J'aimerais écrire un post qui ne relate pas la chronologie des faits, parfois quelques bribes arrivent dans ma tête. Et puis quand j'arrive là, je ne peux m'empêcher de reprendre en ordre le temps qui est passé. Je me demande toujours pourquoi ce besoin de relater en ordre ? Parce qu'un jour peut être je viendrai lire ici, si c'est encore possible, parce que ma mère n'avait pas de blog mais qu'elle avait commencé à noter quelques trucs, pas des textes, des noms, des adresses ici ou là, des numeros ou seulement des pense bêtes. Alors je viens soulager ma mémoire.

En parlant de ma mère, il y a eu le deuxième anniversaire de son décès. Comme je suis partie à Lyon, ça ne m'a pas pris tout mon espace. Bien sur, les images reviennent. Un de ces derniers dimanches, il y avait une messe pour elle que j'avais demandée. Puis, également sur ma demande, nous sommes allés pique niquer ensemble, nous quatre. J'ai porté une fleur au cimetière. Les rituels servent à alléger la douleur. Nous avons dans la soirée fait une rando dans sa commune d'origine, au bord de l'eau. C'était chouette. N'empêche qu'elle me manque tout le temps, son petit sourire jamais trop déployé, ses yeux doux, ces mots qu'elle n'osait dire ....

Il y a eu aussi cette virée avec nos amis et un couple d'amis de nos amis pour honorer un gage lors d'une fête. Nous les avons emmenés au bord de la mer, pour un pique nique et on a beaucoup joué aux boules, c'était bien, et plein de sympathie.

Ce dernier week end, une amie qui venait d'avoir son deuxième petit enfant nous a conviés en dernière minute pour fêter ça et aussi son anniversaire. Nous y sommes allés avec la petite équipe habituelle. Arrivés là bas, il y avait aussi d'autres personnes de son entourage que nous ne connaissions pas. Et cette soirée fut un bonheur, apéro dinatoire, conversations à tout va, rires, et chanson. Je suis sure qu'on les reverra, surement à une fête prochaine.

Dimanche, nous étions aussi invités chez une amie d'écriture. Elle a changé de lieu de vie avec son mari et cela faisait un an que nous ne nous étions pas vus. Tout s'est très bien passé, bien déjeuné, et conversé.

Je pense que depuis que je ne me lamente plus au sujet des invitations, sujet qui m'a beaucoup occupé, tout se passe mieux, légèreté !

Voilà l'été passe, je n'aurai pas eu de longues vacances, juste des petits bouts, mais ce n'est pas si mal.

Entre temps, j'ai toujours autant d'occupations. Le jardin, le bureau, les pèlerins, le petit....

Parfois je me surprends à penser : oh non, je n'ai pas envie de sortir... je suis trop bien ici !

J'ai oublié : deux jours la semaine dernière, des petites vacances quoi ! sur un festival d'arts de la rue, à une heure de chez nous, avec les filles de ma famille, et une amie. Un bémol : nous avons du aller à l'hotel la première nuit car un coup de fil nous a alerté que la maison prévue n'était pas libre. Pour la deuxième nuit, elle était libre. Toujours se méfier des maisons prêtées par les amis des amis.