Après un évènement de taille, c'est toujours un peu compliqué pour moi. J'en suis consciente. Pour l'instant, je fais face. Il y a eu cette longue fatigue que je ressens encore un peu. Le soir, je suis pressée de rejoindre mon lit. C'est comme après des vacances importantes, des voyages, ou les périodes de cure de 3 semaines. Il faut revenir à la réalité. J'ai mis toute mon énergie à préparer cet évènement, en l'occurence le mariage, et soudain plus rien.... comme un abîme devant moi. Tomber ou ne pas tomber ?

Surtout ne pas tomber. Mais ce n'est pas si simple. Il y a aussi les feuilles qui commencent à tomber. Ce qui annonce la froidure. Je vais devoir me réchauffer à autre chose. La chorale reprend ce soir. Je suis sans grand enthousiasme. J'ai reçu la liste des chants. Pas de grande nouveauté. Peut on se lasser ? Semaine prochaine, l'écriture. Pas de sport pour l'instant. Pas de yoga. L'ambiance était trop froide. Et trop peu d'explications. Envie de marcher davantage mais avec qui ? Seule pour les petits trajets, mais je sais bien que je n'oserai pas seule les plus grands. Mercredi dernier, j'ai cherché du monde pour m'accompagner sur un petit parcours de 3 km. Je n'ai trouvé personne et l'ai fait seule. Pas de danger. Ce sentier est dans la ville d'à côté et très emprunté. J'y ai d'ailleurs rencontré trois personnes que je connaissais. Marcher, c'est simple et ça me convient.