n'est pas obligé d'y écrire "toutesavie". Je transfère des choses légères, ou informations, quelques photos parce que j'aime bien.

Par contre en me balladant un peu chez les autres, ils s'aiment, ils s'aiment et se le disent..... les jeunes filles disent à leurs ami(e)s qu'elles les aiment. Jeunes filles ou adultes. C'est beau, tout le monde s'aime.

Une fille qui vient de perdre son papa reçoit des messages de soutien : "on t'aime, C." !

ça me dérange, c'est pas que je veux pas qu'ils s'aiment mais "de mon temps" on ne s'aimait pas comme ça et ça reste comme cela pour moi. C'est réservé pour les très très proches, et ça ne se crie pas dans la rue ni sur F.B.

je dois vraiment être d'une autre époque !!!!!

Posté par melancolie85 à 16:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

c'est la vie !

Au lieu d'aller au mariage, prendre la direction de l'hopital pour visiter ma maman qui a été admise dans la nuit, elle était très mal, oedeme pulmonaire, tension basse - un interne qui nous annonce presque la fin et puis, les choses s'améliorent, la tension remonte un peu, on lui met des antibiotiques ...... et deux jours après elle sort de l'hopital pour la maison de retraite, elle est faible mais semble se remettre ..................

Rejoindre le mariage à 15 h (messe et vin d'honneur loupé pour moi) mais du coup ça me fait moins de temps long à m'ennuyer car parfois à ce moment là c'est le cas, les vins d'honneur qui durent, qui durent,   très peu pour moi,    enfin ce sont les circonstances ! un cadre agréable pour ce mariage, sinon j'étais pas vraiment dans l'ambiance à cause du début de matinée et puis des gens présents, l'autre famille était bof bof. J'ai pris plaisir à danser parce qu'il y avait longtemps, tout en protégeant mon épaule..................

Annuler encore une réunion d'association parce qu'ils l'ont fixée en même temps que mon deuxième rendez vous de festival, et puis même que je n'aurais pas d'excuse, je n'y serais sans doute pas aller, j'ai aussi zappé les autres d'avant. Parfois, on se demande si on ne fait pas une réunion pour fixer une réunion. Du coup, hier soir, j'étais avec ma cousine pour voir voca people et rock the ballet, du beau spectacle, très original, à consommer sans modération, et puis pour une fois, mon polaire ne m'a pas servi............

Prévoir quelques travaux supplémentaires aux travaux réalisés : refaire une cloison car le bruit est insupportable entre la partie jour et la partie nuit, c'était à prévoir, j'ai été encore une fois trop naïve et là vraiment, je m'en veux. Puis une porte entre cuisine et salon, sinon je ne peux plus jamais suivre une émission télévisée ou alors il me faudrait vivre seule dans cette maison et ce n'est pas le cas, alors entre pratique et esthétique, nous choisissons "pratique". Cà ne va sans doute pas se faire pour demain car les vacances arrivent pour les artisans. De toute façon, il fallait décider car je n'arrive pas à m'approprier les nouveaux lieux.

Consulter une "magnétiseuse" deux fois : la première où vraiment j'ai senti du mieux deux jours après pour mes cervicales. J'y retourne demain et quoiqu'on en dise, quoiqu'on en fasse, si ça me fait du bien, tant mieux !!!!! je l'ai dit au kiné, il ne m'a rien répondu !

c'est la vie !!!!!!!!!!

Posté par melancolie85 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]