04 mai 2010

leur dire ou pas ?

A chaque instant envie de leur écrire un mail à mes collègues de l'asso de mon village, pour dire qu'ils ne comptent plus sur moi pour servir, ou travailler, aux soirées organisées. Encore une de prévue ce week end, je n'ai encore rien dit. Mon homme me dit que je devrais : leur dire que ça non, mais tout ce qui est en dehors, les tâches administratives, oui. Il y aura aussi le gala en juin et là c'est pire que tout. Je m'en rends malade à l'avance. Cela a t il du sens ? Tout cela pour exister aux yeux des autres ? Mais le lendemain les autres ne sont plus là. Je n'ai plus d'énergie. Je suis vidée. Et qu'est ce que j'y gagne ? Si je leur dis, ils ne vont pas comprendre, j'en ai peur, ils vont penser que c'est la flegme simplement car il y a peu de bénévoles, sous prétexte les gens n'ont pas envie de bosser en dehors de leur job. Ce n'est pas ça pour moi, c'est seulement être soumis aux regards pendant que j'effectue des tâches. C'est lié à mon histoire personnelle. Bien sur, en T.C.C., le médecin nous invite à avancer, à faire malgré les difficultés, mais là je trouve que c'est trop dur. Alors je ne sais pas, je ne sais plus, ça me casse la tête. S'ils pouvaient comprendre !!!!

Posté par melancolie85 à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]


03 mai 2010

pourquoi ?

J'ai pu discuter avec l'amie du sujet qui m'a fâchée. Dernièrement, je lui ai envoyé deux mails exprimant mon mécontentement. Elle a répondu au premier pas au deuxième. On s'est vu vendredi soir dans le cadre de l'asso des anxieux. Il y avait groupe de paroles. Je pensais qu'elle ne serait pas venue car elle vient peu souvent. Et je pensais également qu'elle éviterait de me croiser. A ma grande surprise, sa voiture est là. J'avance et au moment de rentrer dans la salle, j'ai eu envie de faire demi tour, mon coeur s'est emballé. Tant pis, j'entre. On verra bien. La réunion est à peine commencée. J'évite de croiser son regard. Au fil de la soirée, dans nos interventions, je pense à la discussion qu'on aura sans doute à la sortie. En effet, sur le parking, elle vient vers moi et me demande comment ça va. Et là on refait tout depuis de début. Il est question du groupe d'amis : 3 couples et nous. Les 3 couples, à l'initiative de une ou deux personnes projettent un voyage en Corse. M. à deux reprises leur propose de nous en parler. Elle n'a pas de réponse. Et cela reste comme ça. Tout se met donc en route sans nous en parler. C'est F. un jour qui m'annonce ça sans gêne au cours d'un déjeuner au restaurant. Je n'ose réagir. Mais je me prends comme un coup de couteau. Ensuite, plus le temps passe, plus j'ai mal à cette amitié. Et un jour j'ose donc écrire à M. qui me ressemble, je sais qu'elle peut comprendre puisque elle est anxieuse également, nous avons des réactions très similaires. Elle s'en veut de ne pas avoir insisté. Elle ne sait pas pourquoi nous avons été laissés. Cà m'a permis d'en parler, c'est déjà bien. F. est celle que je connais le mieux, nous avons des relations de travail, elle connait mon tempérament, je lui en veux, c'est sur. J'ai toujours été là pour elle et voilà !

Posté par melancolie85 à 11:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mai 2010

Ils sont revenus

Ils sont là, encore, ce printemps. Mon homme n'en peut plus. A peine le maïs pointe le bout de son nez, les corbeaux sont là et bouffent. Marre de tous ces printemps, il faut resemer, reresemer, rereresemer, et ne pas déprimer. Mais comment faire ? Il n'a fait que ça ce week end, aller voir, passer en voiture pour les chasser. Il a mis du tourteau de ricin, soit disant que ça les éloigne. Je crois qu'il a tout essayé. Bizarre, ils sont dans nos champs et bien moins dans ceux des voisins. Nous cultivons en bio depuis 10 ans, la terre a une couleur différente, le sol vit différemment, grâce aux vers de terre qui vivent et font leur travail, alors qu'à côté, il y a utilisation de produits chimiques. Les corbeaux préfèrent donc les graines bio, pas si fous que ça. On n'en peut plus. Déjà que je ne suis pas au mieux, alors là, cà en remet une couche. Il faudrait des décisions au niveau de ces bêtes, la population est mal gérée, mais on ne fait pas ce qu'on veut, il y a les lois. Je suis passée tout à l'heure à vélo, je revenais de cueillir du muguet dans la forêt. J'ai supplié l'univers pour qu'ils partent. Il parait qu'on peut parler aux animaux.

Posté par melancolie85 à 18:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 avril 2010

impression

N'avez vous jamais eu l'impression de compter pour du beurre ? Moi si, souvent, très souvent même et le week end dernier encore une fois.

Posté par melancolie85 à 16:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Merci Lila, quel beau cadeau !!!!

Lila est passée sur mon blog, je suis allée voir le sien, j'ai laissé un message et elle m'a répondu gentiment avec ce petit cadeau. Quand j'ai choisi ce pseudo, je n'ai pas pensé à cette chanson, mais elle me va à ravir.

Posté par melancolie85 à 10:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]


27 avril 2010

numérologie

J'ai fait il y a longtemps un test sur internet, de numérologie, et je suis "3" : une communicante. Vous y comprenez quelque chose vous : être phobique sociale et communicante. C'est totalement contradictoire. Et pourtant, c'est vrai que j'aime communiquer, mais ce serait plus simple pour moi si justement je n'aimais pas.

Posté par melancolie85 à 09:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

superbe

">

Hier soir, il y avait atelier d'écriture. Le thème était "les nouvelles". Dur dur pour moi. J'ai eu du mal mais me suis débrouillée. A la fin, on discute littérature. J'écoute, car je n'ai rien à dire. C'est encore étranger pour moi littérature. Plusieurs fois, un participant parle de "Christian Bobin", il m'encourage à lire "ressusciter" je vais le faire. Ce matin je cherche et je trouve ce bijou. Aussitôt, je le mets ici pour le partager. Je bois ces paroles. C'est un hommage à ma mère. Je voudrais que tout le monde écoute ça. C'est si beau.

Posté par melancolie85 à 08:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 avril 2010

on range les béquilles

Dix jours qu'il marchait avec des béquilles, un genou en vrac, à l'hopital : deux médecins, l'un dit qu'il y a fracture, l'autre pas, par précaution, une attelle. Dix jours avec ça. Aujourd'hui on y retourne : il n'y avait pas de fracture et tout va pour le mieux. Sauf que 10 jours comme ça, il faut se remettre à marcher tout doucement. Il a mal vécu ça, moi aussi, c'est la grosse période dans les champs, il a fait avec, installé un tabouret et un coussin dans le tracteur pour poser la jambe. L'humeur n'était pas top. Je n'aurais pas fait mieux. Bon ça va aller maintenant.

Posté par melancolie85 à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2010

les blogs

Régulièrement je fais le tour des blogs, et  j'ai l'habitude d'aller chez celor. Il y a quelques jours, rien plus rien. Je l'avais mis dans mes favoris : plus de blog. Elle est partie sans rien dire. Elle me manque déjà. J'aimais ses écrits, je la suivais depuis le début. J'aimais ses analyses de situation, son humour, sa dérision, sa façon de vivre bien à elle, son originalité. Je m'y retrouvais quoi. Alors je suis frustrée de ne pas savoir pourquoi .... Si tu passes par là, celor, fais moi signe quand même. On s'attache, on s'attache, et voilà, c'est comme dans la vraie vie quoi !

Posté par melancolie85 à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 avril 2010

PASSER A AUTRE CHOSE (en tout cas, essayer)

blog_sourire

Posté par melancolie85 à 17:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]