Elle s'est présentée. Nous avons fait nos requêtes. Dans le bureau du directeur, toutes les trois, nous avons discuté environ 1 h 30 de cette maison de retraite, de généralités et de ce qui concernait précisément notre mère. Elle a reconnu que tout n'allait pas pour le mieux, que justement son rôle était de faire fonctionner au mieux l'endroit et ce n'est pas très bien vu par le personnel qui avait ses habitudes, ça remonte même au temps des bonnes soeurs qui tenaient l'établissement et qui semble t il avait des principes bien à elles. Le personnel se sent surveillé et suspecté. Mais je dis que : heureusement ! car avec tout ce qu'on voit ! Tout le monde n'a pas une très grande conscience du travail bien fait. Et puis souvent c'est un manque de jugeotte. Elles se plaignent de ne pas avoir suffisamment de temps, mais justement une réorganisation s'impose. Je pense qu'elle nous a bien entendu, elle pense d'abord revoir la liste de médicaments, certains ayant des effets secondaires qui là sont bien présents, elle dit qu'il y en a beaucoup trop, nous sommes d'accord. Et puis on se revoit dans un mois pour voir l'évolution. Alors croisons les doigts.