29 juillet 2012

fin du mois

Le week end vient de se passer gentiment. Après une nouvelle déstabilisante jeudi, j'ai repris mes esprits. En effet, notre salarié nous a annoncé qu'il partait pour un autre poste. Cela faisait une dizaine d'années qu'il était là, nous avons été très surpris et j'ai été particulièrement secouée parce que je réagis violemment à tout fait important. J'ai eu peur, peur de la charge de travail pour mes hommes. Eux, beaucoup plus philosophes, ne s'inquiètent pas et prennent le temps de réfléchir à la situation. Je leur fais confiance, ils trouveront. J'ai du aller chez le médecin car j'avais un pied enflé par une piqure, j'ai du faire mes vaccins en vitesse car le docteur craignait un eresipele, mais tout semble rentrer dans l'ordre. Vendredi mon grand fils est venu de Paris, avec sa soeur, ils ont entrepris de ranger dans le sous sol, ils ont déjà sorti une remorque de "trucs" à conduire à la décheterie. J'ai du faire de gros efforts sur moi pour les laisser embarquer des trucs que j'aurais bien garder (genre ma machine à écrire électrique que j'étais si contente d'avoir pu m'acheter mais qui ne me sert maintenant à rien). J'ai remarqué que tout ce que j'avais pu dire le fameux week end où j'avais disjoncté avait du les interpeller. Je suis contente. Samedi nous avons déjeuné tous ensemble et on a fait des moules. Trop bon. Samedi soir, rien, du repos et aujourd'hui dimanche, je suis sortie juste à la boulangerie, et à part ça, rien. J'ai pris le temps, j'ai rangé du linge, regardé un film, fait une pizza ce soir, et là je suis avec vous. Je n'ai pas été à la super grande fête des tartampions car j'étais pas invitée, je me suis juste laissée vivre et c'est bien bon comme ça. Demain, je vais faire l'état des lieux avec le locataire de la maison de ma mère.

Posté par melancolie85 à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


28 juillet 2012

les tubes

Il y a quelque temps, Jeanne m'avait tagg(u)ée, comment on écrit taggé ?,  pour donner mon tube de l'été 1987, j'ai mis du temps à répondre, et me voilà avec mes tubes dont un de 1987 que je me souviens avoir aimé à la première écoute

Vanessa Paradis : Joe le taxi (1987)

 
 
celui là j'étais bien plus jeune, je n'ai pas vraiment de souvenir mais je sais qu'on l'a beaucoup chanté :

 

Pierre Groscolas-Lady lay !!

 

 

 et celui là je ne me souvenais pas du nom du chanteur mais je l'ai retrouvé grâce au titre, j'adorais également.

Peter Frampton - Show Me The Way

Posté par melancolie85 à 17:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juillet 2012

des nouvelles de juillet

Maintes fois je me suis dit qu'il me fallait écrire ici et puis je repoussais le moment. Je ne savais trop quoi raconter. C'est aujourd'hui que je me décide. Le temps est trop chaud maintenant après avoir été médiocre. C'est toujours trop ou pas assez, le temps me ressemble. C'est donc le temps de l'été. Plus d'activité à l'extérieur, ça aussi c'est bien et pas bien, je suis un peu coupée du monde mais ça me repose également. Maintenant je vais y aller par rubrique :

chantier : le gars est revenu, ma fille était là, ça tombait bien. Elle l'a trouvé super. Les idées sont maintenant de réaménager toute la partie jour en gardant l'escalier à sa place mais en aménageant : casse des murs qui entourent l'escalier pour que la lumière passe. Le salon déménagerait dans le nouvel espace. Et la salle à manger s'implanterait dans le salon d'avant. Nous referons aussi la cuisine c'était prévu. Ce sera dur à vivre mais j'aurai enfin un bel espace. Il va me falloir de la patience.

festival : je suis allée 4 fois au festival : voir Juju, c'est "clerc", il est encore plein de charme, il chantait avec un orchestre symphonique. J'y étais avec ma cousine et nous avons aimé. Puis ce fut le grand "Charles", pour 88 ans, il est en forme, la foule a bien chanté avec lui, et j'ai redécouvert certains titres un peu oubliés. Lui il chante qu'il n'a rien oublié. Moment très fort. J'étais avec mon mari et notre couple d'amis de voyage. Puis j'ai bien pensé à Jeanne quand j'ai vu Miossec et surtout Hubert Félix, découverte car je ne connaissais pas bien, pas mal, mais classé après les deux autres dans mon classement de l'été, j'étais avec ma cousine et une amie d'écriture que nous avons rejoint là bas. Et pour finir, Laurent Voulzy précédé par Irma, découverte aussi de ces derniers titres que je connaissais peu. Belle soirée vraiment d'été cette fois là, pas besoin des deux polaires comme les autres fois. Fatiguant bien sur, parce qu'il y a beaucoup de monde et qu'il faut rester debout la plupart du temps, sauf pour Charles, il y avait des pliants pour presque tout le monde, j'ai entendu dire qu'il ne voulait pas qu'on soit debout. Et puis comme je ne suis pas bien grande, il suffit qu'un grand s'installe devant moi et c'est le désastre. Alors on gigote dans tous les sens pour trouver l'endroit pour voir, c'est du sport. Donc c'est fini pour cet été pour moi. Il y a d'autres spectacles mais je deviens raisonnable.

Le travail : 2 clôtures comptables récemment avec tout ce que ça comporte. Mais la satisfaction de savoir un peu où on va. Et l'espoir d'avancer dans le rangement et classement, ma fille m'y aide quand elle peut et elle est beaucoup plus organisée que moi pour ça. Les moissons de blé sont en retard, ça tourne à l'heure qu'il est. Le début a été difficile : panne de machine, aller en chercher une autre, et la menace de la pluie électrise tout le monde.

La famille : J'ai eu un mauvais week end où je me suis prise la tête avec un peu tout le monde chez moi. Plusieurs petites contrariétés m'ont contraintes à partir seule en forêt pour évacuer, c'était un dimanche. De ce fait, j'ai raté l'anniversaire de ma petite nièce qui n'y était pour rien. Mais j'avais tellement envie de pleurer que je ne pouvais faire autrement. Mon mari non plus n'y est pas allé, il est venu me retrouver. J'avais très envie de rester seule le plus longtemps possible dans un endroit calme et paisible. Mais les moustiques ne m'ont pas ratée, j'ai rapporté un lot de piqures qui m'ont bien punie.

La vie sociale : le festival m'a permis de voir un peu de monde. Sinon, c'est calme à part les gens que je fréquente dans le contexte de notre activité. Hier j'ai décidé d'appeler S. qui m'avait dit qu'elle n'avait aucun projet de vacance. Cela faisait quelques jours que je pensais organiser deux trois jours ailleurs. Ce n'est pas encore ficelé mais ça pourrait se faire. Je suis aussi passée voir M. qui n'habite pas loin de chez moi, ça m'a pris, je revenais de chez l'esthéticienne, et hop j'arrête, c'est rare pour moi de procéder comme ça, mais 3/4 d'heure à discuter avec elle de tout, de rien, ça m'a fait le plus grand bien. Je crois qu'elle était contente, elle vit seule depuis le décès de son frère mais elle est bien entourée, beaucoup de famille. Et elle est d'un naturel joyeux. Ma fille quant à elle recevait quelques amis et je les ai vus deux fois. Je suis contente pour elle, moi même je n'ai jamais connu ça de cette façon.

La maison de ma mère : pas de locataire en vue, l'autre part ce week end.

Projets : d'autres projets pro se profilent à l'horizon, un voisin qui arrête et ne trouve pas de repreneurs, peut être que mon fils va tenter sa chance, il y a une maison sur la petite ferme, en location, ce sont les conditions : ce sont les terres et la maison. Il pourrait alors peut être habiter là bas, pas tout de suite, mais dans l'avenir.

Chemin : j'ai reçu récemment 3 femmes faisant un bout de chemin de Compostelle pour voir comment c'est, elles veulent le faire en entier l'année prochaine. Elles ont appelé l'après midi même et j'ai dit oui pour le soir, à la bonne franquette, nous avons beaucoup échangé, et j'ai aimé cette soirée. J'ai eu des nouvelles depuis par mail. J'ai eu aussi des nouvelles de l'architecte qui était passé chez nous également, il a fait son chemin en 57 jours et me remercie et me dit que plus rien ne sera comme avant.

J'ai fait le tour de ma petite vie, je crois, et je vous dis à bientôt. Portez vous bien.

 

 

Posté par melancolie85 à 16:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]