02 juin 2014

même sensation

Elle revient toujours au galop la sensation d'être en marge..... Je l'ai vécue encore hier. Est ce vraiment une maladie ? un état ? une simple différence ? l'éducation ? d'ailleurs à quoi bon chercher. Déjà le vivre est suffisant. Alors toutes ces questions ? faut que je les envoie valser. Le comportement des autres m'interpelle. Mais peut être est ce réciproque. Cela concerne ma journée d'hier.

J'avais mal dormi la nuit de samedi à dimanche. De l'inquiétude pour l'homme qui travaillait tard et que je n'arrivais pas à joindre parce que les portables chez nous ça marche pas toujours, surtout le sien. Très stressant le portable qui ne répond pas, ça émulsionne bien l'anxiété. D'où la prise de tête quand il est rentre parce que l'anxiété faut que ça sorte. D'où une mauvaise nuit. L'inquiétude aussi de ne pas rater le réveil parce qu'il faut partir assez tôt pour la cérémonie qui est à 2 h de chez nous. Le réveil n'est pas terrible, j'ai mon cerveau en manque de sommeil. Nous arrivons à l'heure là bas, enfin c'est ce que nous croyons.... 10 h 30, c'est ce qu'on nous a écrit. Mais c'est calme, il y a plein de voitures garées, l'église est fermée, il est 10 h 20. Cà sent l'erreur. Nous hésitons à rentrer, faut trouver la bonne porte, celle du fond ne s'ouvre pas de l'extérieur et les autres sur le côté, on doit rentrer tout en haut de l'église, ça va pas être discret. Nous nous risquons, on ne connaît personne à part les autres invités. Nous comprenons vite que c'était 10 h le début et non 10 h 30. Les autres étaient en avance, c'est pour ça qu'ils ne sont pas fait avoir. La maman n'a pas transmis la bonne heure..... C'est un bon début.

Il y a les deux familles qui finalement ne se connaissent pas tant que ça. Il y a les chiens. Trois chiens. Le parrain a son chien. La tante a son chien. Et la marraine a son chien. Il y en a un qui aime bien ma jambe, mon pantalon, mes chaussures. Je suis mal à l'aise. Je n'avais jamais vu une cérémonie avec tant de chiens invités aussi. On cohabite sous un abri près de la maison. Nous ne sommes pas placés à table d'où l'impolitesse de certains de ne pas se poser les bonnes questions, aucune élégance. A l'heure du dessert, plusieurs convives partent faire la sieste sans prévenir, (mon mari l'aurait bien fait aussi mais il est poli, pourtant il en avait sans doute plus besoin que d'autres), sieste qui s'avère très longue, nous attendrons ainsi le dessert un certain temps car même le maître de maison fait la sieste. J'ai trouvé ça immonde. Finalement après le repas, rien ne sera organisé, ni jeux, ni balade, nous parlons déjà de rentrer. J'ai la politesse de m'intéresser aux gens de l'autre famille, tandis que mes proches ne me demandent rien, ne me reparlent pas de mon anniversaire, ni de ma mère. Je vois les filles comploter entre elles et leur père, je reste de côté.

Je me dis une fois de plus que je dois faire comme si, comme si tout était parfait, normal .......

Décidément, est ce moi la phobique sociale qui fait de son mieux ou suis je entourée d'extra terrestres ? Est ce dans toutes les familles ?

 

Posté par melancolie85 à 11:25 - Commentaires [8] - Permalien [#]


31 mai 2014

fragile

Hier soir comme tous les mois, je suis allée à la réunion de l'asso qui s'occupe des anxieux, nous étions une dizaine, c'était intéressant, ceux qui sont là sont ravis, ils disent qu'enfin ils peuvent être vrais. Moi aussi, je m'y sens bien, comme dans une autre famille.

Aujourd'hui, j'ai pensé à aller au cinéma, peut être seule, puis j'ai eu envie de le proposer. J'ai commencé par R. qui finalement n'était pas disponible, partie pour plusieurs jours, puis j'ai contacté ma soeur, au début elle a hésité car prévu autre chose, puis finalement a changé son programme pour venir car elle avait envie aussi de voir ce film. J'aurais aussi aimé éventuellement assister à une conférence d'un écrivain mais on ne peut pas être en deux endroits à la fois, et puis quelqu'un m'a dit qu'il y avait ça mais ne m'a pas proposé de venir aussi. Et puis je voulais aussi voir ma mère avant. J'ai donc commencé par la maison de retraite, ma mère n'était pas au mieux, elle avait de la fièvre ce matin et semblait bien fatiguée et diminuée. Je lui ai fait manger son goûter comme un bébé. Puis je suis allée à la petite ville d'â côté où finalement il y avait pas mal de monde à cette séance de ciné. Faut dire qu'à celle heure là, la séance est moins chère. Mais je pensais que le soleil n'inciterait pas les gens à s'enfermer. J'ai retrouvé ma soeur, ça faisait bien longtemps qu'on n'était pas allé au ciné ensemble. De toute façon, même si elle avait refusé, j'avais l'intention d'y aller, et seule, ç'aurait été une première.

Je me rends compte qu'il faut toujours s'avancer vers les autres, et qu'on n'a si peu de retour, ça me rend bien fragile cette sensation. J'ai l'intention d'aller plus souvent au cinéma, finalement y aller seule ne semble pas si difficile.

Demain, ce sera un jour de cérémonie. Il y a bien longtemps aussi que je n'ai pas assisté à une petite Communion. Tout cela me semble bien dépassé. Mais nous sommes invités.

Posté par melancolie85 à 21:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mai 2014

mon lit !

mon rocher, ma bulle, ma parenthèse,

mon cocon, mon nid, mon île,

ma barque, mon sommet, ma valise,

ma cachette, ma vague, mon secret,

mon souffle, mon sourire, mon feu,

mon calme, ma sécurité, mon rêve,

ma saison, mon ami, mon bosquet,

mon jardin, ma colline, ma paix

 

Je me suis réveillée, ce matin, et je me suis dit que mon lit c'était tout ça.

Posté par melancolie85 à 10:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mai 2014

encore un pont !

Ah ce fameux mois de mai si peu travaillé ! on a du mal à se repérer dans le temps. Chez nous, le salarié ne travaillera pas demain, il n'était d'ailleurs pas là aujourd'hui non plus pour convenance personnelle et comme nous sommes du genre sympa nous lui accordons. Mais mes hommes travailleront ce soir tard, demain, vendredi, samedi et s'il le faut dimanche. Et oui, c'est comme ça, s'il y a du taf, si la meteo le permet alors qu'elle n'a pas été très clémente avant, et bien on y va.

Heureusement, je n'avais rien prévu. Aucune invitation. Non non il faut avoir le champ libre à cette saison, le plus possible. Et tenter de ne pas culpabiliser d'être parfois asocial. Déjà très jeunes, nous vivions cela. C'était souvent difficile de répondre oui d'emblée aux invitations quoique nous avons toujours fait au mieux pour assister.

Ceux qui travaillent dans la restauration connaissent encore plus que nous cette problématique. Et aussi ceux qui bossent au service des personnes malades ou dépendantes, dans les transports. Finalement, tout le monde ne se la coule pas douce à l'ascension.

Pas de sable chaud, pas de cocktail, pas de bronzage, pas de sac à dos......

Pas la peine d'en faire un fromage. On n'est pas si mal ici. Demain, je vais bosser un peu au bureau et je prendrai le temps d'aller faire des photos, de visiter ma mère.

Surtout ne pas commencer à envier tous ceux qui partent..... Surtout ne pas se regarder dans leurs yeux..... c'est bon, j'ai passé l'âge, me le répéter sans cesse.

Posté par melancolie85 à 21:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 mai 2014

parce que

Interpellée par de nombreux blogs commentant l'actualité, j'ai été mal à l'aise hier toute la journée à cause de.

Nous n'avons pas voté dimanche. D'habitude nous votons plus par habitude que par conviction. Je ne sais pas ce qui nous a pris. Pas envie. Avant je n'avais pas pris le temps de lire, ni écouter, ni rien au sujet de ces élections. La politique ce n'est vraiment pas mon truc. Je n'y ai quasiment jamais rien compris. Ce n'est pas pour autant que je souhaitais voir ces résultats. J'ai regretté. Voilà c'est fait, c'est trop tard. Mais c'est quand même tous des guignols, ça donne pas envie.

Qu'est ce qu'ils en savent des heures et des heures de travail dans les champs, des casse-têtes de paperasses à tout va, des difficultés avec le personnel, l'administration, et tout ça ? Faut qu'on se débrouille et on se débrouille. Chez nous pas de grands mots, mais de l'action par tous les temps. Non ce n'était pas parce qu'on était parti en week end à la mer ou ailleurs, non, c'est parce qu'on en a marre de leurs conneries.

J'espère ne pas être trop mal jugée pour autant. Mais je le crains.

 

Posté par melancolie85 à 10:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]


26 mai 2014

défilé des jours

C'est incroyable comme les jours passent, les semaines, les mois..... Cà file à toute allure. Est ce que c'est ça vieillir ? sans doute.

Samedi était prévue une soirée bowling. J'avais peur pour mon épaule. Je n'ai pas forcé. Nous étions 8. Je n'y avais joué qu'une seule fois il y a quelques années. J'étais un peu impressionnée par l'endroit mais finalement j'ai été vite à mon aise, comme quoi ! C'était avant de dîner, il y avait sans doute moins de monde à ce moment là. Nous avons bien rigolé. Entre les doués et les sous doués, on se marrait. Puis nous avons rejoint le petit restau marocain en ville où c'était réservé, nous avions envie de dépaysement. Un couple revenait de voyage, ils nous ont raconté la Thaïlande. S'imaginer là bas, s'imaginer la chaleur, les fleurs, les odeurs...... Penser qu'on ira un jour. C'était une bonne soirée. Je lâche bien prise dans ces moments là, de mieux en mieux. J'essaie d'être la plus naturelle et d'avoir de l'humour, et j'y arrive. Nous avons du plaisir à nous retrouver, les 4 couples, pourvu que ça continue.

Dimanche, nous sommes passés voir ma mère, elle était très calme, j'avais très envie de lui souhaiter bonne fête encore une fois. Et puis nous avons fêté l'anniversaire de notre fille avec un petit groupe familial. Ce fut également un très bon moment convivial.

J'aime les retrouvailles, les groupes, pas trop grands, les éclats de rire, les gâteaux mangés sur les genoux, le mousseux dans les timbales en plastique, les blagues.......  j'aime partager simplement la vie, pas tous les jours, non, pas trop souvent, juste avec mes proches, mes amis de la vie, mes amis de l'atelier, mes amis de l'association.

 

 

Posté par melancolie85 à 10:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 mai 2014

inculture

Je me sens inculte. Fin d'école à 17 ans. Familles du bas de l'échelle. Je me sens inculte. Il y a des blogs que je n'arrive pas à lire. Je les lis et relis sans arriver à comprendre le sens. A moins qu'ils n'aient justement pas de sens. Parce qu'avec tous ses beaux mots dans tous les sens, reste t il du sens ? Cà m'ennuie, j'aimerais comprendre mais impossible. D'abord, il y a des mots dont j'ignore le sens, et puis il y a une envolée de mots.... Les phrases sont longues et à l'arrivée, je n'ai rien saisi. C'est frustrant.

Hier soir j'ai regardé une émission sur Camus et Sartre. J'ai lu l'Etranger de Camus il n'y a pas longtemps. Heureusement. Au moins je connaissais un peu son écriture. Je suis contente d'avoir regardé cette émission qui comparait les deux portraits mais lorsqu'il s'agissait de comparer leurs courants de pensée, j'ai été vite larguée.

Je me sens inculte.

Posté par melancolie85 à 15:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 mai 2014

I.

I. est venue me voir ce matin. Enfin elle est venue chercher sa commande et me voir. Avant on se voyait souvent, oeuvrant dans la même association. Puis elle a quitté. Puis moi aussi je quitte (bientôt). Elle n'arrête pas, elle est très active chez elle, à son travail, elle fait plein de choses. Je l'ai rencontrée dans une première association. Aussi nos enfants étaient copains. Cà rapproche les parents. Elle s'intéresse à plein de choses. Elle a aussi plein d'amis. Elle en parle tout le temps. Donc je me demande souvent si j'ai bien de la place. Elle va au ciné avec ses amies, au théâtre avec ses amies, au festival avec ses amies, en week end avec ses amies. Ils sont plusieurs couples qui s'entendent super bien. Elle sait écouter. Elle m'a écoutée. Je sais qu'elle n'aime pas trop les plaintes et les gémissements, elle connaît ça avec sa mère et n'apprécie pas. Je suis contente de la connaître mais je ne sais pas bien faire avec quelqu'un qui a déjà tant de monde autour. Elle m'invite à passer quand je veux, ça aussi je ne sais pas bien faire.

 

Posté par melancolie85 à 15:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 mai 2014

rattrapage

Hier je me réjouissais à l'idée de l'atelier du soir, un atelier de rattrapage. Normalement c'est tous les 15 jours. Mais une fois l'atelier avait été annulé, on n'était que deux. Alors on avait décidé de le reporter. Et c'était hier. Et pour l'occasion, c'était chez R., comme souvent. Et nous apportions de quoi grignoter. Je suis arrivée seule. Cà m'impressionne toujours quand je vais là bas, la maison est mystérieuse, isolée, et immense. J. est déjà arrivé. Et les autres nous rejoignent : nous sommes 5. L'orage menace, à travers une immense vitre, on a droit au spectacle de la nature qui s'affole. Nous allons manger et écrire simultanément, ce qui n'est pas si évident que ça. J'ai apporté des verrines, les autres ont apporté une quiche, des boissons. Ce sera complété par un petit ramequin tout chaud, et un dessert aux bananes. Nous mangeons à notre rythme, chacun, du bout des lèvres le plus discrètement du monde.

Encore une fois, je me débrouille avec mes mots à moi, simples, parfois cinglants, sans aucune connaissance particulière...... Cà passe....

Ils parleront vite d'auteurs et de livres que je ne connais pas, parfois cela me gêne un peu, mais pas tant que ça. Je ne pense pas pouvoir rattraper ce retard de culture. On dirait qu'ils ont avalé des bibliothèques. P. nous dit que chez elle il n'y avait pas la télé, alors elle a lu, beaucoup lu. Moi c'est vrai, j'ai préféré sans doute la télé. Et puis il y avait peu de livres et surtout peu d'encouragement à lire. Sauf à l'école.

Je me souviens de quelques livres qui ont traversé ma vie: le Général Dourakine (gagné à l'école) - le Grand Meaulnes (gagné à la pompe à essence) - Elise ou la vraie vie (étudié en BEP) - Les mémoires d'une jeune fille rangée (étudié en BEP) et puis je me suis abonnée à F.L. au moins j'étais sure d'avoir des livres sous la main, mais je n'ai pas tout lu, hélas, je n'y ai pas vraiment pris goût. J'avais commandé Zola, j'avais l'idée de tout lire. Non.

J'enrage de les entendre citer des noms. Je n'ai pas fait l'effort. Je ne m'accorde pas ce temps.

Mes livres sont dans des caisses, à cause des travaux, faut que je les range bien et beau, peut être je vais les lire.

Nous nous sommes quittés, contents de notre soirée, l'orage s'était calmé. J'ai raccompagné J. chez lui car il n'avait pas de voiture.

 

 

 

 

 

Posté par melancolie85 à 16:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 mai 2014

cà, c'est fait ....

Il y a quelque temps, je ne pensais pas qu'on assisterait à l'A G de la maison de retraite, vu l'état de santé de ma mère. C'était samedi, et comme elle va mieux, nous nous étions inscrites, ma soeur et moi. J'étais seule à la réunion, enfin de je veux dire sans ma soeur, je m'en fous, j'aime bien, pas les chiffres non, j'aime bien me rendre compte qu'il y a une vie, une vraie, dans cet établissement, que ce n'est pas qu'un mouroir comme beaucoup disent. Et puis depuis dix ans, je connais un peu de monde, quoique depuis quelque temps, beaucoup sont partis et donc les familles ne sont plus présentes. Mais alors arrivent de nouvelles familles. Et comme je suis issue de cette commune, j'en connais. Ma soeur m'a rejoint pour la fin de réunion, l'apéro et le repas sous chapiteau. Nous avons emmené notre mère en fauteuil roulant, c'est comme ça qu'on la déplace maintenant. Il y avait une animation pendant le repas, un petit groupe de musiciens et une chanteuse avec un répertoire de chansons plutôt anciennes mais pas trop. C'était bien. Comme d'habitude, il y avait de nombreux résidents dont la famille était absente et ça m'exaspère à chaque fois. Pour une fois, il faisait beau. Nous n'avions pas les pieds dans l'eau comme c'est déjà arrivé. Je suis rentrée le soir chez moi ko de cette journée. Rien au programme et c'est bien comme ça.

Hier, mon beau père est venu déjeuner ainsi que mon fils et son amie. Nous avons mangé dehors pour la première fois cette année, c'est agréable. Il faut surveiller le chat, je ne veux pas qu'il passe à table avant nous. Et puis l'après midi, nous avons jardiné, sorti les fleurs conservées de l'hiver, nettoyé les pots, rempoté, ajouté du fumier, associé, dissocié, bref, heureusement que je n'étais pas seule pour faire ça. Il faut de la force et mes épaules sont trop douloureuses encore. Cà a bien bougé, je désespérais de trouver un moment. Je suis contente de mes fleurs qui ont bien supporté l'hiver, normal un hiver sans gel..... Je devrai en acheter quelques unes pour renouveler un peu. Mais c'est pas mal.

Maintenant il me faudrait un tout petit salon de jardin pour agrémenter mon entrée, juste une petite table ronde et deux chaises.

Posté par melancolie85 à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]