14 octobre 2012

qu'est ce qui réjouit ?

Un rayon de soleil après la grosse pluie du moment qui glisse sur mon épaule et me réchauffe !

Un café-brioche que je viens de prendre seule et c'était agréable !

Deux enfants (neveu-nièce) qui ont passé le samedi chez moi à la demande de leurs parents. C'est drôle comme on redevient enfant avec eux : je les ai calinés, et ils me l'ont bien rendu, je leur ai trouvé des jouets, je leur ai fait des lasagnes parce que je sais qu'ils aiment, on a découpé des dentelles dans les papiers et fait des rosaces, elle a colorié, on a fait les devoirs ensemble, ils sont allés aux champignons avec mon fils et son amie. Ils ont dormi dans la chambre de ma fille après avoir mangé des crêpes, on a fait du feu dans la cheminée, et ce matin, ils ont peur de l'orage, ont déboulé dans ma chambre et on a parlé des éclairs, des éclairs au chocolat, au café, à la vanille, à la chantilly............ Ma belle soeur est venue ce matin les chercher et on s'est fait plein de "bijoux" comme il dit. C'est bon.

Et voilà une nouvelle semaine qui s'annonce.

Un nouvel employé qui embauche demain matin.

Un rendez vous chez le kiné dès demain après midi.

Une réunion de formation de la maison de retraite.

Un atelier écriture.

Ce qui ne réjouit pas, c'est la douleur de l'épaule et le temps qu'il va me falloir, pour l'instant c'est l'acceptation.

Posté par melancolie85 à 18:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 octobre 2012

fatigue

mon problème d'épaule me fatigue beaucoup, heureusement je dors bien. Mais dans la journée j'ai d'énormes coups de pompe. Je ne tiens pas longtemps le soir. Samedi dernier, nous avions quelque chose de prévu : dans une belle nouvelle grande salle du département, nous avons vu un imitateur Laurent G., c'était très bien, avec un super grand orchestre, et puis avec le même bonhomme nous avons vu défilé les plus grands chanteurs, acteurs et bien entendu hommes politiques qui se font croquer. La salle était hilare. Dimanche, je n'ai pas bougé.

J'ai commencé ma semaine avec une séance de kiné par jour, maintenant la prochaine sera vendredi. Pendant presque une heure, il travaille mon épaule, mon bras. Il est sympa, on discute, mais après j'ai l'impression de payer en fatigue.

Hier soir j'avais la première période de formation proposée par la maison de retraite pour les familles et bénévoles : nous étions 8. Il s'agit de la méthode Naomi Feil pour les personnes âgées désorientées. Je suis la seule en tant que familles, les autres sont soit bénévoles, soit du conseil d'administration, soit les deux, certains ont aussi un membre de leur famille à la maison. C'était intéressant. Je n'ai eu aucune crainte à m'exprimer. Ce sont des gens de ma commune d'avant, donc des visages plus ou moins connus. La formatrice nous a demandé de nous présenter et dire ce qu'on venait chercher : j'ai parlé des difficultés qu'on avait avec les soignants. Et la langue s'est déliée pour d'autres après mon intervention.....  Il y aura deux autres temps. Il s'agirait plutôt de communication avec les personnes âgées et moi je dévie un peu en parlant de communication : famille/soignants.

Ce soir, deuxième cours d'anglais. Je zapperais bien mais non, il ne faut pas, je me coucherai aussitôt en revenant.

J'ai du mal à travailler à ma hauteur normale, il me faudrait être plus haute pour moins solliciter mon épaule, je cherche donc une chaise adaptée. J'ai un vieux tabouret à vis pour ma cuisine et je cherche pour le bureau, car c'est difficile. Pour écrire ça va, car une fois mon poignet posé, il n'y a que mes doigts qui bougent.

Quand même, ça me perturbe vraiment cette histoire ! et le moral n'est pas au mieux. Je continue mes occupations pour essayer de ne pas me laisser engluer.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]