27 août 2011

j'ai tenu parole

Je suis allée au bout de ma décision : ne pas participer à cette fête où j'étais conviée pour travailler ou pas. Cà se passe près de chez nous, j'aurais aimé le programme, mais je ne voulais pas être au contact de ces personnes qui me mettent mal à l'aise, alors j'y ai pensé, pensé, puis décidé, mais j'aurais pu revenir sur ma décision comme beaucoup de fois, mais je n'ai pas cédé : je suis restée chez moi toute la journée, et j'ai fait plein de choses sans me sentir coupable. J'ai vu du monde, j'ai fait du ménage, des récoltes de fruits. J'ai fait ce que j'avais décidé de faire.

Morale : me tenir fortement à mes décisions quand je sais qu'elles sont bonnes, et surtout ne pas culpabiliser. J'ai fait ce qui était bon pour moi.

Posté par melancolie85 à 22:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]


il y a un an

Il y a un an, je vivais mal la séparation de mon fils et son amie, je le vivais comme un déchirement, une absence douloureuse parce que je l'aimais bien.

Il m'a téléphoné aujourd'hui, il arrivera dans la nuit avec elle, une nouvelle amie que j'ai vue une fois très vite, ils seront donc avec nous demain. Pourtant il m'avait dit qu'il mettrait du temps avant qu'une autre revienne à la maison, car il faudrait que ce soit sur. Comment peut il être sûr ? Il n'y a pas très longtemps qu'ils se connaissent.

Tant pis, je me laisse prendre au jeu. J'essaierai de ne pas m'attacher. Peut être que cette fois ce sera bien ELLE. Ou peut être que non. Après tout, qu'importe, ce n'est pas ma vie, c'est la SIENNE. J'aimerais bien quand même qu'il arrête de butiner.

Et puis demain, aussi, en principe, nous allons rencontrer les parents de la petite copine de notre jeune fils puisqu'ils viennent la conduire. Ils reprennent l'école lundi. Ils sont en classe ensemble. Là encore, beaucoup de questions, ils sont très jeunes, elle habite loin. Qu'importe encore une fois, c'est leur vie.

Se détacher - ne pas se faire blesser - aimer - rencontrer - partager - discuter - s'aventurer - oser - se protéger - s'amadouer.

Posté par melancolie85 à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2011

Je traîne ce soir

Alors que mes deux hommes sont dans les champs très tard pour commencer l'arrachage des haricots, je ne suis pas couchée ce soir, je traîne.

Je me suis occupée aujourd'hui des prochaines inscriptions à l'asso, finalement, je me demande quand j'arrêterai, ils me laissent bien faire, je pense que tout le monde compte sur tout le monde, personne n'anticipe, je n'aime pas ça. Nous n'avions pas les fiches, il a fallu les réclamer, c'est bientôt les inscriptions...

Mon dernier week end fut agréable : deux sorties à la mer, samedi nous avons rejoint des amis sur la côte pour la journée : repas avec eux dans le camping le midi puis le soir à la pizzeria, l'après midi nous nous sommes promenés en vélo, mes cuisses ont souffert, il faisait très beau. Dimanche, nous sommes repartis fin de matinée pour voir deux autres amis en vacances quelques jours dans l'ile de Ré, ils ont réservé un petit restau sur le port pour le midi, puis nous faisons là encore du vélo, et mes cuisses acceptent encore cette vingtaine de kilomètres sur les pistes cyclables de cette île superbe, et le soir c'est encore restau..... Deux super journées.

J'ai trouvé un lit d'occasion pour mettre dans la maison de ma mère, sur le site d'annonces que tout le monde connaît. Après avoir raté deux achats, ce soir, c'est fait. Nous ôterons le lit vraiment dégueu que le dernier locataire n'a pas épargné, et nous mettrons celui là. Décidément, cette maison s'arrange.

Je m'interroge pour le prochain week end. Ce n'est pas bon pour moi. Je suis sollicitée et dans ce contexte, mon cerveau n'aime pas du tout. Je pense que je n'irai pas.

Passez du temps à comprendre ce qui se passe quand ça se présente comme ça : pourquoi je réagis ainsi ? Pas de réponse.

 

 

 

Posté par melancolie85 à 23:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]