18 novembre 2012

la jupe

Je suis presque toujours en pantalon. Mais ce matin, je l'ai mise. Elle m'attendait bien gentiment, elle n'était même pas rangée, posée là, avec plein de trucs que je n'arrive pas à mettre dans mon placard. Je pensais bien que j'allais la porter un de ces jours, mais elle n'était pas encore payée. Hier E. est passée. E., c'est elle qui a fait la jupe et je lui ai payée.

E. est une jeune femme vraiment sympa, je la connais depuis plusieurs années, car elle vient acheter des légumes chez nous. Elle a monté sa petite entreprise et crée des vêtements ou accessoires avec des vêtements déjà existants dont les gens veulent se débarasser. Je l'ai croisée sur quelques marchés et l'autre jour, au marché agricole, elle était là et j'ai rapporté la jupe que j'avais repérée. Elle est originale, asymétrique, faite de panneaux de matières différentes, au moins, je ne suis pas prête de voir la même sur une autre personne. Elle est noire et blanche, mes couleurs, quoi !

E. semble s'adapter à tout le monde, les jeunes, les vieux. Elle a aussi créé le SEL dont je fais partie et qui peine à fonctionner car les gens d'ici ne croient pas beaucoup au monde sans argent...... Pourtant cela permet des échanges riches de relations humaines.  Pour Noel, si elle a de beaux sacs, ça ferait des cadeaux super, aurai je le temps ? E. n'a pas de boutique, ça se passe chez elle à 15/20 km de chez moi. E. est la fille d'un papa cambodgien (arrivé en France à 18 ans) et d'une maman française. C'est bizarre, mais on sent chez E. l'ouverture totale aux gens. Sans doute l'éducation de ses parents !

J'aime beaucoup ma petite jupe.

Posté par melancolie85 à 17:08 - Commentaires [7] - Permalien [#]


15 novembre 2012

Rien de neuf.

Hélas, rien à raconter d'extraordinaire. J'ai plutôt une baisse de moral car je commence à trouver long mon souci d'épaule. Je fonctionne au ralenti et je passe 3 heures par semaine au moins chez le kiné. Cà n'avance guère. Même qu'aujourd'hui, après ce qu'il m'a fait faire hier, mon bras monte moins haut et me fait plus mal qu'avant. Combien de temps je vais devoir supporter ça, est ce que je vais tenir ? je sais, ce sont des questions à éviter. Je prends des médoc tous les soirs (qui je pense ne sont pas bons du tout pour l'organisme) mais comment faire. Quelqu'un me disait ce matin qu'il fallait voir du côté alimentation. Ce n'est pas la première fois que j'entends ça. Manger trop sucré, trop gras, nuit. Oui j'aime le sucre. Mais je mange peu de plats préparés, je mange beaucoup de légumes du jardin. Est ce qu'il faut vraiment que je change tout ? Il me parlait aussi de "jeune". Comment savoir ? et j'ai lu aussi sur la biokinergie qui aurait l'air d'être intéressante pour ce souci. Mais mon kiné et mon médecin m'ont dit de ne pas trop écouter autour de moi, et le kiné d'insister sur si je faisais autre chose, ça gênerait dans son travail. Je me sens coincée au sens réel et au sens figuré.

Le soir je suis ko. Samedi dernier, nous sommes sortis quand même voir un spectacle. Heureusement que dimanche, nous n'avions rien, j'étais lessivée.

Lundi, j'ai réussi à rejoindre l'atelier d'écriture. Mardi, j'ai zappé l'anglais.

Il faut que je me resaisisse pour le travail au bureau mais c'est dur.

Si vous avez quelques conseils, on ne sait jamais, merci.

Posté par melancolie85 à 17:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]