Je n'y arrive pas, je n'y arrive plus. Je rêve de jours paisibles comme pendant les trois semaines passées là bas. Nous décidions d'un emploi du temps à notre goût. Nous avions le temps nécessaire pour le repos.

Il se trouve que ces dernières semaines et celles à venir, nous avons beaucoup de rendez vous professionnels, réunions, décisions à prendre.... et des gens tout autour qui s'activent. C'est parfois comme un tourbillon. Il se trouve aussi que nos derniers week ends sont chargés... Hasard car tant de fois j'ai trouvé qu'on était abandonné.

Toujours cette ambivalence : trop ou pas assez.

Comment faisait ma mère pour vivre sans aucune relation ? Que faisait elle de ses pensées, ses envies, ses regrets ? Elle gardait tout pour elle.

Et moi comment je me gère ? Je suis inscrite à plusieurs activités. J'ai maintenant l'impression d'être débordée entre le travail et elles.

Est ce que je n'ai pas choisi cela pour sembler être comme tout le monde et peut être que je ne le suis pas ? Je ne le suis pas.

Mille questions dans ma tête. Cette impression de ne jamais réussir à me connaître vraiment. A savoir ce qui est bon pour moi ou pas.

Le week end dernier avec des amis m'a déçue. Ils n'ont pas bien tenu compte de nos envies, imposant leur rythme. C'est quelque chose que je ne comprends pas. Ainsi j'en ressors frustrée. Il faudrait oser dire, j'y ai pensé, mais j'ai eu peur des conséquences.

J'ai appris la CNV mais finalement, je ne la pratique guère.