27 janvier 2016

je traîne

Depuis ce week end, je me traîne, j'ai eu des douleurs dans la bouche, maintenant je suis enrhumée... bref, ce n'est pas la forme .... C'est comme pour marquer l'hiver qui n'en est pas vraiment un cette année, il faut un épisode genre grippe, microbes et compagnie. Les mouchoirs sont de sortie. Et surtout l'envie de ne rien faire ! Pour la bouche, vous allez rire, mais j'ai fait appel à quelqu'un qui soigne à distance. Pourquoi je dis que vous allez rire ? Parce que beaucoup de gens n'y croient pas. Moi la première, parfois je ne trouve pas ça crédible. Sauf que quand j'ai mal et que ça m'aide, et bien je change d'avis sur la question. C'est de l'ordre du mystère. Maintenant c'est à coup de paracétamol et divers petits trucs que je gère le reste.

Hier malgré tout, je suis sortie pour les affaires de succession, ça n'avance guère, c'est de ma faute, je ne sais pas ce que je veux. Je voudrais surtout qu'on n'en soit pas là, que tout redevienne comme avant qu'elle ne parte.

 

Posté par melancolie85 à 13:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 janvier 2016

revenir

Revenir donner des nouvelles de temps à autre, en dehors des textes écrits à plusieurs mains, alors que d'autres ferment la porte, exemple : Jeanne. Elle va me manquer Jeanne, j'espère qu'elle fera coucou de temps à autre, parce que j'aime bien son énergie.....

Nous étions en week end box. Presque deux ans qu'elle était dans les tiroirs : cadeau de fin de bénévolat. J'y pensais de temps à autre mais il faut réserver à l'avance et ce n'est pas notre fort. Elle allait bientôt être périmée. La semaine dernière, j'ai cherché, cherché. Beaucoup de chambres d'hotes fermées à cette époque. D'autres ne prennent pas la box le week end. D'autres sont très demandés pour cause de box à échéance. J'ai fini par trouver un lieu pas trop loin de chez nous. La box comprenait une nuit pour deux avec petit déjeuner, pas question d'aller à l'autre bout de la France.

Nous étions près de la côte, l'établissement n'était pas si romantique que cela malgré qu'il était dans la catégorie "nuits romantiques". Nous nous sommes rendus tranquillement pas les petites routes et une fois pris possession des lieux, nous sommes allés revoir un petit village authentique de toits de chaume. Nous avons pris le repas dans le restaurant attenant, il n'y avait pas obligation mais pas envie de ressortir. Nous avons très mal dormi, surtout moi, il faisait trop chaud, et en ce moment, je ne dors pas bien du tout. Le lendemain, du coup, nous nous sommes levés tard. Petit déjeuner bien agréable, surtout à regarder, car pas question de trop se laisser aller. Et puis nous partons pour la côte, un endroit que nous ne connaissons pas. Des falaises réputées. Nous avons de la chance, il fait un temps magnifique. Nous faisons quelques pas sur la plage avant de dénicher encore un restau, l'impression de ne faire que manger quand nous sommes en vadrouille, une crêperie qui fera l'affaire. Puis nous marchons une bonne partie de l'après midi sur le sentier côtier, parmi beaucoup d'autres promeneurs, avant de rentrer au bercail.

Voilà, la box est consommée.

J'ai encore très mal dormi la nuit dernière. Je ne sais pas ce qui se passe.

Posté par melancolie85 à 11:09 - Commentaires [9] - Permalien [#]

16 janvier 2016

sans R

 

Ah l'hiver, le froid, le blanc, la neige, la glace .... de quoi écrire un peu de poésie....sans R

Allez je vous attends, vous pouvez écrire à la suite du texte ou n'importe où dans le texte, dans un commentaire, copiez coller le texte d'avant et insérez vos mots sans R - il peut y en avoir mais on ne doit pas les entendre -, on essaie ????

 

J'aime les matins blancs

Qui soudain se dessinent

avec un ciel de laine

 

le 25/01 - voilà le texte final :

 

J'aime les matins blancs
Qui soudain se dessinent
avec un ciel de laine
Monticule blanc
L'oiseau gît sous le manteau
neigeux d'un matin.
Tout est mou, livide
Et l'homme s'en va flânant
jusqu'au tas de bois
comme un vieux badaud
Dans une bise matinale
où le temps n'a plus d'influence
s'envolent ses pensées
Au loin, il s'en va seul
De peines en plaines
Sous ses yeux se dessinent à nouveau de beaux paysages
Le ciel est à lui, le monde est en lui.
Et soudain il tombe
Sous un poids inouï
Qu'est-ce qui fait qu'il vacille ?
L'écho d'une confession aux essences d'un ange
Qui tel un jaillissement, l'éblouit soudainement
Et l'homme se lève à nouveau et va, l'âme apaisée
la vie lui a fait un signe
et il l'a accueilli.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 12:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

15 janvier 2016

essai

Deux fois que je lui dis oui. Elle me propose une visite à notre tante pour les voeux. Je réponds oui. J'aime bien cette tante. Elle a toute sa tête. Elle a accepté de nous recevoir. J'apporte une boite de gâteaux secs, elle me dit que ce sont des bons, ceux là. Elle s'y connait. Elle suit les actualités. On parle un peu de tout, j'aurais aimé parler davantage du passé, mais j'ai peur de trop la déranger. Nous passons donc quelques heures avec elle. Son petit appartement dans cette maison de retraite est coquet et propre. Elle est très âgée et semble de plus en plus fatiguée. Elle nous propose un café, de l'eau et un sachet, c'est plus facile pour elle. Nous repartons et elle me suggère d'aller rendre visite à l'autre tante une semaine après. J'accepte. C'était hier. Cette tante est plus perdue, elle est parfois incohérente, mais nous savons ce que c'est. Lorsque nous arrivons, la porte est fermée à clef, nous la pensons partie, après recherche elle est juste enfermée dans sa chambre, elle fait ça parfois. Elle regarde beaucoup la télé, calée dans son fauteuil, elle fait beaucoup de réflexions sur les gens qu'elle voit à la télé puis revient à notre conversation, c'est plus difficile avec elle, elle se mélange un peu les pinceaux.

Nous avons fait ces deux visites ensemble, ce n'était pas gagné il y a quelques mois. Nous n'arrivons pas à reparler du sujet qui a fâché, faut il même en parler ? Nous faisons comme s'il ne s'était rien passé.

Je me rends compte que finalement on ne s'est jamais vraiment parlé.

Posté par melancolie85 à 16:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 janvier 2016

écrire encore !

Sans que je cherche, il me vient des bribes de texte dans la tête, du coup, ça me donne envie d'écrire, alors

 ON S'Y REMET ?  

 pas de nombre de pieds, pas de rimes imposées, faites ce que vous voulez, en toute liberté, je ne modifierai rien. Je m'accorde juste de commencer le poème. A chaque nouveau commentaire, vous recopierez en copier-coller le début et vous y ajouterez vos mots. Allez y, soyez joueurs .... 

Soleil immense, petite abeille, et le vent, et le vent,

qui m'a couché par terre, en riant, en riant,

 

 

Voilà où on en est le 6/01, merci de continuer soit en ajoutant à la suite soit en insérant où vous voulez de nouveaux mots (copiez collez en commentaire avec vos mots en plus)

Soleil immense, petite abeille, et le vent, et le vent,
qui m'a couché par terre, en riant, en riant,
dans les rais de lumière
Soleil intense, petite fille, sous la pluie, et puis et puis
qui m'a fait lever les yeux vers le ciel,en dansant, en dansant

 

le 15/01 voilà ce que ça donne, l'écrit est terminé :

Soleil immense, petite abeille, et le vent, et le vent,
qui m'a couchée par terre, en riant, en riant,

dans les rais de lumière

et pourquoi aujourd'hui, dites-moi, dites-moi

cette tempête qui gronde au delà, au delà

de mes frontières sages, pourquoi dites-moi ?

Soleil intense, petite fille, sous la pluie, et puis et puis

qui m'a fait lever les yeux vers le ciel,en dansant, en dansant,

J'ai vu s'enfuir ma colère

Au retour d'un long voyage

J'ai croisé cet enfant sans âge

Au regard profond et solaire.

M'a relevé de terre, le sait-il seulement, le sait-il seulement.

Je n'irai ni lui dire, ni lui écrire.

Je ne nierai rien

Mais désormais, c'est à lui que s'adresseront mes prières

Quand au soir de ma vie doucement doucement

Viendront virevolter mes souvenirs

comme des papillons

je le verrai toujours courir sur cette plage

comme un enfant sans âge.

 

Posté par melancolie85 à 12:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


Le passage ....

Nous avons réveillonné comme chaque année désormais dans un restaurant avec 300 convives, un orchestre, un bon repas, mais du bruit, tellement de bruit.... des cotillons (c'est curieux, ça ne m'amuse pas beaucoup les cotillons). Les mets étaient parfaits, les voisins des autres tables charmants, il y avait des tables de 4, de 6, de plus, et de 2. Je les ai trouvés courageux ceux qui sont venus à deux. Enfin c'est que moi je pense que je n'y arriverais pas, pour eux ce n'est sans doute pas un gros effort. Nous avons dansé avec peine car la piste semblait trop petite pour tous ces quinqua-sexa qui avaient envie de se déhancher. On s'est fait une toute petite place. Cà s'est terminé très, trop tard. J'ai payé cher le lendemain, j'avais l'impression d'avoir une bouilloire à la place de la tête.... et ça a duré quelques jours.

J'ai trouvé difficile de ne pas aller à la maison de retraite cette année. Je ressens le manque mais je n'en parle à personne, sauf ici.

J'avais pensé envoyer des voeux par courrier, je ne l'ai pas fait. Incapable de tenir les promesses que je me fais. C'est pourquoi je ne prends aucune résolution cette année. On verra bien. J'ai donc pour l'instant au fur et à mesure envoyé des mails et posté sur le grand réseau.

Pendant 2 semaines, nous n'avons pas fait grand chose comme si le temps était si court qu'on n'avait pas le temps de se retourner et démarrer quoi que ce soit. Il est urgent de se reprendre et se remettre à la tâche.

La semaine dernière, j'ai reçu un appel pour nous inviter à un anniversaire. C'était hier. Alors qu'il y a quelques années, je pense que j'aurais refusé, j'ai accepté. C'est un ami de longue date, du temps de mon premier emploi, nous avions commencé le même jour. Nous avons co voituré quelques années. Il est toujours dans cette même boite, moi j'ai quitté il y a déjà si longtemps. Nous nous sommes toujours bien entendus. Il me faisait tellement rire. Il a organisé vite fait son anniversaire important en proposant à famille, amis de se retrouver chez lui autour d'un petit buffet. Pas de chichi. Pas de déco. Pas d'animation. Nous avons bu et mangé sur le pouce. Je ne pouvais pas refuser cette invitation, pourtant j'ai du prendre sur moi. Nous connaissions un peu sa famille, mais presque pas ses amis. Avec l'une d'elle, j'étais allée au collège. Après s'être croisé parfois en s'ignorant de part et d'autre, nous avons discuté un peu. Avec un autre couple, nous avons des connaissances communes. Bref, en cherchant bien, nous avons trouvé quelques conversations. Mais c'est fatiguant. Sans doute parce que j'y consacre trop d'importance, trop d'énergie. J'étais contente d'avoir relevé le défi, mais j'étais contente aussi de rentrer chez moi hier soir. J'ai pu me rendre compte que mon ami et sa femme avaient de nombreux amis et qu'ils en étaient très heureux, par contre ils voient peu leurs enfants qui sont éloignés, et je pense qu'ils en souffrent.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2016

Nouvel an !

Si vous passez par là, je vous souhaite une très bonne année 2016, la santé en principal ..... et tout le reste. Restez vrai, continuez à écrire .... soyez simple ! osez ! sortez ! chantez ! dansez ! reposez vous aussi ! marchez !  faites ce que vous voulez, pourvu que ce soit bon pour vous et que ça ne fasse de mal à personne ......

Posté par melancolie85 à 18:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 décembre 2015

les petites attentions

J'ai souvent critiqué les façons de faire des gens autour de moi, leur dédain, oui je critique : surtout ici, parce que c'est mon défouloir !!!!! Je ne suis pas encore dans la toute grande acceptation de tous et de tout ce qui se fait, se dit ....... Et je ne suis sans doute pas irréprochable non plus. Balayons devant notre porte, nous le savons bien tous.

J'ai envie de relever quelques attentions : il y a quelque temps, une amie me demandait ce qu'on faisait pour le réveillon, elle nous offrait de venir avec eux, mais c'était déjà bouclé de notre côté. J'avais trouvé généreux de sa part de s'inquiéter de notre sort.

Ce matin, j'ai rappelé quelqu'un qui cherchait à me joindre hier. Prendre de nos nouvelles et nous demander également si nous avions quelque chose de prévu pour le 31. J'ai expliqué ce que nous faisions. Mais je sais que au cas où on aurait rien eu, nous pouvions nous joindre à eux.

Je suis très heureuse de penser qu'il y a de l'espoir à ce que les gens se conduisent plus généreusement désormais.

Avant hier, je proposais à une amie de randonner le lendemain. Elle ne pouvait pas. Je l'ai proposé à ma soeur. Elle a accepté, nous avons randonné en forêt hier après midi, il faisait si beau et si doux.

Attention aux petites attentions.

En avez vous à raconter ?

Posté par melancolie85 à 12:50 - Commentaires [8] - Permalien [#]

29 décembre 2015

les amis

J'en ai souvent parlé, je ressasse beaucoup ici mais c'est mon lieu d'expression alors j'en profite. Sur l'amitié, ça fait  un moment que je n'ai rien dit. Je suis quand même subjuguée par cette capacité qu'ont certains à lier amitié très facilement, voire très très très facilement.

Nous avons des amis qui s'en sont fait d'autres en vendant leur caravane. Depuis, ils se voient régulièrement, ils s'invitent aux mariages de leurs enfants, et tout cela au départ avec la simple vente de leur caravane. En même temps, depuis, ils ont aussi jeté des amis qu'ils s'étaient faits en vacances, je ne sais plus trop pourquoi mais cette histoire est finie.

Ce n'est pas gentil ce que j'écris. On a sans doute bien le droit de tomber en amitié autour d'une caravane.

Sauf que chez nous, il faut un tout petit peu plus. D'ailleurs on a vendu beaucoup de matériel d'occasion, et on en a aussi beaucoup acheté. On n'en a gardé aucun ami, même si parfois la rencontre avec certains était très agréable.

Nous nous sommes faits des amis (que l'on voit peu) au cours d'un voyage mais pendant ce voyage, nous n'arrêtions pas de nous re-rencontrer, c'était un signe, j'ai pensé qu'on était vraiment fait pour être amis.

Mon mari dans son travail pourrait aussi créer plus d'amitié, car il croise de nombreuses personnes régulièrement, ça ne lui vient même pas à l'idée..... alors que pour beaucoup, tous ces gens là seraient déjà des potes puisqu'ils les auraient invités à l'apéro, et c'est parti mon kiki.

Je me suis fait quelques amis en fréquentant l'écriture, l'association des anxieux, etc. mais j'y vais toujours à pas de loup. Sinon nous avons nos amis de toujours, c'est à dire pas beaucoup.

Et vous, vous avez un truc ?

Posté par melancolie85 à 09:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 décembre 2015

des projets ?

Après avoir été bien gâtée, un livre pour créer un magnifique jardin, une superbe bougie artisanale, des bottes fourrées pour la forêt, des chocolats (et oui, encore !) et une invitation pour quelques cours de dessin, voilà de quoi bien faire. Dessiner ? je ne sais pas mais si je peux avoir quelques bases, cela me ravit. Marcher, je sais, avec des bottes pour marcher dans la boue, à cette saison, c'est encore mieux. La bougie, je la regarde, tant sa lumière est jolie. Les chocolats, ils me font de l'oeil, pourtant j'hésite à les refourguer à quelqu'un d'autre. Ces fêtes ne sont pas bonnes pour les kgs en trop, j'étais sur la bonne voie, faut que j'y reste à tout prix.

Et dans tout ça, je ne fais plus de généalogie... j'y pense de temps à autre. Faudra bien que je m'y remette car je n'ai rien mis au clair, mes trouvailles sont par ci par là. Ce n'était plus une priorité mais je sais que l'envie n'est jamais très loin. J'espérais trouver quelque chose d'un peu exceptionnel, genre un grand voyageur, ou un grand bandit. Même pas. Toutes ces familles là n'ont pas bougé d'ici même. Ce ne sont que des locaux, de la terre, et de la mouture. Cà ne fait pas de grandes histoires mais je ne vais pas me mettre à inventer des aïeux extraordinaires. Je prends ceux qu'il y a(vait).

La photo ? ben c'est calme aussi. L'hiver, je sors moins, j'aime moins, j'en fais moins. C'est comme ça.

Le tricot ? Après avoir défait le pull tube qui était totalement désuet, j'ai recommencé autre chose qui est en cours. Pourtant j'aimais les pull tubes, mais c'était avant.

Du bénévolat ? presque rien, juste la treso de l'asso des anxieux. Des projets ? une fois que j'aurais vraiment mis tout à l'ordre, je tenterais peut être "les petits frères des P." J'aimais beaucoup le contact avec les personnes âgées, si je pouvais être utile un peu aux plus seuls..... A voir.

Bientôt 2015 sera terminé. Encore une. Et une nouvelle page s'ouvrira.....

 

 

Posté par melancolie85 à 12:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]