Parfois, il sortait son accordéon qui était bien rangé au fond du buffet dans la chambre. Il avait envie de jouer, ce n'était pas forcément un dimanche. Il n'avait jamais appris le solfège. Avec ses copains de l'époque, ils s'entrainaient un peu. Je ne sais comment. Il disait qu'il avait appris à l'oreille. C'était loin d'être parfait, il y avait quelques canards, quelques arrêts, et ça repartait. A ce moment là, la maison souriait. Pour un temps, la maison semblait moins grise...... Ma soeur a appris un peu. Moi rien. L'accordéon existe toujours. Il l'avait acheté à un copain de l'époque. Parfois il pouvait donc être joyeux.