09 décembre 2012

distance

Cà fait longtemps que je n'avais pas écrit. Etait ce un test ? pour savoir si je pouvais tenir sans mon blog ? pour savoir si je manquais à quelqu'un ? pour gérer mieux mon temps autrement ? pour exister mieux par ailleurs ? pour éviter les banalités partagées parce que je n'ai rien de captivant à écrire ? peut être tout ça à la fois...... allez savoir.

Je suis en robe de chambre devant mon ordi et j'ai envie de vous donner quelques nouvelles, parce que moi même je n'aime pas que mes amis blogueurs s'absentent trop longtemps, on s'inquiète et tout ça.

L'épaule, ça évolue doucement et surement : plus d'anti inflammatoire, toujours trois séances de kiné et de l'espoir à la clé. La sensation de bras mort n'existe plus, je gagne centimètre par centimètre, bientôt ce sera un mauvais souvenir.

J'ai attrapé un gros rhume pour arranger tout ça : un rhume dont on ne se sort pas tout seul, donc visite médecin, cortisone, anti biotiques, ça va mieux mais j'ai eu du mal, comme si je ne pouvais pas trop m'éloigner de la maladie, jamais, j'ai trop vécu là dedans et ça fait partie des meubles.

Je n'ai fait aucune déco pour Noel jusqu'à ce jour, pas très envie, pas très à l'aise pour bricoler, et puis nous serons partis à Noel. Il manque aussi les regards d'enfant puisque les miens sont grands. Je pense que pour beaucoup, ce sont à nouveau les yeux des petits enfants qui ramènent à la joie de Noel. Puisqu'il n'y en a pas chez nous, ce n'est pas si évident. J'ai quand même acheté quelques petits cadeaux pour les petits-neveux, nièces qui viendront au repas en janvier : des yoyos, des petites marionnettes-chaussettes. Je sais qu'ils aiment venir chez nous, ils sont contents d'avoir une petite surprise, et je me mets bien à leur place. Autour de moi, enfant, je n'avais pas beaucoup d'adultes généreux.

Hier, j'ai fait un exploit : cela faisait des années que je souhaitais faire la dictée du telethon dans ma commune. Mais en dernier, la trouille me prenait d'y aller seule. La veille, j'ai sollicitée une collègue d'asso pour venir avec moi, on en avait déjà parlé, elle a dit oui. Nous nous sommes rejoints au rendez vous. Nous étions : elle, sa fille et moi. Dingue ! même pas eu à affronter un groupe. Le gars a quand même fait la dictée. C'était un bon moment. Il y avait plein de pièces dedans, et moi qui ne suis pas trop mauvaise, je suis quand même tombée dedans. Puis nous sommes allées voir les petites danseuses de l'asso. Les parents étaient conviés et ils ont répondu présents. Je me suis sentie à peu près à mon aise, j'ai eu quelques conversations, pas tant que ça, car ce sont des gens beaucoup plus jeunes que moi et on se connaît à peine, mais c'était pas si mal. J'ai un peu délaissé les assos vu mes ennuis, j'ai de la chance, personne ne dit rien, ils supportent comme je suis.

Puis c'est moi qui ai apporté à la ville voisine les copies de dictée, évitant à l'animateur d'y aller, nous avons avec mon mari été sur le soir au marché de Noel de cette ville. Nous avons vu des connaissances : il y avait un début de magie de Noel, ça sentait le vin chaud, la barbapapa, et le chichi, il y avait ce côté fête foraine que j'aime moins mais on voit bien que les enfants adorent. J'ai rencontré deux personnes de l'atelier d'écriture, puis une amie sur un stand d'association, c'est là où j'ai acheté les marionnettes faites maison, puis une cliente qui revend nos produits, du coup on lui a acheté des "produits de fête", et d'autres encore.

Je me suis dit que c'était ça la vie, qu'il fallait s'en donner la peine, ce n'est pas en restant chez soi qu'on va à la rencontre de l'autre, il y a toujours un minimum d'effort à faire, mais parfois on n'a pas l'énergie. Je rencontre ça beaucoup au sein de l'association des anxieux.

Petite ombre au tableau, j'ai peur que mon jeune fils soit dans une impasse au niveau amoureux. On ne la voit plus, il ne dit rien de plus. Cà m'attriste mais je ne dois pas sombrer.

Je vous souhaite un bon dimanche, nous sommes invités, je n'ai rien à faire, juste à apprécier.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 10:48 - Commentaires [5] - Permalien [#]