16 mars 2014

contrariée

Je me crois ouverte d'esprit et finalement ce n'est pas vrai. Pour les grandes idées, peut être, ou celles qui concernent des gens loin de moi, peut être. J'aime à me croire ouverte, c'est tout. Dès la moindre petite contrariété, je réagis vivement. Dès qu'on s'engage sur un chemin qui ne me convient pas, ça ne va plus. En ce qui concerne l'utilisation de l'argent, c'est encore pire. Les attitudes que je vois autour de moi me rendent dingue. Et même celles de mes enfants... Je leur dis hélas ça n'y change rien. Aucun lien entre ma façon de fonctionner, celle que je leur ai apprise, et celle qu'ils appliquent aujourd'hui. Cà contribue aujourd'hui à mon mal être. Bon peut être que je suis fragile et que rien ne passe en ce moment. C'est comme ça. Maintenant que c'est déposé là, peut être ça ira mieux, j'envoie ça à l'univers, il fera ce qu'il veut de ces mots sur ces maux...... Je souhaite à ces mots qu'ils me reviennent plus légers, j'en ai besoin. On verra bien.

Posté par melancolie85 à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 mars 2014

se laisser porter

se laisser porter sur ce flot de déprime passagère. Bien sur que là c'est de la déprime. La boule dans la gorge. Le corps un peu noué. L'envie de rien. Chaque chose à faire est difficile. Ne pas en parler. Juste garder la tête hors de l'eau. Ce n'est pas comme si je ne connaissais pas cet état. Je l'ai déjà vécu de nombreuses fois avec la peur à chaque fois que ça s'éternise... Je suis allée voir ma mère, ça m'a fait sortir de chez moi. Mais ce n'est pas pour me remonter le moral. D'ailleurs il n'y a même pas de moral à remonter. C'est juste un état. C'est le résultat de frustrations, de ras le bol, de cette difficulté à vivre quand on est comme je suis. Je peux aussi parfois être bout en train, je peux dissimuler, je peux tellement de choses..... Et puis des fois, plus rien. Le trou. Plus d'envie du tout. Se laisser glisser jusqu'à la sortie, un jour, quel jour ? L'évacuer ici m'aidera peut être. Ne m'en veuillez pas d'être aussi triste et de le transcrire, ce blog sert à ça. A noter mes peines et mes joies. Ce blog n'est pas flambant de nouvelles amusantes et incroyables, et festives et glorieuses. Il n'est rien de tout ça.

Posté par melancolie85 à 19:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 mars 2014

déjà dit

Quand vais je retrouver un peu d'énergie ? J'y ai cru dimanche, mais depuis hier, c'est retombé comme un soufflet. Je suis devant des tas de paperasses dont je ne sais que faire, je traite l'urgent, le reste m'agace. J'enregistre les commandes, les transmets, faudrait pas que ça se voit que je vais mal.... Le reste attendra.

J'avais eu l'idée d'inviter des voisins à l'apéro, parce que je dis souvent qu'on ne voit pas grand monde. C'était prévu hier soir. Finalement, ces apéros à la mode sont interminables et on ne parle pas de grand chose. Ils sont partis à 23 h, j'étais crevée.

Peut être que je suis faite pour vivre vraiment seule ? Est ce possible ? J'ai toujours bataillé avec ça. Petite, j'étais souvent seule, j'avais une grande soeur mais avec l'écart d'âge nous n'avions pas les mêmes activités. Alors en dehors de l'école, je m'occupais seule. Nous ne recevions guère. Je n'ai pas trop la sensation de m'être ennuyée. L'été je recevais quelques copines, c'était l'évènement.

Au collège, j'ai eu plus de mal à aller vers les autres. Du coup j'ai souffert de moments de solitude à en avoir honte parfois. Tandis que la plupart batifolait, j'étais très sage et sans intérêt certainement pour les autres.

J'ai toujours cru que la vie passait par les relations aux autres. Peut être que je me trompe depuis le début. Je me fais mal avec ça. Pour moi la norme ce sont les groupes. Alors je ne serais donc pas normale ?

C'est tellement ce que je pense.

Finalement souvent je me force à être avec d'autres personnes, ça ne me fait pas toujours plaisir, mais je me force. Alors est ce un plaisir ?

Ce qui me fait plaisir, oui ça arrive malgré tout encore : c'est quand la nuit arrive, m'installer sur mon canapé, mon mari pas trop loin, voire tout près, et regarder quelque chose qui me fait partir loin : un bon film ou l'émission sur les livres...... Et là je sens vraiment que je suis à ma place, loin de l'agitation !

Posté par melancolie85 à 18:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]

10 mars 2014

ouf !

Le week end est passé et mieux que je ne l'imaginais. Samedi je suis allée voir ma mère et puis j'ai fait les courses, seule, d'abord au petit magasin bio et j'ai enchaîné avec la grande surface. Il n'y avait pas trop de monde, la caissière m'a dit que c'était calme, que sans doute tout le monde était parti voir le beau temps. Quand il fait beau, les gens s'en vont, mais où donc ?

Je suis rentrée quand même un peu fatiguée, mais contente de l'avoir fait. Cà faisait longtemps. Puis nous avons regardé un film le soir, je ne suis même pas tracassée de mon menu du lendemain. C'est donc dimanche matin que j'ai concoté le menu pour nos deux invités. Vite fait bien fait : une petite entrée toute simple, le poulet dominical avec des patates nouvelles qui avaient poussé sauvagement dans la serre et que l'homme a récolté samedi avant d'en planter d'autres (joli petit cadeau) et le classique gâteau au chocolat. Un brin de ménage pour parfaire. Nous étions prêts.

Les invités venaient nous porter le faire part du mariage de leur fils. Nous voilà donc de mariage en aout, pour la journée. J'ai reçu la nouvelle avec joie. Puis nous sommes allés nous balader en forêt et c'était vraiment doux.

Soudain je me suis vraiment sentie mieux. Espérons que cela dure.

Ainsi le soleil serait bien ce qu'on en dit.

Posté par melancolie85 à 11:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]