J'ai fait une drole de rencontre récemment. Un soir, quand il faisait déjà brun. Nous étions dans un pré pour soigner un cheval et au moment de partir, j'ai aperçu un groupe d'individus que je n'aime pas beaucoup : des frelons. Au moment de quitter le pré, je me suis inquiétée et j'ai hésité, et à ce moment là, alors que mon homme avait vu mais rapidement avait rejoint la voiture, deux d'entre eux sont venus me piquer l'un au front, l'autre à l'épaule, sans que je ne demande rien.

Panique à bord, je me suis vue fouttue, j'ai pensé que tout le nid allait se jeter sur moi. Heureusement, je n'ai eu que deux piqures mais pas de la petite.

J'ai reculé dans le pré et longé pour récupérer le véhicule plus loin car à l'endroit du nid c'était beaucoup trop dangereux. En fait, ils m'ont interdit de passer et me l'ont fait vraiment savoir.

Arrivés à la maison, je me suis jetée sur les glaçons. Mon mari sur le téléphone. Paniqué, il a appelé la gendarmerie qui a donné le bon numero. Aux soins, on nous a passé un médecin de garde qui n'a pas paru inquiet, qui m'a juste recommandé du doliprane et une petite crème. J'avais un mal de tête énorme. Après le glaçon, j'ai testé le sèche cheveux sur la piqure (vu sur internet pour atténuer la douleur). J'ai pensé que je ne pourrais pas dormir et finalement j'ai dormi, très fatiguée. Le lendemain et les jours suivants j'ai été défigurée avec un oedeme qui est passé du front jusqu'au bas du visage, en passant par l'oeil totalement perdu là dedans.

J'ai reçu à ce moment là un soir un pèlerin qui s'avèrait être un médecin. Il m'a donné 4 comprimés de cortisone qu'il avait dans son sac, et m'a dit que j'aurais du aller aux urgences. Les piqures de cette intensité, ça ne rigole pas. Ce pèlerin était vraiment un être extraordinaire.

Ce fut quelques jours complètement fous pour moi. Mon anxiété étant au maximum. J'en voulais au monde entier. Je m'en voulais aussi de paniquer autant.

Je suis allée à un vin d'honneur cachée derrière mes lunettes de soleil, après avoir beaucoup hésité.