Je ne sais ni parler ni écrire sur les grandes choses du monde. La politique m'est imbuvable, je n'y comprends pas grand chose, ils veulent tous notre bien, mais peu y parviennent, ils veulent surtout le pouvoir. A plus petit niveau, les hommes aiment aussi avoir le pouvoir (les femmes aussi d'ailleurs). Le thème des religions m'est bien trop inconnu pour m'y risquer. Les grands sujets d'actualité, je n'ai pas la maîtrise ni suffisamment d'éléments pour les commenter, je n'aurais jamais pu être journaliste. Parmi vous, il y a vraiment des gens qui savent écrire sur ces sujets là et je suis ravie de les lire. Alors je crains vraiment de ne pas écrire grand chose d'intéressant et de tourner autour de mon nombril.

Est ce qu'en écrivant sur soi on écrit sur le monde ? sans doute un peu. Parce que nos vies, une à une, font le monde. Ce n'est pas très étonnant qu'il y ait la guerre à grande échelle, quand on voit comme il est difficile de s'entendre au sein d'une famille, d'une école, d'une entreprise, d'une association. Il faut y mettre du sien. Et il y a l'orgueil, celui qui fait qu'on n'accepte pas d'échouer, ou de se tromper, de devoir s'excuser. Il y a tant de sentiments qui se mêlent à nos actions.

Faisons notre part, même la plus petite ....