Hier, jour particulier, je regarde régulièrement sur le réseau bien connu si on m'adresse quelques petits mots sympas. A midi, rien. A 15 h rien. A 18 h, quelques personnes passent par ici, c'est à dire chez moi, dans ma maison, une amie chère, de la famille, et mes enfants sont là aussi. J'avais fait deux tartes et avec le reste de pâte quelques tartelettes. Cerises et prunes s'installent bien gentiment, sorties tout droit du congélateur. Quelques sms arrivent de part et d'autre : ma soeur, quelques amis.... Mon homme m'offre un beau livre sur Compostelle. Je parle à mon amie de ma nouvelle passion pour la chorale. Nous allons visiter le jardin. A 20 h, tout le monde est parti. Je suis un peu claquée, j'ai gardé mon petit fils toute la journée, j'avais la table complète à midi, et j'ai reçu ce soir. Mais quand même avant de me coucher, encore un petit tour sur le PC, F.B. a bien du se réveiller, d'habitude ça fonctionne ce truc là des anniversaires. A 22 h, pas un seul mot pour moi. Et bien mon égo était tout flagada, dis donc.....

Et c'est là que je me suis dit, avant F.B. n'existait pas, donc tous mes soi-disant amis ne me fêtaient pas mon anniversaire, et je m'en fichais pas mal. Oui mais là, FB existe, j'ai pas mal d'amis, FB prévient facilement des anniversaires, j'ai donc été oubliée.

Oubliée ? ou la malheureuse ! C'est pas top ça. Cà fait bobo.

Euh tu vas pas te laisser bouffer par ce truc là ? me dis je    Euh ben laisse moi respirer, je vais m'en remettre, me réponds-je

Ce matin, encore RIEN, des fois que les insomniaques auraient écrit cette nuit.

Du coup, ce matin, c'est moi qui écris. Je dis que j'ai changé d'âge et je mets une jolie chanson. Et soudain tout le monde rapplique. Décidément, FB n'en fait qu'à sa tête.

Un problème d'égo ? Oui un GROS. Consciente ? oui CONSCIENTE.

L'an prochain, je mettrai un mot la veille en disant que je vais vieillir demain.

Et dire que chez nous, on ne fêtait jamais les anniversaires !