06 mars 2019

Lui

Lui me dit que c'est ma nature d'être plutôt seule. On en a reparlé hier soir à cause de ma baisse de moral. Il me dit que je me fatigue vite des gens, que je le dis (oui c'est vrai). Il me dit qu'on est tous différents et qu'on n'est pas tous fait pour être en groupe. 

Lui, c'est pareil, c'est un tempérament solitaire, tout à fait sociable quand il faut, mais solitaire dans le fond. De par sa vie, sa santé, il s'est souvent retrouvé seul. Cà ne lui pèse pas. 

Sa santé précaire jeune l'a plus d'une fois gardé à la maison au lieu d'aller à l'école, ainsi il a redoublé plusieurs fois, n'avait pas de grand copain qu'on suit de classe en classe, était plutôt gêné de se retrouver avec des plus jeunes. Cà ne se voyait pas physiquement car à cause des soucis de santé, le corps était chétif. Pas ou peu de sport pour lui toujours à cause des soucis, donc encore de la solitude....

Quand il est seul, il ne broie pas de noir. Il a beaucoup travaillé seul. C'est un métier de solitaire, des heures et des heures dans les champs. Il a beaucoup réfléchi seul, trouvé des solutions seul, inventé des machines seul.

Je passerai donc toute ma vie à m'interroger sur la solitude des êtres et la vie en groupe.

S'interroger ? pour quoi faire ?

Posté par melancolie85 à 11:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]


le concert

Dimanche, nous avions un concert. Dans une église. Le chef était très inquiet. Les répétitions ne sont pas toujours bonnes. A priori, on a bien réussi. Il était content. Moi, j'ai mieux géré mon stress avant. J'ai mangé presque normalement avant de partir. Je me suis habillée légère, je savais que j'aurais chaud. Le souci qui arrive vite, ce sont mes jambes. Soudain elles semblent me lâcher, et ça me perturbe. Je suis dans mon chant. Et puis je suis dans mes jambes. Et puis je suis dans ma tête à m'inquiéter de mes jambes. Ma tête me dit qu'elles vont tenir. Mais j'en doute. Et tout cela en chantant ! Finalement je ne sais plus si c'est bien ou pas ce qu'on fait. C'est à la fin que la majorité disait que c'était bien. Moi, je n'arrive même pas à m'en rendre compte. Et cela je ne le comprends pas. Je n'arrive pas à entendre l'ensemble du groupe. Mais puisque les autres disent que c'était bien, je les crois. Bientôt j'espère, nous aurons l'enregistrement. Après la chorale qui nous invitait nous a offert un pot, c'était sympa. J''ai bien aimé aussi leurs chants, pas du tout le même genre que les nôtres, plus de classiques. Nous, c'est variété française. Nous sommes vite rentrés, j'étais vidée. 

Depuis, je ne suis pas au top. J'ai reçu mon analyse de sang. Que va dire le cardiologue que je vois bientôt ? Le cholestérol a baissé un petit peu mais reste trop élevé je pense. Pourtant je fais attention tout le temps. Il faut que j'aille marcher plus, c'est tout. Cà paraît simple, mais seule, je ne suis pas assez motivée.

Il me manque la bonne copine qui m'embarque. 

Je reviens toujours à cela. Je fréquente des gens, à l'écriture, à la chorale, le week end les amis réguliers, mais je n'ai pas la bonne copine qui passe pour me remonter le moral.

Ma mère ne l'avait pas non plus. Je ressemble tellement à ma mère.

Posté par melancolie85 à 10:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]