31 juillet 2008

difficile !

Je ressens la fatigue. Physique et morale. La cohabitation avec ma fille devient lourde. Pourquoi ? Je le savais avant déjà. C'est comme ça depuis toujours. Est ce parce que c'est l'enfant du milieu ? On dit ça parfois. J'aimerais que ce soit autrement. Hélas, c'est électrique entre nous. Hier après midi, par exemple, je découvre que depuis déjà longtemps, elle n'est pas remboursée par sa complémentaire pour ses différentes dépenses. Raison : pas de liaison entre CPAM et mutuelle. Elle n'avait rien vu et de surcroit moi non plus puisque je ne regarde pas son compte. Y a pas de mal. On peut revenir en arrière. Mais bon c'est pas étonnant qu'elle avait des problèmes d'argent si déjà elle ne récupère pas ce qui lui est du. Je lui ai expliqué hier soir et ça s'est envenimé car elle ne comprend rien à ça et me pose plein de fois les mêmes questions. J'ai l'impression de me retrouver en face de mon père quand petite, il fallait que j'acquiesse à ses rituels de malade TOC. Je ne peux rien supporter. Je suis à vif. Ils ne peuvent pas comprendre. Donc elle est montée au créneau, me reprochant mille et une choses. Ne pourra t on jamais vivre en paix ? Suis je faite pour toujours être en conflit car je ne le cache pas, j'y suis souvent pour quelque chose. Si j'étais patiente et douce, ça n'arriverait pas : avec mon mari, avec mes enfants et même d'autres personnes. Il y a de la colère qui sort par tous les pores de ma peau. Ma fille, aussi, je la sens à cran. Est ce cette histoire familiale qui dure et dure encore ? Que faire pour la stopper ? J'en ai gros sur le coeur. J'ai mal dormi. Je n'ai rien dit à mon mari mais peut être elle lui a dit. Et ce matin, ça va mal encore. Elle avait un petit boulot de prévu pour la rentrée et elle n'avait pas de nouvelle. Sur mes conseils, elle appelle et apprend que quelqu'un d'autre a pris sa place. Faut donc se remettre en recherche. Elle est à la fois grande et petite. 23 ans, j'étais mariée j'avais un enfant et ne comptait pas sur mes parents. Comme le monde a changé. Elle me dit qu'elle n'est pas encore indépendante puisque financièrement elle a besoin de nous, elle a une voiture à nous et donc elle COMPTE encore beaucoup sur nous. J'en ai marre.

Posté par melancolie85 à 11:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


28 juillet 2008

Je suis la méchante, je ne vous l'avais pas encore dit !

Et oui chez nous, je suis la méchante. Il en faut bien une, n'est ce pas. J'ai endossé ce rôle et mon mari lui c'est le gentil. J'aurais préféré l'inverse mais je n'ai pas eu le choix. Celle qui rouspète car tout est resté sur la table, c'est moi. Celle qui rouspète car ils ne savent pas gérer leur argent, c'est moi. Celle qui "gueule" car ils n'en font qu'à leur tête, c'est moi. Celle qui "pense" qu'ils ressemblent bien plus à leur père qu'à moi, c'est encore moi. Le gentil, c'est lui. Zen. Pourquoi rouspéter ? Les chambres sont en bordel, lui ça ne l'effraie pas. L'argent, ils vont bien s'arranger en vieillissant. D'ailleurs, tout va bien dans le meilleur des mondes avec lui. Y a un problème ? Y a toujours une solution. Chez ses parents, c'était la même chose : c'était elle la "méchante" et lui le gentil. On reproduit ?   Chez mes parents, c'était lui le méchant et elle la gentille. Ras le bol de ce rôle ingrat qui fait que je vois bien qu'"ils" le préfèrent, il est tellement cool, on peut tout se permettre avec lui. Je me sens de plus en plus exclue. Y a eux et moi. Pas les mêmes attentes, pas les mêmes besoins. Ils parlent peu, moi j'adore parler. Ils ne racontent presque rien. Et si j'ai le malheur de poser des questions, je ne vous dis pas .......     J'aimerais partager plus de choses avec eux, surtout avec ma fille, qui pourrait avoir des idées de fille, mais non ! Elle partage plus avec son père qu'avec moi.   Quand je vois encore l'état de la chambre du plus jeune ce matin qui de plus laisse toujours sa porte ouverte, ben je l'ai fermé la porte et comme ça, je vois pas le bordel. Au secours !

Posté par melancolie85 à 10:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 mai 2008

Put.... que c'est difficile !

Hier, donc visite chez le cardio : ben alors là, stupeur, tout va bien côté coeur ! Tension correcte, examen correct ! Je lui explique pourtant que je suis dans un drôle d'état, il m'écoute, il comprend (pour une fois) mais ça ne semble pas jouer au niveau cardio. Donc pas de traitement. Je suis rassurée mais en même temps je me demande comment je peux ressentir autant de malaise sans que ça ne cause préjudice. Hier soir, retour au spectacle, enfin à la répétition, je m'occupe à la déco, là cà va à peu près, puis il y a ts les parents qui arrivent chercher leurs enfants, là je suis déjà moins bien, mais en fait je les connais peu, ils me connaissent peu, alors j'évite de parler, seulement à ceux que je connais mieux. Et puis il y a d'autres personnes avec moi, qui sont bien mieux dans leurs pompes, et ce sont elles qui gèrent davantage.     Je parle de mes sensations à quelques uns qui n'ont pas l'air de comprendre ma situation. Cà c'est l'enfer : expliquer que ça me torture et voir qu'ils n'ont pas l'air de me croire. Je me demande vraiment si ça ne serait pas mieux que je démissionne. Je suis donc faite pour vivre seule avec mes proches, il ne me faut donc aucune mise en danger, est ce que ça ne s'appelle pas l'ennui ! Ce soir c'est la première, et il y a une autre soirée demain. Sinon il y a tous les ingrédients pour que spectacle soit magnifique. Est ce que je vais pouvoir en profiter ?

Posté par melancolie85 à 09:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 mai 2008

excessive je suis !

Il me l'a dit ce matin, comme tant de fois, tu es excessive !!!! Et je le sais et je souffre et ça fait mal et j'en ai marre, marre, marre !!!!!!!!!!   Hier fut une journée d'enfer. En attendant le soir où on se retrouvait pour préparer le spectacle du week end, je "stressais à mort" et ne pouvais quasiment plus rien faire d'autre que ça. Oui j'étais occupée à "stresser" ! Cà occupe bien ça. Les bras, les jambes, la tête ne savent plus rien faire d'autre, ils sont OCCUPES. Et puis y a les douleurs, oui oui, dans les bras, dans les jambes, dans la gorge, dans l'estomac, bref, partout. Tout ça pour qu'à 17 h je rejoigne le groupe et que je m'adapte à eux pour faire ce qu'il y avait à faire, soit la mise en place du sol, des coulisses, etc etc. Rien n'était bien prévu (tout comme j'aime pas). On y est allé à tâtons. Je me suis occupée un max, ça m'a libéré un peu la tête. Mon mari était avec nous (oui lui qui m'a dit que j'étais excessive) et ça me rassurait de le savoir près de moi. On était les "vieux" de l'équipe, oui les autres sont bien plus jeunes. On a quitté à 22 h et puis, j'ai très mal dormi, encore très énervée, tous les sens en éveil. Et on remet ça ce soir pour la répét générale. Y a encore des choses à faire : préparer les confiseries, faire du ménage (la salle est dégueu), finir la déco...

Ben oui, j'aimerais qu'ils comprennent les efforts que je fais. J'aimerais aussi qu'ils soient plus coopératifs vis à vis de moi. IL m' a dit qu'ils avaient autre chose à faire que s'occuper de mon cas. Pour eux c'est une petite parenthèse dans leur vie : ils ont leur job, leur famille. Et pour MOI j'ai une toute petite vie chez moi et du coup, ça c'est l'EVENEMENT. Finalement, je vis les choses bien autrement que M. TOUT LE MONDE.

Tout à l'heure, j'ai rendez vous chez le cardio. Je me demande si mon état va influencer l'examen. On verra bien. Ce sera peut être direct l'hosto !

 

 

Posté par melancolie85 à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 avril 2008

morose comme le temps !

le soleil n'a pas eu le temps de s'installer comme je l'espèrais. Aujourd'hui temps horrible, pluie et vent,  j'ai vraiment pas le moral. En plus, cette semaine, ma fille et mon fils sont repartis et je me sens très seule. Mon Dieu, comment retrouver un peu de goût à quelque chose. Comme je n'aime pas ces moments où je suis vide. Heureusement qu'il y a internet pour m'évader un peu. J'aimerais tant créer de vrais liens d'amitié ici, j'en ai tellement besoin.

Posté par melancolie85 à 19:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 avril 2008

depuis des années

J'essaie de m'améliorer et je crois bien qu'à force d'essayer c'est pire ! Ce qu'on m'a dit, ce qu'on a oublié de me dire, ce qu'on m'a fait, ce  qu'on a oublié de me faire,   tout y passe !  Alors j'ai essayé dans un premier temps : les médicaments bien sur   avec séances chez les psy (pas trouvé un seul qui me convienne). Entre ceux qui somnolent pendant que je parle, ceux qui mettent vite dehors, ce fut le parcours du combattant.  Je n'en vois plus.    Juste un petit groupe de paroles (développement personnel) où je peux vider mon sac une fois tous les deux mois et où j'apprends à mieux me gérer. Sinon j'ai fait sophrologie, relaxation, magnétiseur, conseils en tout genre,    ET je ne change guère.

J'ai l'impression d'être toujours "à fleur de peau".

Prendre les choses avec légèreté, je ne sais pas faire.    En fait, tout m'agresse. C'est dur à vivre. Pourquoi je suis comme ça ?   

Posté par melancolie85 à 15:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]