Alors, alors, on a rien écrit sur MAI ?

Allez trois vers, c'est pas grand chose,   enfin trois vers, trois vers,  ça suffira   car après bonjour les dégâts :

Qui s'y colle ? je ne commence même pas. Je dirais même que des fois que ça se bousculerait au portillon, ce qui changerait bien de l'ordinaire, on pourrait en faire plusieurs ....

M

A

I

 

Voilà le résultat :

M atin embrumé
A ube aux dix mille parfums
I dylle printemps

de Hyoutoko

M ille lueurs d'une
A ube naissante
I lluminent notre printemps

de Agnès

M erveilleuse lumière
A grémente nos jours
I nvite à la prière

de Manoudanslaforet

 

M erci, merci,

A vec vous on ne s'ennuie jamais

I l est si doux d'écrire de jolis vers

de Mel