14 novembre 2016

L'invitation

L'invitation est arrivée tardive. Il y avait eu des bruits comme quoi. Alors méfiante, je ne me suis pas trop vite inscrite à une autre soirée organisée depuis plus longtemps. Il fallait faire un choix. La famille ou l'association ? Mes premières pensées allèrent vers le repas d'association, en pensant qu'on devrait bien s'y retrouver car on connait pas mal de gens maintenant. Et puis en réfléchissant, je me suis dit que la famille (la belle) c'était important aussi, même si j'ai tant à dire. J'ai osé penser que ce serait peut être différent, et puis un anniversaire ce n'est pas tous les jours, enfin un anniversaire de dizaine.

Alors nous y sommes partis, avec nos enfants, dans la même voiture. Bref, ce ne fut pas la fête du siècle. Beaucoup avaient dit non, ayant été prévenus trop tard. Il y a eu des blancs (pas que dans les verres), des grands blancs que je n'aime pas. Nous avions acheté un truc pour rigoler, et heureusement ! mais ça n'a pas duré plus d'un quart d'heure. Après ce fut vraiment plan-plan. Manger, manger, et manger.

Personne n'avait songé à un peu d'animation. Même pas celui qui était fêté.

Nous avons dormi à l'hotel. Ouf, j'ai un peu respiré, et même petit-déjeuné à l'hotel. Il fallait que deux s'y échappent. Nous, sans problème.

Le lendemain fut du même style, peut être un peu plus parlant.

Et nous sommes rentrés et avons fait le constat. Ils ne savent pas s'amuser.

Et puis je me suis posée et j'ai regardé le documentaire d'Antoine Leiris. Pas vraiment prévu. Mais je n'ai pas regretté. Certes, ça ne remontait pas mon quota de joyeuseté du week end. Mais ça avait le mérite d'être d'une humanité solide et sans fard..... et finir mon week end là dessus m'a rassurée.

Posté par melancolie85 à 16:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]


12 novembre 2016

Résister au gris

Cà faisait longtemps qu'on essayait de fixer cet apéro avec les voisins. On vit à quelques centaines de mètres les uns des autres et on se voit si peu. Parfois un bonjour en passant en voiture, parfois un sms, un coup de fil.... Il fallait trouver la date pour tout le monde. Plus facile maintenant qu'en été. Une fois la date fixée, j'ai même failli annuler, l'homme partait pour la journée assez loin et j'avais peur qu'il ne soit pas rentré. Mais j'avais la confirmation de sa part que ça collerait.

J'ai préparé le salon qui est encore en transition de devenir un vrai salon, ajouté une lampe douce, fait le feu dans la cheminée. Dès le matin, j'avais fait le cake aux pruneaux, les verrines aux betteraves....

L'après midi, je suis allée marcher avec quelqu'un que je vois rarement. C'est une dame cotoyée dans une asso de sports il y a longtemps. Toujours en bons termes, quasiment sans se voir. A la disparition de son mari, bien trop jeune, je lui avais promis une randonnée en forêt. A chaque fois qu'on se rencontrait, on en reparlait, mais j'avais cette impression qu'elle trouvait toujours une excuse. L'autre jour, elle a vu mon grand fils et il m'a rapporté qu'elle n'osait pas m'appeler. Alors je lui ai écrit un mail en fixant le moment en espérant qu'elle puisse. Ce fut chose faite. 2 h 30 dans la forêt. Rentrées sous la pluie fine. Elle semblait très contente.

L'heure approchait. J'ai eu le temps de faire la compote dans mon robot magique.

Et les voilà qui arrivent avec quelques cadeaux. Noël avant l'heure. Nous avons bien entendu refait le monde en mangeant les fruits secs, les tomates cerises rescapées de la serre, les verrines, le cake salé, les tartines de paté, en buvant du bon vin d'apéro, et en terminant par la compote pures pommes de chez nous avec des cookies du marchand.

Jeanne a raison. Ce n'est pas dur à mettre en place. C'est chaleureux. C'est à refaire le plus souvent possible.

Posté par melancolie85 à 11:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Leonard

Leonard Cohen - Hallelujah

Il était le chanteur de la mélancolie ! il est donc normal que je lui rende hommage .....

Posté par melancolie85 à 14:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 novembre 2016

Cà se grise !

La semaine dernière, nous avions droit encore au beau temps, ça jouait beaucoup sur mon (bon) moral. L'été quand il fait trop trop chaud, ce n'est pas forcément ce que je préfère. Mais quand c'est tiède, quel bonheur ! J'aimais beaucoup cette tiédeur d'automne mais je crois que là l'hiver s'installe petit à petit.

J'ai rencontré la psychologue de l'association il y a quelques jours. Nous avons passé deux heures à échanger sur l'hypersensibilité, je crois que je n'avais jamais parlé de cela à quelqu'un aussi intensément, elle pigeait tout, et à vrai dire partageait presque tout ce que je disais. On prépare une réunion prochaine de notre association sur ce thème. J'ai enfin compris que j'étais d'abord une hypersensible et forcément anxieuse par dessus le marché. Cà fait tant de bien de s'exprimer sur ce qui nous étouffe depuis tant d'années. Après cette rencontre, je suis allée voir mon amie S. et nous avons passé un moment ensemble. Il faut penser aux gens qui sortent peu à cause de leur santé, ou de leur anxiété. C'est si important le lien social.

Ce week end, c'était fiesta samedi. Et oui ça m'arrive. Un rassemblement de gens du même âge (avancé) pour célébrer la nouvelle dizaine autour d'un repas, des chansons, et de la danse. Jeune, je n'aimais pas cette fête, je n'y trouvais pas ma place car ce sont les gens du même âge que mon mari. Maintenant c'est beaucoup mieux, les gens sont beaucoup plus simples, ou est ce moi qui suis plus simple ? Allez on va dire que tout le monde est plus simple et l'ambiance est sympathique. On n'a pas de grande conversation. On rigole, on mange, on boit (pas moi) et on danse (oui beaucoup).

Le lendemain, j'étais fatiguée, on n'a plus vingt ans. Nous sommes allés chez ma soeur pour la maison de ma maman, le locataire est parti, nous avons vu la maison. Ce n'était pas tout net, mais ça allait.

Hier, reprise de chorale, un peu dur ..... de nouveaux morceaux corsés !  et pas toujours facile de trouver sa place malgré les moments forts que nous avons passés ensemble pour le concert, pour moi ce sont des relations encore fragiles.

Et pourquoi j'ai appelé ce post : ça se grise ? Et bien parce que je crains l'hiver. Se renfermer. Peut être se fermer tout simplement.

Et le coeur, restera t il ouvert ? Va falloir lui prévoir sans doute une petite écharpe douce au cas où il aurait froid. Cà peut arriver.

 

Posté par melancolie85 à 18:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 novembre 2016

le bonheur

Grande question ? Comment trouver le bonheur ? Ben j'ai la réponse. Je fais le ménage dans ma boite de réception des mails. Et là, j'en ai reçu un qui me dit : "trouvez votre bonheur parmi 2 000 mutuelles". Wouah ..... chouette,   bon va me falloir un peu de temps pour chercher mais j'ai enfin la solution. Depuis le temps que je cherchais. C'est une belle journée, la la ....

Posté par melancolie85 à 10:02 - Commentaires [8] - Permalien [#]


04 novembre 2016

NOVEMBRE

N oël

O ui

V iens

E veiller

M es

B eaux

R êves

E nfantins

 

Je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée du Noël tout de suite, mais c'est ce qui m'est venu avec les lettres.....

Et pour vous, NOVEMBRE ? un seul mot par lettre, ça doit faire une phrase ou un semblant de phrase !

Allez au boulot en passant par les commentaires !

 

la récolte :

N ous 
O sons 
V ivre 
E nsemble 
M ais
B atifolons
R arement 
E nsemble

Manou

N os
O reilles
V ont
E ntendre
M aints
B ruits
R ares
E ncore

Celestine

N ul
O r
V aut
E ncore
M ille
B elles
R encontres
E ssentielles

Agnès

Posté par melancolie85 à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 novembre 2016

un week end tout sain

Rien n'était prévu. Même pas le temps qu'il a fait, si beau. D'habitude on dit un temps de Toussaint = fait pas beau. Là c'était excellent. J'ai beaucoup marché.

D'abord vendredi après midi, avec l'amie R., du côté de chez elle, découverte d'un sentier que je ne connaissais pas. Le soir, rencontre de l'association. Sujet libre. Mais on y a largement parlé des TOCS, ce n'est pas le sujet que je préfère puisque je replonge immédiatement dans mon enfance, adolescence et vie d'adulte avec mon père totalement englué dans ses tocs. Le médecin animant la réunion est venu me parler à la fin, me demandant si ça allait. J'ai pu lui dire que j'avais trouvé le moment difficile, il sait. Cà m'a fait du bien de pouvoir lui dire. Ces gens parlant de leurs tocs arrivent à mener une vie "normale", à avoir un travail. Mon père a été paralysé par ses tocs : pas de travail possible, pas de vie sociale. Et nous spectateurs et en souffrance. Bref, ce n'était pas le meilleur moment pour moi, même si j'ai plaisir à voir les gens de l'association.

Samedi, j'ai pensé à appeler du monde pour marcher avec moi l'après midi. La première étant occupée, j'ai appelé une autre personne qui a accepté et qui est venue avec son petit fils. N'habitant pas bien loin, elle ne connaissait pas du tout l'endroit où je l'ai emmené. C'était un bon moment car j'ai pu raconter au petit bonhomme des histoires de soleil qui tombe dans l'eau, des histoires de canard qui se fichent de nous quand ils nous voient passer. Bref, retour en enfance complet.

Dimanche, visites aux cimetières. Forcément on rencontre du monde, les morts et les vivants. Mais j'étais dans un bon état d'esprit. Et nous avons eu des conversations légères avec les morts et les vivants. Et nous avons terminé par un goûter chez notre fille.

Lundi, le soir j'avais invité des clients à l'apéro. Nous avons refait le monde. Mêmes idées.

Hier, j'avais invité ma soeur et son mari, j'avais envie de faire de ce premier novembre un jour un peu festif. Petit repas pour 4. Et puis encore une grande balade en forêt.

J'aime vraiment marcher en forêt, entendre les feuilles craquer sous nos pas, admirer cette palette de couleurs fortes et douces à la fois, entendre les arbres.... et se laisser aller.

 

Posté par melancolie85 à 09:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 octobre 2016

T O U S S A I N T

Je commence et puis comme d'hab vous continuez :

bien sur, je ne vais pas être très imaginative, on parlera du cimetière ..... et ça rimera !

Petites précisions : deuxième vers avec la lettre O - 3ème vers avec U - etc.....

 

Tout fleuri le silence sourit

 

Voilà ce que ça donne :

T out fleuri le silence sourit
O
rné de soleil et de gris
U
nion magnifique de la joie et de la tristesse
S avourons malgré tout l'existence
S
imple de sa tendresse
A
près ses moments d'errance
I
l ous reste les souvenirs
N
e pas trop se retourner mais regarder vers l'avenir
T out doucement le cœur ouvert

Merci aux participantes ....

Posté par melancolie85 à 13:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

30 octobre 2016

Comme une envie de danser !!!!!!!!!

Black M - Je suis chez moi (Clip officiel)

Posté par melancolie85 à 10:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 octobre 2016

Parfois, je m'étonne un peu ....

Hier, j'ai osé l'appeler, une personne rencontrée à la CNV, on s'était promis une sortie cet été, et puis l'été est passé, sans nouvelle, sans prendre ce temps là. Mais j'y pensais toujours. Et hier, allant faire une course dans la ville d'à côté où elle habite, je l'ai appelée pour lui proposer au moins de se voir et de discuter. Je lui avais envoyé un mail récemment pour l'inviter au concert. Du coup, j'ai appris par ce coup de fil qu'elle était bien venue au concert, mais n'avait pas pris le temps de venir me voir à la fin. Pour hier, c'était fichu. Son après midi était prévu chez son fils. Alors on s'est promis de se rappeler, elle en priorité car elle a une grande famille et est bien sollicitée. Elle qui semblait si triste qu'on arrête la CNV et qui tentait de faire continuer le groupe d'une autre façon m'a dit ouvertement que ça ne lui manquait pas. Je crois qu'une dizaine de petits enfants ça occupe, forcément.

Hier soir, j'ai laissé un message sur un blog que j'ai reconnu, pas difficile elle y écrit son vrai nom, c'est normal puisqu'elle se fait connaître. C'est une jeune femme qui n'habite pas bien loin, je la savais couturière, mais là je la découvre touche à tout, et artiste. J'avais eu l'occasion de lui parler lors d'une cérémonie où elle était avec sa maman. Je la trouvais sympa. C'est surement ce qui m'a incitée à la féliciter sur son blog via le contact. Je pensais que peut être elle ne me répondrait pas, et/ou ne me reconnaitrait pas. J'y suis si habituée, rare qu'on me reconnaisse, j'en ai déjà parlé, et si, elle m'a répondu, était touchée par mon attention, et disait savoir qui j'étais. Cà m'a fait plaisir. Je lui ai promis que je lui rendrais visite bientôt, elle ouvre un magasin éphémère pour Noel.

Hier encore, j'ai proposé au chef de choeur de trouver, d'acheter une partition d'une chanson que j'adore et que peut être on pourrait chanter, je ne sais pas trop s'il apprécie les propositions de chanson, mais pour l'instant, il ne dit pas non. Si ça se fait, je serais vraiment contente.

Je voudrais encore oser plus, oser dire ce que je pense aux gens, le faut il ? Quand c'est du bien ça passe. Mais le contraire ? ça passe moins n'est ce pas.    

J'ai reçu un mail de famille hier soir, encore une demande. Les seules occasions de communiquer sont celles ci. Demander si je peux recevoir mon b-p- à table quand eux ne sont pas là. Tant qu'il sera là, j'aurai donc ainsi quelques nouvelles forcées, et après ? Cà j'aimerais leur dire.

Je focalise trop sur ce qui ne va pas. J'ai toujours été comme ça.

Posté par melancolie85 à 08:49 - Commentaires [9] - Permalien [#]