04 juillet 2013

devinez qui j'ai vu ?

Hier soir, j'ai pris t-shirt, gilet, polaire et doudoune pour aller voir .................... Elton. Les places étaient achetées depuis un moment, je me demandais si j'allais pouvoir. Pour une fois, au festival, c'était chaise obligatoire. Ils devaient savoir que cette année je n'étais pas bien et qu'il fallait que je sois assise, non je rigole. Pour cette soirée, ce n'était pas au même endroit que d'habitude, pour pouvoir recevoir encore plus de monde. C'était pas mal ! Mon voisin connaissait toutes les paroles des chansons, j'étais épatée. Le concert a duré deux bonnes heures et puis hop, Elton monte dans l'hélico et part dans les airs devant la foule de spectateurs....................  Je n'ai pris que deux concerts cette année, quoique si je veux, je peux en acheter en dernière minute, on sent la crise au festival aussi.

J'ai loupé volontairement la dernière soirée de cours d'anglais où c'était plutôt "buffet" que cours. Je me suis ménagée pour voir Elton.

La fin de semaine s'annonce chargée : mariage d'un neveu. Je ne suis pas du tout emballée, c'est comme ça quand on n'est pas en forme, le moral n'est pas au mieux non plus.

Elton, c'était deux heures de concert. Le mariage, ce sera la journée, va falloir que je tienne le "cou".

Et vous, comment s'annonce votre été ? pour ma part, pas de vacance.

Un sérieux problème à régler dans notre maison : les travaux sont achevés et nous avons un souci de bruit. On pourrait bien recloisonner, c'est dingue.

Et du travail plein les champs !

Posté par melancolie85 à 21:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


26 juin 2013

l'important

Je réalise que l'important en ce moment, c'est ma famille : moi et mes proches. Plus rien d'autre ne compte. Je ne m'inquiète plus pour le reste, pour qui va me remplacer dans l'association.

J'ai toujours mal aux cervicales, je déguste..... je mets toute mon énergie à gérer ma santé. Mon homme s'est fait mal hier à la cuisse, pas de bol. Avec les soucis qu'il a déjà, cela commence à faire beaucoup.

Pas de temps, pas d'énergie à accorder au reste du monde.

Lundi soir, j'ai réussi tout de même à aller au dernier atelier d'écriture de la saison, je m'y sens tellement bien, c'était encore une fois un moment merveilleux.

J'essaie tranquillement de faire mon travail au bureau avec des pauses de temps en temps.

La santé : le vrai trésor de la vie.

Posté par melancolie85 à 10:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 juin 2013

beauté

 

Posté par melancolie85 à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

douceur

A la place de la fête de la musique, je suis allée faire les courses et je me suis dit que d'autres aussi rataient la fête de la musique, enfin jusqu'à 21 h, heure de fermeture du magasin. Et quand je suis rentrée, vendredi soir, j'en avais assez : dîner, ranger, puis dormir. Samedi, mes enfants sont venus déjeuner, ma fille appelle et demande s'ils peuvent venir, je n'aurais jamais fait ça avec mes parents, mais je trouve ça plutôt chouette, ça veut dire que ça leur plait toujours de venir chez nous. Et le soir, nous avons pu avoir des places pour son dernier gala. On l'a vu trois fois cette année encore et on ne s'en lasse pas. On est très fan. C'était une belle soirée, et pour elle, un peu émouvant puisqu'elle a décidé de quitter cette association. Elle ne reprendra pas là bas en septembre, elle est salariée de deux autres associations, ça lui faisait beaucoup trop d'heures, elle va réduire un peu son temps de travail. Nous avons rencontré celle qui va la remplacer, c'est comme ça, ça tourne.

Hier, journée libre. Nous aurions pu rejoindre le groupe du s e l qui faisait son pique nique annuel. Nous ne l'avons pas fait. Notre fils aîné était là pour le week end, nous n'avions pas envie de partir de la maison. Et l'après midi, nous avons travaillé dehors, surtout l'époux qui a terminé de tondre la pelouse. Moi j'ai réaménagé quelques plantations ! et nous avons taillé des petites branches en bas des arbres pour pouvoir tondre plus facilement. Et quand on commence, on en trouve d'autres et d'autres à couper : les charmes, les noisetiers, le grand sapin, quelques bouleaux. Un grand ménage !

Et là après l'effort, le réconfort de se dire qu'on est si bien chez nous, que nos grands arbres sont beaux, que l'espace est à notre goût !

Avec le soleil qui joue à travers les arbres, l'instant est magique.

 

Posté par melancolie85 à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2013

parfois

je me dis que j'ai la même vie que n'importe qui, j'ai des visites, mon téléphone sonne, je reçois des mails, parfois .......

et à d'autre moments, je pense que je suis la sauvage du coin. Pourquoi toujours cette ambivalence ?

Alors que je discutais en prenant le café avec le copain de mon mari l'autre jour, je parlais de mon gout pour les voyages où tout à coup je me sentais bien plus libre. Il m'a dit que c'était normal, que ça faisait ça à tout le monde, qu'on se débarassait de carcan. Puis il a voulu me dire que j'avais l'air d'être plutôt du genre très sociable au quotidien, et là je lui ai dit que ce n'était pas comme ça, sans révéler le fond du problème, bien au contraire, j'avais souvent du mal avec les gens, vous savez : ceux que je connais pas suffisamment. Et puis c'est récent que je parle de mes problèmes à des gens de mon entourage, et encore est ce que je dis bien tout, je pense que je modère. Alors je me suis dit une fois encore que sans doute ça ne se voyait pas trop.

Pourtant ce soir, je pourrais aller à la fête de la musique au bourg voisin, j'ai reçu des mails m'en informant. Je n'irai pas car je serai seule, la population sera plutôt jeune et je n'y trouverai aucune place.

Je pensais aller revoir ma fille danser hélas il ne reste plus de place.

Si quelques personnes m'entraînaient pour aller à la fête de la musique, peut être je me déciderais, mais je n'ai pas ces quelques personnes là autour de moi. Mon mari est occupé à fond dans les champs et si jamais il ne débauche pas trop tard, je pense qu'il sera très content de se reposer, il se fiche bien de la fête de la musique.

Ainsi donc, je vais moi aussi me reposer ce soir.

Chez le kiné, j'ai appris qu'une dame à la retraite faisait une grave dépression. C'est au cours d'une conversation qu'il m'a dit ça. Il n'aurait pas du, normalement c'est secret professionnel, mais bon. Je ne la connais pas bien. Mais je ne l'imaginais pas du tout pouvant être atteinte de dépression. On se fait toujours une idée des autres mais on ne sait rien du tout, finalement.

Posté par melancolie85 à 17:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


19 juin 2013

vivre

se réveiller tard ce matin, les médicaments y sont sans doute pour quelque chose. S'être mal endormie hier soir, les médicaments y sont surement pour quelque chose, intestins vont pas bien.

Faire la cuisine pour quatre. Heureusement, la veille, j'ai trié les petits pois du congélateur. L'an dernier, à la récolte, j'en ai congelé plein, mais pas eu le temps de les nettoyer. Alors, à chaque fois que j'en cuisine c'est la corvée....

Me rendre compte que j'ai prévu deux choses en même temps : un rendez vous de kiné et un rendez vous à la maison de retraite pour ma mère. Ma soeur ira seule. J'ai mal géré. Je vais chez le kiné car j'ai mon épaule à réparer.

Rentrer et aussitôt avoir une visite : une collègue de l'asso, quelques papiers à échanger et prendre un café ensemble.

Puis une autre visite, un copain de mon homme qu'on n'a pas revu depuis quelques années. Un café pour lui aussi. Nous refaisons un peu le monde à tous les trois. Par hasard, ces deux là se connaissent ils travaillent dans la même boite. Parler des valeurs, de vivre le temps présent et à ce moment là, je ressens le bien être de vivre le moment présent même si j'avais totalement prévu autre chose à faire s'ils n'étaient pas venus.

Faire la vaisselle du midi très tardivement !!!!!!

Recevoir la petite amie de mon jeune fils qui vient pour la soirée, elle était à un entretien d'embauche et je la trouve rayonnante. Elle est en plein examen en ce moment.

Faire de la pâte à crêpes.

Et puis penser à vous, chers lecteurs, vous souhaiter pleine de bonnes choses car la vie est belle, malgré tout ce qui nous agace.

 

 

Posté par melancolie85 à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2013

lucidité

J'ai encore très mal, je me croyais sortie de l'impasse. Je porte ma minerve et je me demande pour combien de temps j'en ai avec ce souci.

Je pense au temps qui passe, au temps que j'ai passé à être malade, quand j'étais enfant, jamais rien de grave mais à ce qu'on disait une petite santé, était ce de la somatisation ? puis une fois ado/adulte, les angines à répétition, puis les migraines à répétition, les soucis de calculs rénaux, les soucis de dépression. J'ai toujours vécu dans une atmosphère de maladie, puisque mes parents aussi ont eu leur lot. Et depuis quelques années, je me sentais mieux, les migraines disparues, les soucis de dépression mieux gérés..... Hélas, l'épaule et les cervicales maintenant me rappellent à l'ordre. Qu'est ce que ça veut donc dire tout ça ? je ne vais pas essayer de décoder, ça m'avancerait à quoi.

Je pense que je dois me protéger, faire ce que je peux et le reste, basta !!!!! inutile de dépenser toute cette énergie pour des gens qui une fois que j'aurais raccroché sortiront de ma vie. Je voudrais me sentir libre. Pourquoi je veux toujours ressembler aux gens les plus en vue. Je ne serai jamais comme eux. Cela est impossible. Et d'ailleurs, cela en vaut il la peine ? besoin de reconnaissance, besoin de se sentir aimée. Besoin-besoin-besoin. Je n'aurai jamais la vie de quelqu'un d'autre. Je vis la mienne un point c'est tout. Pourquoi me culpabiliser d'avoir cette vie-là à vivre ? D'autres en ont des pires, d'autres en ont des mieux. C'est comme ça.

Posté par melancolie85 à 19:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 juin 2013

OUF ça va mieux

Nous aurions du être en Irlande ce week end avec le cours d'anglais, hélas je ne suis pas allée au bout du projet. La prof nous avait proposé ce petit séjour et j'avais répondu oui mais je n'ai jamais pris mes billets. D'abord j'avais un peu peur de les prendre sur internet, pas l'habitude. Puis j'ai pensé que mon état de santé n'était pas au mieux pour partir. Puis en juin il y a tant de travail dans les champs. J'avais pourtant pensé partir avec le groupe et prolonger le séjour pour nous deux. Tout cela a été purement annulé. Et heureusement car de plus j'ai mon problème de cervicale.

Mais ça va beaucoup mieux et qu'est ce que ça fait du bien d'aller mieux. J'ai fini par prendre rendez vous chez le médecin qui m'a prescrit toute la panoplie pour la douleur et l'inflammation. De ce fait, mon cou est redevenu plus souple. Je porte une minerve en mousse de temps en temps mais je me sens beaucoup mieux. Finalement, quand on ne peut plus tenir, on y revient bien vite aux médicaments. Le docteur pense que ça n'a rien à voir avec la capsulite, que j'ai du faire un faux mouvement. Je n'en sais rien.

Hier samedi, j'ai réussi à aller voir ma mère et à faire des courses sans trop de difficulté. Puis j'ai regardé Johnny à la télé. Il a quand même de sacrées chansons. Celle que j'aime beaucoup c'est "qu'on me donne l'envie". Je regrette toujours de ne pas être allée le voir alors que c'était tout près de chez moi. J'avais trouvé que c'était hyper cher, l'an dernier je suis bien allée voir Aznavour et ce n'était pas moins cher. Cà restera un regret.

Aujourd'hui, nous recevions mon beau père à table, quand l'autre table n'est pas ouverte, c'est chez nous qu'il vient, il me l'avait demandé. Puis cet après midi, nous avons accueilli le nouveau locataire dans la maison de ma mère. Mon mari est venu avec moi, je n'étais pas très fière toute seule. Un jeune homme charmant. J'espère qu'il va se plaire. Il n'a trop rien dit en voyant la maison, il l'a trouvée propre. Nous l'avons invité à venir nous voir car il craint de trouver les soirées longues, son travail ne finissant pas tard dans la soirée. Je me demande s'il osera. Il a l'air assez timide.

Voilà, mes hommes sont au travail : c'est difficile cette année, il pleut trop souvent, l'herbe pousse très vite, et ce n'est pas possible d'aller sur le terrain quand il le faut. Aujourd'hui, ils buttent les pommes de terre, et également il y a du binage (maïs et haricots). Ils vont travailler très tard je crois, il doit encore pleuvoir demain.

Ce n'est pas un dimanche festif, c'est un dimanche sérieux, d'obligation, de travail, et finalement ça ne me fait rien. Au moins je ne m'ennuie pas. Il y a bien eu parfois des dimanches festifs où je me suis ennuyée.

Et hop je vais voir mes factures.

 

Posté par melancolie85 à 19:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juin 2013

ancien blog !

Je me suis souvenue l'autre jour qu'avant le blog actuel j'avais créé un autre blog que j'ai lâchement abandonné pour celui-ci. Je ne sais pas pourquoi. Je viens de retourner le voir. Finalement il était plus coloré et plus sympa je pense, mais je parlais déjà de mes petites difficultés.http://petitebrune.canalblog.com/

Posté par melancolie85 à 22:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 juin 2013

les douleurs

Tandis que je soigne mon épaule à raison de 2 à 3 séances de kiné par semaine, c'est mon cou qui me fait des siennes dernièrement. A priori c'est lié à l'épaule. Tout le haut du corps souffre de ce dysfonctionnement de l'épaule.

Cela fait plusieurs jours que j'ai une douleur aigue dans le cou. J'ai vu un étiopathe une fois et je suis retournée le voir hier. Après être sortie de son cabinet, j'ai voulu faire quelques courses sans forcer. D'abord à mon centre de gestion juste un document à porter. Je sentais bien que j'étais bizarre. Puis quelques courses alimentaires. Là je me sentais au bord du malaise, j'ai failli plaquer mon cabas dans le rayon et sortir. J'ai réussi à finir mes courses mais j'ai transpiré et j'ai cru voir le pire arriver. Une fois assise dans ma voiture, ça allait mieux. Du coup j'ai filé voir ma mère car ma soeur est absente en ce moment. Donc exceptionnellement j'ai voulu y passer le matin. En arrivant là bas, j'étais déjà pas très bien quand quelqu'un me dit que ma mère venait de faire un malaise et qu'il venait de l'allonger, ils l'avaient retrouvée assise par terre et bien faible - là je me suis assise pour entendre cette nouvelle et je leur ai dit que moi même je n'étais pas au mieux. Entre robinet et fenêtre, j'ai géré la situation. Et puis j'ai pensé que lorsque j'étais au plus mal dans le magasin, elle était aussi au plus mal dans sa chambre. Télépathie ? Je suis repartie rassurée, elle était bien prise en main, l'infirmière était passée : petite tension.

Hier après midi, j'avais rendez vous chez le kiné, je lui ai dit ma douleur au cou (mais je n'ai pas dit que j'étais allée voir l'étiopathe). Peur que ça fasse des histoires. Il m'a fait une séance spéciale pour mon cou, massage doux, ça m'a fait du bien. En rentrant je n'ai pas fait grand chose, un peu de cuisine, puis repos avec mon coussin de noyaux de cerises sur la nuque. Et un paracétamol avant de dormir. Ce matin, ce n'est pas encore ça. J'ai pris un bain moi qui n'en prend que rarement. J'ai même envie de supprimer la baignoire bientôt. Et bien je crois que ça m'a fait beaucoup de bien. Je me sens fatiguée au possible. Pourtant le travail m'attend. J'espère que ça va s'arranger.

 

Posté par melancolie85 à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]