03 mars 2009

"C'est classique"

qu'il m'a dit le psy... "Vous n'êtes pas la première à réagir comme ça. Vous êtes partie loin, vous n'aviez plus de stress, donc plus de douleur, le soleil aidant, les pensées étant excellentes, l'énergie était donc là et au retour, malheureusement, vous reprenez les bonnes vieilles habitudes de prévention". Je suis donc tout le temps dans la prévention, le contrôle et ça donne ce que je suis. Je n'étais plus celle ci là bas, je n'avais de compte à rendre à personne, pas d'inquiétude sur personne, envie d'aller à la rencontre puisque j'étais une nouvelle femme, celle que j'aimerais être au quotidien. Tout est donc revenu d'un bloc et il faut travailler maintenant sur ça. Je sais que je peux être autrement. Je l'ai vérifié. Pourquoi ça ne marche pas ici ? Parce que chaque regard croisé me pénètre hélas, parce que chaque parole est analysée, parce que chaque évènement est anticipé, contrôlé, annulé, compliqué, et j'en passe. Je suis dans le cadre quotidien de mes emmerdes. Voilà, ce qu'il m'a dit, je le savais. Enfin, il m'a confirmé avec sa version un peu plus savante que la mienne. Et depuis mon retour, l'énergie a diminué. Mon dieu, comme je regrette ces moments là. Il faut travailler donc sur la prévention, lâcher prise, et sur la motivation. Ces mots me font déjà peur.

Posté par melancolie85 à 21:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]