19 avril 2017

On a zappé MARS ..... voilà AVRIL

Zut, c'est trop tard pour mars.

Alors, écrivons AVRIL comme d'habitude  -   comme c'est court, on peut faire plusieurs versions.

Avec chaque lettre un vers ....  je commence   et vous continuez en vous servant des commentaires et en reprenant les premiers vers

 

A zur à l'horizon

 

le 21/04 cela donne :

A zur à l'horizon
V éritable perle océane
R adieuses frondaisons
I lluminées de rayons dont émane
L a douceur d'un printemps prometteur

 

Merci Celestine et Hyotoko !

 

et puis Mahie a écrit ça, c'est d'actualité  Merci Mahie !

A h ça ira! ça ira! ça ira!
V oilà les élections : ha ha!
R odéo partida de candidats!
I ra, ira pas! Qui vivra verra!
L às de la comédia, il chuta! Aaaaaaahhhh....

 

 

 

Posté par melancolie85 à 10:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


15 février 2017

Elle regardait les flammes - pour les impromptus -

 

Et oui, je suis repassée chez les impromptus, et la consigne m'a plu

 

Elle regardait les flammes
Qui réchauffaient son âme
Captaient son attention
Faisaient les fanfarons
Jamais la même danse
Se rendre à l'évidence
Le feu elle aimait ça
Se brûler, se faire mal
Jouer à l'animal
Et toujours s'asseoir là

Comme une récréation
ou une méditation
Ne plus penser à rien
En attendant demain
Juste les voir bouger
Se faire hypnotiser
Elle s'endormait un peu
La belle au coin du feu
Soudain des rêves bleus
Elle se sentait bien mieux

4539035_6_bfb1_pour-defendre-leur-feu-de-cheminee-les_f480c781bc5a00d2f919dd59255a56c6

 

photo du net

Posté par melancolie85 à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 février 2017

F E V R I E R

 Ne perdons pas nos bonnes habitudes. Je n'écris plus chez les impromptus, pas très inspirée pour l'instant. Alors faisons au moins le MOIS en cours.

Chaque vers commence par F E V R I E R - je commence :

F enêtres et portes closes, le printemps elle attend

 

voilà le résultat le 14/02   (je me suis permis d'ôter quelques mots (au lieu de rayon de soleil, j'ai mis soleil tout court, à l'oral ça donne mieux) parce que ça compte l'oral, relire avec les yeux mais aussi avec la bouche .....    Merci encore pour vos participations       Tiens, une image pour illustrer. Je viens de la trouver sur le net ...

F enêtres et portes closes, le printemps elle attend,
E st-ce le merle noir qui chante sur l'étang ?
V oilant de son aile la brume qui s'en dissipe
R echerchant du regard les bourgeons magnifiques
I risant l'horizon de son éclat naissant
E t le ciel s'éclaire d'un soleil frémissant
R ien ne saurait être plus éclatant...

 

 

MerleNoir_DSC10613

photo du net

 

 

Posté par melancolie85 à 16:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 janvier 2017

J A N V I E R

 

Ecrire en utilisant JANVIER à la verticale,  avec des rimes. Je commence et vous continuez par le biais des commentaires :

J alonner le silence de l'hiver à l'heure du givre

 

Et voilà le résultat en l'espace d'une petite journée :

J alonner le silence de l'hiver à l'heure du givre
A fin de suprendre l'éclat de glace telle une ire
N e pas bouger pour admirer cette splendeur
V oir un reflet dans la nuit ambiante
I maginer que le soleil nous offre sa chaleur
En vain, mais la lune toujours prévenante
R ire, sourire, l'âme reconnaissante

 

Cà mérite une photo :

DSCN2009

 

 

 

Posté par melancolie85 à 15:45 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

02 décembre 2016

Cà fait longtemps qu'on n'a pas écrit ensemble

Allez, allez, on y va pour

D E C E M B R E

Je commence avec le D et vous continuez chacun avec la lettre suivante. Attention Rimes obligatoires.

D ehors il y a le vent qui souffle l'hiver et ses prémices

 

résultat :

D ehors il y a le vent qui souffle l'hiver et ses prémices
E t le soleil nous fait tout là-haut dans le ciel un gros caprice
C est l'heure, la journée peut commencer
E videmment, ce soir nous irons danser
M onter sur nos ergots pour chanter la ballade
B oire et trinquer à la fierté de nos gonades
R etrouver nos compagnes dans la niche de nos ébats
E t mélanger, démêler, qui est chasseur ou proie

 

Merci à tous.

 

le 19 12     Sylvie :

D émarrer doucement, très doucement
E nvisager...ou pas
C anal sous la brume
E mbarrassée
M erci pour cette rencontre
B analiser
R ager, ranger
E videmment

 

Posté par melancolie85 à 14:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


04 novembre 2016

NOVEMBRE

N oël

O ui

V iens

E veiller

M es

B eaux

R êves

E nfantins

 

Je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée du Noël tout de suite, mais c'est ce qui m'est venu avec les lettres.....

Et pour vous, NOVEMBRE ? un seul mot par lettre, ça doit faire une phrase ou un semblant de phrase !

Allez au boulot en passant par les commentaires !

 

la récolte :

N ous 
O sons 
V ivre 
E nsemble 
M ais
B atifolons
R arement 
E nsemble

Manou

N os
O reilles
V ont
E ntendre
M aints
B ruits
R ares
E ncore

Celestine

N ul
O r
V aut
E ncore
M ille
B elles
R encontres
E ssentielles

Agnès

Posté par melancolie85 à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 octobre 2016

T O U S S A I N T

Je commence et puis comme d'hab vous continuez :

bien sur, je ne vais pas être très imaginative, on parlera du cimetière ..... et ça rimera !

Petites précisions : deuxième vers avec la lettre O - 3ème vers avec U - etc.....

 

Tout fleuri le silence sourit

 

Voilà ce que ça donne :

T out fleuri le silence sourit
O
rné de soleil et de gris
U
nion magnifique de la joie et de la tristesse
S avourons malgré tout l'existence
S
imple de sa tendresse
A
près ses moments d'errance
I
l ous reste les souvenirs
N
e pas trop se retourner mais regarder vers l'avenir
T out doucement le cœur ouvert

Merci aux participantes ....

Posté par melancolie85 à 13:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

05 octobre 2016

O C T O B R E

On s'y remet ?

 

O sier prêt à couper pour tresser le panier

 

 

Résultat à 6 mains :

O sier prêt à couper pour tresser le panier
C ourberas tu sous ma seule volonté ?
T rembleras tu à la vue de mes doigts endiablés ?
O u bien te laisseras tu aller ?
B âillements de la rivière qui s'étire de son mieux
R ires des oiseaux cachés dans l'arbre bleu
E t toujours le soleil qui brille dans les yeux

Posté par melancolie85 à 15:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 octobre 2016

Pour les impromptus littéraires

En un soir chaud d'automne

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne
On cherche quelques mots qui ne seraient pas monotones
Fidèle à l'atelier, on les écrirait bien
Rouge, jaune, doré, en voilà des petits grains

En un soir chaud d'automne, tant se laisser bercer
Par la brise légère et la feuille envolée
Les mots s'enfuient déjà, c'est la morte saison
On regarde l'hiver qui pointe à l'horizon

Tant se laisser bercer pourvu que l'on s'en sorte
A force de marcher, on est déjà si loin
Un jour il faudra bien pourtant fermer la porte
Mais nous ne savons rien du fabuleux destin

Pourvu que l'on s'en sorte et qu'on dévore encore
De nos yeux ré-ouverts le ciel couleur de feu
Le visage s'éclaire devant un tel décor
On a un peu de temps avant de devenir vieux

Posté par melancolie85 à 15:38 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

18 septembre 2016

Pour les impromptus littéraires : chaque paysage est un état d'âme

Curieux comme cette ville m'envoûte !

Son château, sa rivière, ses ponts,

Paysage bucolique

Pour âmes mélancoliques

Quelques pas dans les ruelles

Et la poésie m'appelle

Une respiration

De l'histoire à foison

Je me sens comme chez moi

Plus aucun effroi

De la tendresse infinie

Des sourires aux visages

Du temps pour observer

La paix que l'on recherche

Et qu'on trouve là bas

112552798_o[1]

photo du net

Posté par melancolie85 à 13:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]